RAPPORT DE RECHERCHE

En bref

En bref

  • La confiance dans la capacité de l'industrie pétrolière et gazière à répondre aux besoins des citoyens et aux attentes des investisseurs ne cesse de s’effriter.
  • L’écosystème (consommateurs, employés …) s’interroge sur la finalité de l'industrie, son engagement en faveur du développement durable et son rôle dans la transition énergétique.
  • Selon l'indice d'Agilité Compétitive d'Accenture Strategy, cette perte de confiance pourrait mettre en péril près de 4 % des revenus futurs.
  • Alors que leur avenir est en jeu, il est temps pour l’industrie de concentrer toute son énergie dans le renforcement de la confiance.


Donner le feu vert à la croissance

Face à la baisse de la rentabilité et à la demande croissante d’énergie plus propre et de produits durables, les investisseurs sont de plus en plus sceptiques quant à la volonté ou la capacité des entreprises de l’énergie à adopter des business models qui auront un impact environnemental et social positif, ainsi qu’à leur faculté à générer des retours sur investissement significatifs dans le cadre de la transition énergétique.

Leurs doutes sont inquiétants. L'industrie de l’énergie aura besoin d’investir près de 40 000 milliards de dollars d'ici 2040. Même si au moins la moitié de cette somme sera destinée au développement de leurs activités historiques, une part importante devra être consacrée à de nouveaux business models et opportunités de croissance. Les grandes entreprises pétrolières et gazières devront prouver au cours des prochaines années qu'elles peuvent affronter la concurrence et se développer.

S’engager activement

Les investisseurs ne sont pas les seuls à exprimer des doutes. Beaucoup de consommateurs ne pensent pas que les entreprises pétrolières et gazières traditionnelles puissent jouer un rôle dans la diffusion de solutions énergétiques propres et abordables. La dernière étude Global Consumer Pulse d'Accenture Strategy a confirmé que les consommateurs veulent que les entreprises qu'ils choisissent soient non seulement performantes mais aussi éthiques. Les entreprises qui ne le sont pas en payent le prix. Lorsqu'ils sont déçus par une marque, près de la moitié des consommateurs s’en détournent. Et environ 5 % ne reviennent jamais.

Les futurs employés interrogent également l'engagement de l'industrie en faveur du développement durable. Ils se demandent si les entreprises pétrolières et gazières peuvent offrir la maturité technique ou la stabilité professionnelle qu'ils recherchent. Leur manque de confiance pose problème aux entreprises qui ont besoin de nouvelles compétences pour développer de nouveaux business models, produits et services.

65%

Environ deux tiers des consommateurs sont attirés par les entreprises qui s'engagent en faveur du développement durable. Les entreprises pétrolières et gazières doivent définir et démontrer leur engagement.

9%

Moins de 10 % des jeunes diplômés souhaitent travailler dans le secteur de l’énergie. Les entreprises pétrolières et gazières doivent se repositionner en temps qu'employeur de choix.

Développer des partenariats utiles et bénéfiques

Pour être compétitives à l’avenir, les entreprises pétrolières et gazières devront étendre leurs activités à travers les chaînes de valeur et fournir à une grande échelle de nouvelles catégories de produits et services. Elles n'y parviendront pas seules. De nouveaux écosystèmes comprenant fournisseurs, pairs, partenaires, clients, agences publiques, universités et ONG seront nécessaires pour générer de la valeur. Pourtant, selon les travaux d’Accenture Strategy, seulement 33 % des entreprises pétrolières et gazières utilisent les écosystèmes pour soutenir de nouveaux business models. C’est le taux le plus faible de toutes les industries. Les futures entreprises de l’énergie devront mieux maîtriser les règles du partenariat.

Du manque de confiance à une confiance avantageuse

Pour regagner la confiance des parties prenantes, les entreprises de l’énergie doivent être une force de progrès en défendant résolument l'intégrité, l'éthique, la sécurité, la transparence et la responsabilité environnementale et sociale. La mesure du déficit de confiance et de ses impacts fournit des informations sur les actions nécessaires :

  • Rassurer les investisseurs grâce à des investissements judicieux et la démonstration de la possibilité de générer des retours sur investissement vigoureux.
  • Convaincre les consommateurs en les sensibilisant au rôle bénéfique que jouera l'industrie pétrolière et gazière à l'avenir.
  • Attirer les talents en communiquant activement sur la place de leader technologique, sociétal et économique de l'industrie.
  • Séduire les partenaires d’écosystème en définissant de nouvelles règles de collaboration et des engagements partagés.

Par où commencer ?

Aucune entreprise ne développera la confiance, comme source fiable d'agilité compétitive, de la même façon. Plusieurs méthodes existent. Le plus important pour les entreprises pétrolières et gazières est de commencer à regagner la confiance des parties prenantes dès aujourd'hui. Leur compétitivité future en dépend.

A propos des auteurs

Muqsit Ashraf

Directeur Exécutif – Accenture Strategy, Énergie


Rich Kho

Directeur Exécutif – Accenture Strategy


Herve Wilczynski

Directeur Exécutif – Accenture Consulting


Mauricio Bermudez Neubauer

Directeur Exécutif – Accenture Strategy

Contributeur

Arnold Volkenborn

Directeur Exécutif – Accenture Strategy

POUR ALLER PLUS LOIN


Inscription
Restez informé avec nos dernières publications Restez informé avec nos dernières publications