La refonte des équipes

faire défiler

Pendant des années, la technologie a recadré nos relations avec le travail, les heures de travail et les espaces de travail. Ce changement n’a fait que s’accélérer en 2020, forçant les employeurs à revoir leurs ententes avec les employés et leur expérience. Les nouvelles possibilités d’innover dans des domaines comme la culture et le talent abondent, alors que nous entrons dans une ère de prototypage de l’avenir du travail.

Girl using computer

En décembre 2020, des millions d'employés de bureau travaillaient encore à domicile, ce qui revient presqu’à dire qu'ils vivent au bureau.



Pour une proportion importante de travailleurs, le travail à domicile est devenu synonyme de vivre au bureau. Cela a un effet énorme sur l’entente réciproque entre employeur et employé. Auparavant, par exemple, nous pouvions supposer que nos employeurs couvriraient le coût d’une grande partie de ce dont nous avions besoin, comme notre bureau, notre chaise, notre ordinateur et notre accès à Internet. Mais bon nombre d’entre nous assumons nous-mêmes ces coûts, maintenant que nous travaillons à domicile. Et bien que les employés soient toujours rémunérés, la valeur périphérique de la présence physique dans un lieu de travail – le capital social, le transfert des connaissances, les compétences générales et l’expérience pratique – a été perdue.

Entre-temps, les services qui facilitent la collaboration à distance ont, sans surprise, vu leur nombre d’utilisateurs grimper en flèche. Le bureau en tant que lieu de travail n’est pas disparu, mais différentes organisations envisagent maintenant d’autres options. Nous pouvons supposer avec certitude que l’avenir n’offrira pas une solution universelle. Il est possible que l’expérience des employés soit différente pour chaque organisation. Dans le cadre d’un sondage mondial, trois quarts des travailleurs ont déclaré souhaiter que la combinaison de travail au bureau et de télétravail devienne la nouvelle norme, avec la répartition 50/50 comme équilibre idéal.



Il est important de noter que cela ne concerne pas seulement les employés de bureau, mais tout travail pouvant être effectué à distance. De plus, il ne faut pas oublier que les employés déplacés affectent beaucoup les services qu’ils consomment.

Les employeurs ont la possibilité d’innover dans quatre domaines principaux :

La technologie : De nombreuses organisations qui évitaient la transformation numérique à distance l’ont maintenant adoptée. Bientôt, le matériel et les logiciels qui révolutionnent les expériences de travail à domicile et la collaboration en équipe deviendront probablement monnaie courante. Les entreprises qui s’y convertissent plus tôt peuvent acquérir un avantage concurrentiel.

La culture : Les employeurs auront besoin d’aborder la culture en utilisant des approches spécialement adaptées aux équipes virtuelles. Mais les entreprises doivent reconnaître que de nombreuses variables qui composent la culture ne sont pas sous leur contrôle – les communications impromptues entre collègues sont essentielles pour éviter l’isolement.

Les talents : Il existe des possibilités d’innover en matière de valorisation et de récompense des talents. Les échelles salariales fondées sur l’emplacement devront être réévaluées. En matière de recrutement, le travail à distance permet aux employeurs de ratisser plus large que jamais. Le soutien au travail à domicile deviendra un avantage pour l’employé, avec des formules allant d’une connexion haute vitesse à domicile et d’un accès à du mobilier de bureau, à la garde d’enfants ou aux soins aux personnes âgées. C’est aussi une voie à double sens : si un nouveau talent peut se trouver n’importe où, les employés et les employeurs peuvent alors élargir considérablement leur champ d’action.

Le contrôle : Il est de plus en plus difficile pour les employeurs de s’assurer que les travailleurs à domicile accomplissent les tâches qui leur sont confiées, ce qui soulève toute une gamme de questions sur le contrôle. Par exemple, la mise en œuvre de mesures efficaces de cybersécurité pour les travailleurs à distance sera essentielle, mais elle soulèvera des questions relatives à la vie privée. Les ventes de logiciels de surveillance permettant de contrôler les travailleurs à domicile ont explosé, mais à quel prix pour les relations employeur/employé?

image quote

Le bureau en tant que lieu de travail n’est pas disparu, mais de nombreuses organisations le voient maintenant sous un autre angle.

Empty restaurant
Fjord suggests

Réfléchissez à l’éthique du travail à distance. Avec le paysage changeant du lieu de travail et de la manière dont vos employés s’investissent dans l’entreprise, le prisme de réciprocité – ce que vous donnez et ce que vous prenez – doit être au centre de votre réflexion. Reconnaissez que le domicile de chaque employé demeure son espace personnel et que sa vie privée et sa liberté sont importantes.

Précisez les éléments de la mentalité de travail à domicile que vous voulez que vos employés ramènent au bureau, comme le code vestimentaire, la flexibilité des journées de travail ou la mesure de la productivité par la quantité de travail effectué plutôt que par le temps passé à leur bureau. L’inverse est également vrai : quels rituels du travail devraient également être présents à la maison?

Concevez votre solution combinant technologie et culture d’entreprise qui permettra de favoriser un travail flexible et résilient.