RAPPORT DE RECHERCHE

En bref

En bref

  • Accenture a sondé 1863 Canadiens pour comprendre leur perception et interactions avec le système de santé, ainsi que l’impact de la pandémie sur leur opinion du système de santé.
  • La pandémie a impacté la confiance des citoyens envers le système de santé et a mis en évidence plusieurs lacunes du modèle opérationnel actuel.
  • Les Canadiens sont généralement satisfaits du système de santé actuel, mais des opportunités d’amélioration existent en tirant profit de la technologie et des acteurs commerciaux.
  • Nos constats mettent en évidence quatre principes directeurs clés à suivre pour favoriser des expériences de soins plus efficaces et personnalisées.


Une poursuite sans relâche pour transformer le système de santé

Les soins de santé demeurent une priorité absolue pour le gouvernement du Canada, nous constatons même que les entités publiques et privées font des investissements importants pour améliorer le système de santé à tous les niveaux, de la recherche aux services fournis aux patients.1

En comparaison à d’autres pays développés, le système de santé canadien est peu performant, et les recherches montrent que la situation se détériore, surtout au niveau de l'équité sociale, des résultats des soins, de l'accès et de l'efficacité administrative tandis que le processus de soins est le seul domaine performant.2

Avec ces résultats en tête, nous tentons de mieux comprendre comment les Canadiens perçoivent les aspects les plus importants du système de santé.

Les Canadiens sont généralement satisfaits du système de santé, mais plusieurs opportunités existent pour améliorer son accès et sa navigation

Dans l'ensemble, les Canadiens sont satisfaits du système public de santé et de leur accès aux différents services publics de santé. Cependant, notre sondage montre qu’un Canadien sur quatre (26 %) a encore de la difficulté à naviguer dans le système de santé, que ce soit pour identifier le point d’entré adéquat, trouver le bon établissement/traitement ou l’endroit où aller pour un problème spécifique, identifier les services disponibles dans la communauté, etc.

1/4

des Canadiens a encore de la difficulté à naviguer dans le système de santé

Bien que les Canadiens ne payeraient pas pour des soins de santé traditionnels, ils accepteraient la participation de nouveaux acteurs pour améliorer les services offerts

Une majorité de Canadiens ne paieraient pas pour des soins de santé habituellement couverts par le régime publics, sauf en cas de nécessité absolue: ils estiment que ces derniers devraient être gratuits puisqu’ils considèrent déjà les payer via leurs impôts et assurances.

Cependant, plus de la moitié des répondants ont recours à des traitements de santé dits « privés » (ex., physiothérapie, nutritionniste, naturopathe, psychologue, soins de première ligne privés, etc.), et la fréquence d’utilisation de ces traitements augmente avec le revenu du ménage et la criticité de l’état de santé.

Les Canadiens voient également l'intérêt d’engager des acteurs hors du réseau public pour améliorer le milieu de la santé puisque plus de la moitié des répondants sont à l’aise avec l’idée que le secteur privé joue un plus grand rôle dans le système de santé, à condition que cela améliore les services qui leurs sont offerts et que cela n’engendre pas de coûts supplémentaires à payer.

72 %

des Canadiens sont à l’aise ou neutres avec l’idée que le secteur privé joue un rôle plus important dans le système de santé du Canada

63 %

des Canadiens ne paieraient pas pour des soins de santé parce qu'ils considèrent que ces derniers devraient être gratuits

La pandémie a altéré la confiance des citoyens et a mis en lumière de nouvelles façons de livrer les soins

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la confiance des citoyens envers les acteurs de la santé pour gérer leur bien-être à long terme a changé. La confiance des citoyens envers les prestataires de soins de santé (+13%) et les entreprises de vente au détail locales (+5%) a augmenté depuis le début de la pandémie, contrairement aux entités gouvernementales (-9%) et aux compagnies d'assurances (-9%) qui ont vu la confiance des citoyens diminuer.

Considérant que la confiance des citoyens est la plus élevée pour les prestataires de soins et que ces derniers souffrent d’épuisement accentué par la pandémie, d’autres acteurs de l’écosystème, tels les pharmacies, ont l’opportunité de jouer un plus grand rôle et d’ainsi contribuer à diminuer la pression sur les prestataires à bout de souffle.

1/4

des répondants déclare avoir moins confiance en son gouvernement pour gérer son bien-être à long terme depuis le début de la COVID-19

66%

des répondants sont à l’aise de recevoir des soins d'une pharmacie

La pandémie a forcé de nouvelles façons de livrer les soins et les citoyens apprécient cet éventail de nouvelles expériences

Notre sondage révèle que 8 Canadiens sur 10 souhaitent que ces trois services subsistent après la pandémie : (1) la planification et la prise de rendez-vous en ligne, (2) les services de santé en pharmacie, et (3) les services de télésanté. Le système de santé canadien a dû s’adapter rapidement et les citoyens ont apprécié certaines des innovations ayant découlé de ces changements. Les potentiels nouveaux joueurs devraient ainsi se tenir prêts et rester à l’affut des opportunités d'amélioration qui se précisent.

