Skip to main content Skip to Footer

DENIÈRE PUBLICATION


LA TECHNOLOGIE TRANSFORME LES M&A EN FRANCE

  • Comme le révèle une nouvelle étude d’Accenture Strategy, les grandes entreprises accentuent les fusions et acquisitions (M&A) pour renforcer leurs capacités digitales. Conscientes que le digital stimule la croissance d’activités nouvelles, elles complètent leur développement digital interne par des opérations externes.

  • Si les entreprises s’intéressent à l’acquisition d’autres acteurs en raison de leurs performances digitales, ces transactions cachent cependant un autre défi. Acquérir un savoir-faire digital n’est pas suffisant, encore faut-il être en mesure de le diffuser dans toute l’entreprise.

  • Pour une entreprise, une stratégie M&A ne sera véritablement un succès que si elle réussit à appliquer les technologies digitales à ses propres processus, lui conférant ainsi un avantage concurrentiel dans la définition et la conduite de son programme d’acquisitions, digitales comme traditionnelles.

En 2017, Accenture Strategy a interrogé 1 100 cadres de comité de direction dans 13 industries et 7 pays. Nous avons exploré des domaines stratégiques et des opportunités où les entreprises exploitent la technologie pour augmenter les résultats et la croissance.

Le digital est aux commandes

Selon l’étude d’Accenture Strategy, 92 % des dirigeants français interrogés ont indiqué que leur groupe avait acquis une entreprise au cours des deux dernières années, et un tiers, cinq ou plus.

La ruée vers les capacités digitales a fortement contribué à la récente hausse des transactions. Quatre sociétés françaises sur dix enregistrant des activités de M&A déclarent acquérir principalement des entreprises ou des actifs digitaux. Et parmi les entreprises les plus actives, qui ont conclu cinq transactions ou plus au cours des deux dernières années, plus de la moitié des opérations étaient liées à l’acquisition de capacités digitales.

Parmi les raisons qui motivent les opérations de M&A, les besoins digitaux rivalisent de plus en plus avec les motifs traditionnels.


Télécharger le rapport (en anglais) [PDF]

Parmi les entreprises les plus actives en matière de #MandA, plus de ½ de leurs #acquisitions étaient liées à l’obtention de capacités digitales.


Quelles sont généralement les raisons qui motivent une opération de M&A dans votre entreprise ?


L’acquisition de nouvelles capacités digitales : 43 %
L’expansion vers de nouveaux marchés géographiques : 42 %
Le besoin de technologie de nouvelle génération : 42 %
L’expansion vers de nouveaux secteurs d’activité : 42 %

L’APPROCHE TRADITIONNELLE DES M&A NE FONCTIONNE PAS DANS LE DIGITAL

Trois dirigeants français sur quatre (76%) conviennent que les entreprises n’ont pas les compétences adéquates dans leur département M&A pour mener des acquisitions digitales et doivent donc recruter et intégrer des experts du digital pour réussir.




55%

ont recours à une équipe de pré-négociation et des critères d’évaluation spécifiques


58%

adoptent des modèles d’estimation et de coûts différents


54%

utilisent une méthode différente

En outre, 58 % des dirigeants affirment que la technologie est déjà un atout pour atteindre leurs objectifs et créer plus rapidement de la valeur, lors de leurs opérations de M&A.


Télécharger l'infographie (en anglais)


DES CAPACITÉS DIGITALES INTERNES POUR GAGNER EN POLYVALENCE

Si la classique boîte à outils des M&A n’est plus adaptée aux transactions digitales, elle doit être complétée et transformée. Mais appliquer le digital à toutes les dimensions d’une transaction n’est pas une garantie de succès. Les entreprises françaises doivent devenir elles-mêmes plus digitales afin d’intégrer les nouvelles entités aussi rapidement et efficacement que possible, et bénéficier ainsi de toute la polyvalence du digital.

De nombreuses entreprises acquéreuses sont en pleine transformation digitale, mais la plupart ne sont pas complètement digitalisées. Ainsi, 55 % des dirigeants affirment disposer d’une plateforme qui accélère l’intégration des nouveaux systèmes et activités, ainsi que d’une expertise digitale pour accompagner l’intégration.

Paradoxalement, les fusions-acquisitions poussent souvent les entreprises françaises à se digitaliser davantage. Selon 81 % des dirigeants, l’activité M&A a forcé leur entreprise à développer une stratégie de gestion des données.

Des capacités digitales internes pour gagner en polyvalence

UNE SCIENCE ÉMERGENTE

Les technologies digitales apportent une rigueur scientifique aux M&A et renforcent ainsi leur capacité à stimuler l’innovation et la croissance. Les entreprises leaders ont déjà effectué des changements importants :

Traiter les transactions digitales différemment

TRAITER LES TRANSACTIONS DIGITALES DIFFÉREMMENT
Les entreprises leaders développent un processus spécifique, adapté aux investissements digitaux. De l’identification de cibles à la négociation, en passant par l’évaluation et la découverte, les leaders considèrent le changement de méthode comme un atout.

Partager la réussite

PARTAGER LA RÉUSSITE
Si l’acquisition d’un disrupteur digital n’est qu’un point de départ. Les entreprises leaders diffusent ce savoir-faire digital dans l’ensemble de leur organisation afin d’étendre la croissance des activités nouvelles.

Donner le feu vert au digital en interne

DONNER LE FEU VERT AU DIGITAL EN INTERNE
Les entreprises visionnaires exploitent l’analyse de données et utilisent leurs connaissances afin d’améliorer significativement leurs capacités globales lors d’acquisitions, traditionnelles comme digitales.

Les équipes de M&A performantes apportent déjà une expertise de pointe lors des transactions. Compléter ce savoir-faire avec la science de l’analyse de données et de l’intelligence appliquée est prometteur pour l’avenir des M&A.


EN SAVOIR PLUS SUR ACCENTURE STRATEGY

FUSIONS-ACQUISITIONS À L’ÉRE TECHNOLOGIQUE

AUTEURS