RAPPORT

En bref

En bref

  • La croissance organique traditionnelle s’essouffle dans l’industrie des semi-conducteurs, en raison de l’augmentation des coûts de R&D, de la rapidité de l’évolution technologique et d’une clientèle plus exigeante et diversifiée. Par conséquent, les leaders se tournent désormais vers les fusions-acquisitions (M&A) pour soutenir leur stratégie de croissance.
  • Les dirigeants d’entreprises de semi-conducteurs doivent naviguer dans un environnement complexe, marqué par des contraintes géopolitiques et une pléthore de nouveaux concurrents venus d’autres secteurs d’activité qui veulent entrer dans la course.


Les dirigeants des entreprises historiques de semi-conducteurs ont de plus en plus de possibilités d’étoffer leur portefeuille de produits, des solutions de connectivité pour l’automobile aux processeurs dédiés à l’intelligence artificielle (IA) dont la demande croît. Mais pour saisir ces opportunités ils ont besoin de ressources et de capacités. Les opérations de M&A peuvent leur permettre de les obtenir rapidement, alors que la croissance organique traditionnelle ne fonctionne plus dans le monde en mutation de la high-tech.

« La consolidation du secteur des semi-conducteurs est inéluctable. Dans un contexte dominé par les opportunités de l’IoT, le secteur attire de plus en plus l’intérêt des leaders de la Tech. »

Nicolas Sultan

Directeur Exécutif - Communications, Média et Technologie, France et Benelux.

Qu’est-ce qui a changé ?

Les attentes des clients. Les machines intelligentes et l’Internet des Objets ont accentué les exigences envers les puces. Les clients veulent des applications plus diversifiées et plus sophistiquées, des véhicules intelligents aux maisons connectées.

Les délais de conception. Les entreprises de semi-conducteurs ont peu de temps pour acquérir le savoir-faire nécessaire, car leurs concurrents se développent rapidement pour créer de la croissance. L’acquisition de compétences est la seule solution possible. Ce qui, en raison de la pénurie de talents, nécessite d’acquérir une entreprise qui possède cette expertise.

Le coût de la R&D. Face à l’augmentation spectaculaire du coût de conception de chaque nouvelle génération de processeurs (multiplication par 10 du 28 nm au 5 nm), les entreprises cherchent une solution non seulement pour rester dans la course, mais aussi pour étendre leur R&D afin d’étoffer leur portefeuille de produits.



Au-delà des M&A traditionnelles

Alors que les entreprises de semi-conducteurs utilisent les M&A pour les aider à transformer leur activité et pénétrer de nouveaux marchés, industries et territoires, consolider leur activité est à la fois essentiel et complexe :

Des concurrents non traditionnels. Des entreprises de différents secteurs d’activité évoluent de l’aval vers l’amont de la pile technologique afin de contrôler davantage d’éléments de leur structure de coûts et de leur écosystème de conception. En conséquence, la concurrence principale des entreprises de semi-conducteurs provient désormais de l’extérieur du secteur.

Les facteurs géopolitiques imposent des M&A de nouvelle génération dans l’industrie des semi-conducteurs. Cela signifie que les entreprises doivent choisir leurs cibles en tenant compte plus que jamais de leur emplacement géographique. Entre 2013 et 2015, seules trois acquisitions ont été bloquées en raison d’une intervention étatique ou de restrictions réglementaires. Mais de 2016 à 2018, leur nombre a plus que triplé, et 13 transactions ont échoué.

Le nombre de transactions bloquées ou annulées est en hausse à l’échelle mondiale

Seules trois acquisitions ont été bloquées ou annulées en raison d’une intervention étatique ou de restrictions réglementaires entre 2013 et 2015. Mais de 2016 à 2018, leur nombre a plus que triplé, et 13 transactions ont échoué.

Stimuler la croissance

Selon Accenture Strategy, les leaders des semi-conducteurs utilisent les M&A pour trois raisons majeures :

Développer leur cœur de métier. Certaines entreprises poursuivent une croissance par expansion sur les marchés et segments de clientèle existants, en ciblant une gamme de produits existants ou un marché client. Ces entreprises peuvent également céder des actifs dans des secteurs d’activité secondaires.

Migrer vers des activités connexes. Un certain nombre d’entreprises de semi-conducteurs croissent par expansion le long de la chaîne de valeur. Elles utilisent de nouveaux canaux de distribution, se déploient sur de nouveaux territoires ou modifient leurs produits et technologies afin de cibler de nouveaux segments de clientèle.

Cibler de nouvelles opportunités. D’autres entreprises de semi-conducteurs stimulent leur croissance grâce à des produits et services totalement nouveaux, en migrant vers des « espaces libres ». Cela comporte des risques et la réaction du marché n’est pas toujours positive.



Faciliter le processus

Si le recours aux M&A pour stimuler la croissance est un processus complexe, quelques actions prioritaires peuvent le faciliter.

Adaptez-vous au contexte géopolitique. Les dirigeants d’entreprise les plus clairvoyants adaptent leur stratégie M&A pour s’adapter non seulement à l’environnement commercial très diversifié de l’industrie des semi-conducteurs, mais aussi aux nombreuses exigences réglementaires et étatiques. Il faut s’attendre à ce que l’approbation d’une opération soit de plus en plus soumise à des cessions d’actifs ou des restrictions à l’acquisition de certains droits de propriétés intellectuelles.

Basez le processus d’identification des cibles sur vos feuilles de route technologiques. Les leaders de l’industrie des semi-conducteurs continuent d’investir dans leur cœur de métier, tout en sélectionnant judicieusement leurs cibles de fusion-acquisition pour remonter dans la chaîne de valeur ou se déplacer dans la pile technologique afin d’élargir les marchés desservis par leurs investissements actuels.

Expérimentez avec des joint-ventures. Les longs délais d’homologation et la très grande exigence des clients obligent les dirigeants à bien comprendre l’impact des grandes opérations de M&A, par rapport aux transactions plus petites et moins déterminantes. Ne forcez pas l’intégration et la transformation pour réaliser des synergies au détriment de l’entreprise acquise. Tester la température avec une joint-venture peut aider votre entreprise s’assurer du potentiel de création de valeur avant l’acquisition.

Auteurs

Syed Alam

DIRECTEUR EXÉCUTIF – ACCENTURE STRATEGY, COMMUNICATIONS, MÉDIA ET TECHNOLOGIE


Gregg Albert

DIRECTEUR EXÉCUTIF – ACCENTURE STRATEGY,
FUSIONS-ACQUISITIONS


Sven Wahle

DIRECTEUR EXÉCUTIF – ACCENTURE STRATEGY, FUSIONS-ACQUISITIONS


Timothy Chu

SENIOR MANAGER – ACCENTURE STRATEGY, COMMUNICATIONS, MÉDIA ET TECHNOLOGIE​

POUR ALLER PLUS LOIN


Inscription
Restez informé avec nos dernières publications Restez informé avec nos dernières publications