Services suivants la pandémie

Services préférés des Canadiens

La COVID-19 a aussi mis en évidence les principales lacunes du modèle actuel de soins de santé au Canada, incluant le manque de lignes directrices sur les soins virtuels, la pénurie d'outils numériques ainsi qu’une dépendance à l'égard de processus et de systèmes obsolètes qui ne sont ni efficaces, ni faciles à utiliser.

Nous avons identifié quatre principes directeurs favorisants des expériences de soins efficaces et personnalisées

En suivant quatre principes directeurs clés, les acteurs publiques de santé et les autres parties prenantes de la santé peuvent, individuellement et en collaboration, créer le futur système de santé dont les Canadiens ont besoin.

Miser sur la personnalisation des soins

Les Canadiens sont prêts à partager leurs données, mais seulement en échange d'une valeur réelle telle que des services et des soins personnalisés.

  • 75 % des répondants partageraient leurs données de santé personnelles, surtout si cela résulte en de meilleurs soins – par exemple, des conseils sur des médicaments ou traitements basés sur leur génétique

Accroître l’engagement patient-prestataire

Actuellement, l’engagement entre les prestataires et leurs patients est majoritairement réactif.

  • Seulement 15 % des prestataires de soins des répondants adoptent une approche plus proactive et s'investissent dans la santé des répondants (en s'intéressant au-delà des besoins immédiats ou en aidant à planifier et à gérer leur santé)

Cibler les investissements en numérique

Les répondants n’ont pas le même niveau de confiance pour tous les outils de santé numérique. Ils ont plus confiance en ceux utilisés à des fins administratives que diagnostiques.

  • 83 % des Canadiens jugent fiables la prise et les rappels de rendez-vous via les applications mobiles

Réduire les obstacles à l’accès

Les visites en personne sont encore privilégiées par les patients, mais les Canadiens sont de plus en plus confortables de recevoir leurs soins virtuellement.

  • 78 % des répondants qui ont eu recours aux soins virtuels ou à la télésanté se sont sentis à l'aise ou neutres face à leur expérience

Voir tous les articles
« Les opportunités de collaboration permettront d’optimiser la pertinence de nos investissements. Nous devons mettre en place un système de santé intégré à travers le pays et ainsi obtenir de meilleurs résultats pour un coût total moins élevé. »

– Vice-président principal, Opérations, Secteur des ainées et des soins à domicile

Pour surmonter ces défis, les Canadiens vont devoir travailler et collaborer ensemble

Bien que le système de santé canadien ait connu des changements radicaux durant la pandémie de COVID-19, cette période a aussi mis en lumière de nombreuses opportunités d'amélioration. Il est primordial que les professionnels de la santé, les partenaires commerciaux et les citoyens collaborent afin de remédier aux défis actuels du système en considérant la technologie comme un allié et un facteur clé de succès pour relever les défis majeurs qui perdurent depuis des décennies. Les prochaines étapes consistent à :

Améliorer l'accès au système tout au long du parcours de soins

Mettre à profit l'expertise du secteur commercial grâce aux partenariats et prioriser la charge administrative et l'accès aux professionnels de santé, ainsi que la navigation du système.

Accroître la confiance envers les institutions

Tirer profit les acteurs de santé « non traditionnels » et les partenariats publics-privés afin de réduire la pression exercée sur la première ligne.

Créer une expérience efficace et personnalisée

Prioriser la personnalisation, l’engagement prestataires-patients, les investissements en santé numérique et le désengorgement du système.

Voir tous les articles

À propos de cette recherche

Accenture a sondé un échantillon représentatif de 1863 Canadiennes et Canadiens (« Canadiens ») sur leur perception et leurs expériences avec le système de santé canadien. Les réponses ont été recueillies par Dynata en Mai 2021 de manière confidentielle et anonyme. En plus du sondage, Accenture a mené des entretiens avec 10 dirigeants d'organismes canadiens de santé publics et privés, par l'intermédiaire de leur partenaire Atheneum, de Juin à Juillet 2021. Les résultats pour l'échantillon canadien sont statistiquement significatifs avec un niveau de confiance de 95% et une marge d'erreur de +/- 2,3%.

Références:

1Three-fifths of total federal, provincial, territorial and local spending went to social protection, health care and education in 2019, 2020, Statistics Canada, (Accessed October 28th , 2021)

2Mirror, Mirror 2021: Reflecting Poorly, Health Care in the U.S. Compared to Other High-Income Countries, 2021, (Accessed October 28th , 2021)

Jimmy Yang

Directeur Général – Stratégie & Conseil, Santé


Shannon MacDonald

Directrice Générale, Santé et Gouvernements Provinciaux


Jane Kerr

Directrice générale – Responsable du groupe client, Canada

Collaborateurs

Helene Vallieres-Goulet

Chercheure - Santé et services publics Canadiens

SUR LE MÊME THÈME

La vision technologique en santé
Soins virtuels

Obtenez l’information essentielle

Lecture complète

Lecture rapide

Sommaire exécutif (en anglais seulement)

Lecture de 5 minutes

Transformer le système de santé

VOIR

Affiche infographique

Lecture d'une minute

Ensemble pour transformer les soins de santé au Canada

VOIR
INSCRIPTION
Restez au courant avec notre infolettre Restez au courant avec notre infolettre