RAPPORT DE RECHERCHE

En bref 

En bref 

  • L’étude d’Accenture Digitally Enabled Grid 2019 continue d’explorer l’impact des technologies numériques sur la croissance du secteur des Utilities.
  • Numériser le cœur de métier permettra de libérer de la valeur, en optimisant les processus et en améliorant l’efficacité opérationnelle
  • Déceler la valeur cachée permettra de réaliser des investissements ciblés afin de faire grandir le coeur de métier
  • Développer de nouveaux modèles économiques, basés sur des services créateurs de valeur pour les clients, générera de nouvelles sources de revenus


Depuis les pressions du marché jusqu’à la croissance

Ces dernières années ont été difficiles pour la plupart des opérateurs de réseaux de distribution à travers le monde. Cela s’illustre également en Europe. Entre les évolutions réglementaires, le développement des technologies numériques, l’apparition de nouveaux comportements des consommateurs et la stagnation de la demande en électricité – particulièrement sur les géographies aux revenus les plus élevés – le contexte de transition énergétique pèse sur les résultats des gestionnaires de réseaux de distribution.

La croissance des énergies renouvelables associée à l’auto-consommation, n’a pas seulement eu un impact sur la production centralisée, mais a également conduit à des investissements massifs dans les nouveaux raccordements et le renforcement des réseaux. La nature des activités des gestionnaires de réseaux de distribution est également en train d’évoluer, à mesure que les ressources énergétiques distribuées se multiplient, entraînant une modification des profils de consommation y compris la stagnation voire la réduction de la demande globale, mais sans qu’il y ait de déclin du pic de demande.

Les attentes grandissantes des consommateurs doivent mener les opérateurs de distribution d’énergie à leur proposer plus activement les moyens de participer à la gestion de la demande à travers des services d’effacement, et, pour les consommateurs-producteurs, des accès au réseau. Le développement du véhicule électrique, notamment en France, devrait également modifier la croissance de la demande et exercer une pression sur la stabilité du réseau.

En parallèle, la technologie est désormais intégrée à tous les actifs et présente dans toutes les interactions et opérations client, et continue à transformer les métiers du distributeur vers ceux d’entreprises dont l’intelligence réside dans le traitement de la donnée à la demande. Même si 93% des dirigeants dans le monde estiment qu’il est encore difficile de capter tous les bénéfices de la transformation digitale, ils ont pour autant conscience que ces technologies vont jouer un rôle essentiel pour créer de la valeur dans le secteur et favoriser la croissance.

100%

des dirigeants d’entreprise du secteur des Utilities interrogés en Europe pensent que la croissance de leurs revenus sera soumise à de réelles pressions jusqu’à 2025 (contre 94% dans le monde).

100%

des dirigeants d’entreprise du secteur des Utilities interrogés en Europe pensent que leurs revenus vont augmenter après 2025 (contre 97% dans le monde).

Transformer le cœur de métier

Pour optimiser plus avant les processus opérationnels actuels et libérer de la valeur, tout en réduisant les coûts, les distributeurs doivent poursuivre l’adoption des solutions digitales les plus en pointe. Les investissements seront importants, notamment autour de l’optimisation des actifs, des technologies de l’Industrie X.0 et des infrastructures intelligentes mais aussi celles liées au technicien connecté.

Piloter l'efficacité du capital et des opérations

Développement des initiatives autour de l’Industrie X.O et de la planification intelligente des actifs.

Accroître la performance du réseau

Renforcement des infrastructures intelligentes, utilisation des nouveaux mécanismes de flexibilité et d’incitation réglementaire.

Optimiser la disponibilité des actifs

Amélioration de la productivité des équipes de maintenance, et leur sécurité, grâce aux équipements du technicien connecté.

Faire grandir le cœur de métier

Les opérateurs de distribution d’électricité réalisent des investissements sélectifs pour accroître leurs revenus et leurs profits. Nous voyons quatre opportunités de croissance :

  • Expansion et renforcement des réseaux afin de supporter à la fois la demande croissante sur certains territoires et le développement des nouvelles installations raccordées au réseau, comme le stockage, les bornes de recharge de véhicules électriques
  • Remplacement et renforcement des actifs pour maintenir et améliorer la fiabilité du réseau et la qualité d’alimentation
  • Extension de l’ingénierie de base et des services d’intervention terrain à de tierces parties lorsque la concurrence est introduite, par exemple dans les domaines du raccordement, de la gestion de la végétation ou de la conception du réseau
  • Croissance inorganique grâce à l’acquisition d’entreprises de distribution

40%

des dirigeants d’entreprise du secteur des Utilities interrogés voient un nouveau potentiel de revenu dans le développement de nouveaux services de données liées à l’énergie.

40%

d’entre eux voient un nouveau potentiel de revenu dans le développement de nouveaux types d’actifs comme le stockage et les infrastructures pour les véhicules électriques.

98%

des dirigeants d’entreprise du secteur des Utilities pensent que la régulation basée sur la performance sera le modèle dominant d’ici 2025 pour la plupart des entreprises du secteur.

Développer de nouvelles activités et façonner le cœur de métier de demain

Libérer la capacité d’investissement en transformant et en développant l’activité principale permettra aux gestionnaires de réseaux de distribution de mener à terme des opportunités de développement à l’échelle en dépassant les frontières traditionnelles de leur activité.

La nature même de ces opportunités, et des nouveaux services sur lesquels elles capitaliseront, vont varier de façon significative en fonction des géographies, reflétant à la fois la maturité relative du marché tout comme le contexte socio-économique. En Europe, il s’agit plus particulièrement de la détention d’actifs tels que la production décentralisée, le stockage raccordé au réseau ou encore les infrastructures de recharge de véhicules électriques. Travailler étroitement avec les régulateurs sera essentiel, alors que de nouveaux modèles commerciaux devront venir appuyer l’émergence de nouveaux services et inciter leur développement.

Les distributeurs ont ainsi l’opportunité de devenir de véritables opérateurs de plateformes de données au cœur du nouveau marché de l’énergie et de son écosystème.
Inscription
Restez informé avec nos dernières publications Restez informé avec nos dernières publications