RAPPORT DE RECHERCHE

En bref

En bref

  • Ce travail conjoint est à ce jour l’étude mondiale la plus complète sur la contribution des entreprises à la réalisation des Objectifs de développement durable de l’ONU.
  • Malgré les opportunités offertes par le développement durable, les dirigeants d’entreprise estiment que l’action des entreprises n’est pas à la hauteur des enjeux.
  • Selon eux, un changement systémique est indispensable pour inciter le monde économique dans son ensemble à faire de réels progrès dans la réalisation des Objectifs mondiaux.
  • Pour rompre l’immobilisme, les CEO estiment que les entreprises doivent être plus ambitieuses, inventer de nouveaux types de collaboration et renforcer la responsabilité des dirigeants.


Une décennie cruciale

L’édition 2019 de l’Étude CEO d'Accenture Strategy – Pacte mondial des Nations Unies, offre un aperçu sincère de la vision des dirigeants d’entreprise sur les défis et les opportunités du développement durable depuis le lancement des Objectifs mondiaux en 2015. Les CEO reconnaissent certes les opportunités économiques offertes par les politiques de développement durable et relèvent certains progrès isolés, mais ils admettent également que les milieux économiques peuvent, et doivent, apporter une contribution beaucoup plus importante afin de parvenir à une économie mondiale durable à l’horizon 2030.

« Il est temps pour les dirigeants de s’assurer que les objectifs de développement durable soient fermement intégrés dans la stratégie et les objectifs de l’entreprise. »

— PETER LACY, Directeur Exécutif Senior, Accenture Strategy, Royaume-Uni & Irlande, et Responsable Accenture WEF

De fait, la communauté internationale a clairement atteint un point d’inflexion dans la mise en œuvre du Programme 2030. Les CEO conviennent que les entreprises doivent jouer un rôle beaucoup plus important dans la réalisation des Objectifs mondiaux. Ils décrivent l’existence d’obstacles qui empêchent les entreprises de s’engager davantage mais aussi de leviers qui pourraient permettre de libérer tout le potentiel du secteur privé.

2016

70% des CEO estiment que les Objectifs mondiaux fourniront un cadre clair pour structurer les efforts de développement durable.

2019

48% des CEO intègrent les enjeux du développement durable dans leurs opérations, selon la Communication sur le progrès du Pacte mondial des Nations Unies.

Il est temps de se confronter à la réalité

En 2016, la sensibilité des dirigeants d’entreprise au développement durable a atteint un pic, car ils voyaient alors une possibilité d’harmoniser leurs efforts de développement durable avec les objectifs internationaux. Trois ans plus tard, la situation a bien changé. En 2019, les CEO reconnaissent que, malgré des opportunités évidentes, l’action des entreprises n’est pas à la hauteur des défis posés par les Objectifs mondiaux (ou de leur ambition passée).

Inquiets d’une dérive possible, les dirigeants d’entreprise appellent les milieux d’affaires à redoubler d’efforts. De fait, 71 % des CEO estiment qu’en accroissant leur engagement et leur action les entreprises peuvent jouer un rôle clé dans la réalisation des Objectifs mondiaux.

Dépasser l’approche incrémentale

Même si les progrès n’ont pas été à la hauteur de leurs attentes, les dirigeants d’entreprise sont convaincus que les milieux d’affaires internationaux ont un réel intérêt à adopter les Objectifs mondiaux afin de stimuler la croissance, l’efficacité, la réputation et l’innovation. Les plus grandes entreprises se sont déjà engagées sur cette voie pour transformer leurs organisations.

« Pour répondre aux objectifs mondiaux de développement durables les leaders doivent infuser des comportements responsables dans tout leur écosystème. »

Sylvie Brandily

Directrice Exécutive, Accenture Strategy, Stratégie Opérations, Supply Chain et Développement Durable, France

Mais cette transformation est complexe. Les contraintes économiques et les priorités contradictoires font partie des obstacles ordinaires à surmonter. Les CEO anticipent une décennie difficile, compte tenu des incertitudes géopolitiques, technologiques et socioéconomiques. Ces facteurs et les attentes des parties prenantes doivent aujourd’hui pousser les dirigeants d’entreprise à faire plus et à faire preuve de plus d’initiative dans leur politique de développement durable.



Trois impératifs pour les entreprises

En 2019 les dirigeants demandent aux entreprises et aux industries de :

Revoir à la hausse les ambitions et l’efficacité

Les dirigeants d’entreprise doivent être les moteurs du changement au sein de leurs propres organisations et grâce aux disruptions des modèles économiques.

Collaborer pour changer

Les principales parties prenantes doivent inventer de nouvelles formes d’interaction, car une transformation profonde doit inclure tous les acteurs.

Redéfinir la notion de leadership responsable

Les dirigeants d’entreprise doivent assumer leur rôle d’agents du changement pour soutenir le programme de développement durable.

Voir toutes les offres

Peter Lacy

Directeur Exécutif Senior, Accenture Strategy, Royaume-Uni & Irlande, et Responsable Accenture WEF


Jessica Long

Directrice Exécutive – Accenture Strategy, Développement durable

POUR ALLER PLUS LOIN


Inscription
Restez informé avec nos dernières publications Restez informé avec nos dernières publications