Skip to main content Skip to Footer

Biogen, 1QBIT
ET ACCENTURE :
PIONNIERS DE L’INFORMATIQUE QUANTIQUE EN R&D gtl

L’AVENIR DE LA R&D PHARMACEUTIQUE COMMENCE MAINTENANT.

Biogen

Pionnière en matière d’innovation biotechnologique, la société Biogen est incontestablement à la pointe de la recherche et du développement pharmaceutique.

Sa mission :

Traiter et guérir des maladies neurologiques et neurodégénératives.

Adossée à des technologies de pointe, Biogen capitalise aussi sur ses connaissances pour rechercher des traitements ciblant des maladies génétiques et des maladies rares. Ce faisant, elle ouvre la voie à des méthodes de traitement totalement inédites.

Grâce à des algorithmes d’optimisation, d’échantillonnage et de machine learning, l’informatique quantique promet de révolutionner la résolution des problèmes métiers complexes, qu’elle aborde sous un angle totalement neuf. En collaboration avec le fournisseur de logiciels quantiques 1QBit, l’équipe Accenture Labs s’est lancée dans des expérimentations quantiques en entreprise.

L’AVENIR DE LA R&D PHARMACEUTIQUE COMMENCE MAINTENANT.

L’informatique quantique pour accélérer la découverte de médicaments

Pour les entreprises pharmaceutiques, la découverte de nouveaux médicaments et leur mise sur le marché peuvent aujourd’hui prendre plus de 10 ans – et coûtent souvent des milliards de dollars. L’amélioration du processus en amont grâce à l’informatique quantique peut se traduire par une réduction considérable des coûts et une formidable accélération des délais de commercialisation. Mais ce n’est pas tout : elle facilite aussi le repositionnement de médicaments déjà approuvés pour de nouvelles indications thérapeutiques, et permet aux chimistes computationnels d’accélérer leurs découvertes, et donc, potentiellement de traiter plus rapidement un certain nombre de maladies.

Révolutionner le processus de comparaison moléculaire

L’informatique quantique est en passe de bouleverser la définition même de la comparaison moléculaire. Grâce à elle, les entreprises pharmaceutiques et celles spécialisées dans la science des matériaux peuvent mettre au point des méthodes qui leur permettent d’analyser une plus grande quantité de molécules. De nos jours, les ordinateurs classiques permettent aux entreprises de lancer des centaines de millions de comparaisons. Toutefois, limités par leur puissance de calcul, ceux-ci ne peuvent traiter que les molécules qui ne dépassent pas une certaine taille. Avec la démocratisation des ordinateurs quantiques, il sera possible de comparer des molécules complexes. À la clé : une accélération des progrès pharmaceutiques et un plus grand nombre de traitements ciblant tout un éventail de maladies.

QUAND L’INFORMATIQUE QUANTIQUE BOOSTE LA DÉCOUVERTE DE MÉDICAMENTS

En collaboration avec Biogen, les chercheurs d’Accenture Labs ont travaillé à l’identification de processus d’optimisation quantiques les plus bénéfiques à l’entreprise. À l’heure actuelle, les entreprises pharmaceutiques et celles spécialisées dans la science des matériaux emploient différentes méthodes de calcul intensif pour examiner les combinaisons de molécules et prédire les effets positifs des approches thérapeutiques potentielles, tout en réduisant leurs effets indésirables. Clairement, l’informatique quantique peut ici surclasser les méthodes de calcul existantes et améliorer les résultats.

Il en ressort que la grande priorité est la comparaison moléculaire – processus qui joue un rôle stratégique dans les phases initiales de conception et de découverte des médicaments.

Accenture Labs a donc collaboré avec la société 1QBit, qui propose une plateforme applicative quantique et des API intégrant des algorithmes prédéveloppés. Objectif : adapter l’API cloud et l’algorithme prédéveloppé de comparaison moléculaire structurale, afin d’y intégrer les exigences de Biogen en matière de pharmacophore. L’objectif final étant d’améliorer la modélisation de la comparaison moléculaire afin de gagner en fidélité, en permettant à Biogen d’adopter une approche hybride et de pondérer différentes variables moléculaires à des fins de comparaison – ce qui constitue clairement un avantage par rapport au modèle de comparaison opaque de type « boîte noire ».


QUAND L’INFORMATIQUE QUANTIQUE BOOSTE LA DÉCOUVERTE DE MÉDICAMENTS

L’ÉTUDE DEFAISABILITÉ (POC) : UNE PHASE CLÉ

Accenture et Biogen ont réalisé une percée : les deux entreprises ont ainsi pu vérifier que la méthode de comparaison moléculaire s’appuyant sur l’informatique quantique donnait des résultats similaires ou supérieurs à ceux des méthodes existantes. Une avancée qui indique que l’informatique quantique est susceptible d’améliorer considérablement le processus de découverte des médicaments et les résultats pour les patients.

bond

L’approche quantique a permis de fournir davantage d’informations contextuelles sur les caractéristiques communes des molécules comparées, là où l’approche classique ne permet de déduire que les correspondances de caractéristiques.

shared

L’approche quantique a permis aux scientifiques et aux chercheurs de Biogen de savoir exactement à quel niveau, comment et pourquoi les liaisons moléculaires correspondaient, leur offrant ainsi des informations exploitables de grande qualité, susceptibles d’accélérer la conception et la découverte de médicaments.

L’ÉTUDE DE FAISABILITÉ (POC) : UNE PHASE CLÉ

DE L’EXPLORATION À L’APPLICATION

Surfant sur la dynamique créée par ces avancées, Accenture a développé pour Biogen une application quantique de comparaison moléculaire. Celle-ci présente de nombreux avantages par rapport aux méthodes de calcul classiques :

En amont : l’application quantique offre une transparence inégalée sur l’expérimentation moléculaire, avec interface utilisateur conviviale permettant la sélection des molécules, des critères de comparaison et de la pondération.

En aval : elle exploite l’API et l’algorithme dans le cloud fournis par 1QBit pour le traitement initial et le calcul quantique, puis convertit la réponse obtenue en résultats à afficher dans l’application Biogen. Le tout, en quelques secondes. Pour réduire les coûts liés au traitement des calculs quantiques, l’application d’Accenture stocke une bibliothèque des résultats générés à partir des requêtes de comparaison moléculaire, ce qui peut permettre une accélération supplémentaire du processus de découverte de médicaments de Biogen.


DE L’EXPLORATION À L’APPLICATION

L’INNOVATION EN ACTION

L’INNOVATION EN ACTION

En à peine deux mois,

Accenture Labs, 1QBit et Biogen sont passées de la découverte et de l’expérimentation de l’informatique quantique orientée entreprise à une preuve du concept qui a permis de valider l’approche quantique de la comparaison moléculaire, pour enfin déboucher sur une application quantique exploitable, aux processus transparents, capable de générer des résultats à partir de comparaisons moléculaires, et de fournir de précieuses informations sur les caractéristiques communes.

Biogen a choisi d’associer la méthode de comparaison moléculaire classique (qui lui permet de comparer des millions de molécules) avec cette application quantique qui lui livre une mine d’informations détaillées et contextuelles sur certains résultats. La société joue ainsi la carte de l’avantage concurrentiel qui la distingue d’emblée de la concurrence, tout en lui permettant d’accélérer la commercialisation de ses produits et de réduire ses coûts.

À LIRE SUR LE MÊME THÈME

À LIRE SUR LE MÊME THÈME