RAPPORT DE RECHERCHE

En bref

En bref

  • Dans l’assurance, les écosystèmes sont un des principaux facteurs de disruption.
  • Les grands assureurs qui bâtiront des écosystèmes leaders feront parti des disrupteurs.
  • Il y a un décalage entre les ambitions et les capacités : les dirigeants du secteur ont tendance à surestimer les capacités de leur écosystème actuel.
  • Les assureurs qui placent les écosystèmes au cœur de leur stratégie réaliseront des économies de compétences, d’échelle et de gamme.


Le secteur de l’assurance est vulnérable

La disruption touche tous les secteurs, mais l’assurance fait partie des plus exposés. Selon une étude d’Accenture portant sur 20 secteurs, l’assurance se classe au quatrième rang des secteurs les plus exposés aux futures disruptions.1

La disruption représente un enjeu économique considérable. Selon les estimations, d’ici à 2022, les assureurs qui tardent à réagir aux changements opérés par des concurrents agiles et hyper-pertinents pourraient subir une érosion de leurs parts de marché et de leurs revenus de l’ordre de 198 milliards de dollars.2 De leur côté, les « living business » s’adaptent et innovent en permanence, rapidement et à grande échelle, en ciblant les maillons les plus intéressants de la chaîne de valeur de l’assurance.

Plus de la moitié des dirigeants de compagnie d’assurance affirment que leur entreprise est déjà confrontée à la disruption de concurrents, qui s'associent à des partenaires dans d’autres secteurs.3

Les écosystèmes sont l’une des principales causes de cette vague de disruption. Plutôt que d’en être victimes, les compagnies d’assurance peuvent rejoindre un écosystème existant ou concevoir et exploiter leur propre écosystème et devenir des disrupteurs, et non des disruptés. De nombreux assureurs sont conscients de cette opportunité et ont fait des écosystèmes une priorité stratégique.

84%

La plupart des dirigeants de compagnie d’assurance reconnaissent l’importance stratégique des écosystèmes.

54%

Plus de la moitié des dirigeants de compagnie d’assurance s’intéressent activement aux écosystèmes.

Des capacités à la hauteur des ambitions

Si de nombreuses compagnies d’assurance font preuve d’ambition lorsqu’il s’agit de constituer des écosystèmes leaders, leurs capacités ne suivent pas toujours. Ainsi, moins de 5 % des assureurs font partie des entreprises considérées comme des champions des écosystèmes, soit la deuxième plus mauvaise performance parmi les secteurs étudiés.3

Les assureurs ont cependant des cartes en main. L'étendue et la richesse de leurs données sont sans pareil. Ils ont des relations durables avec leurs clients, propices à la confiance, et ont un potentiel incroyable pour réaliser des transactions de manière fluide en s’associant avec les bons partenaires.

Ce qui manque le plus souvent aux assureurs, ce sont les bonnes capacités et technologies ainsi que la culture appropriée pour exploiter pleinement les possibilités offertes par l’écosystème.

L’histogramme présente l’Indice des capacités d’écosystème par secteur d’activité, en mettant en  lumière l’assurance par rapport aux autres secteurs.

Le secteur de l’assurance accuse du retard sur notre Indice, qui mesure les capacités d’écosystème des entreprises selon six critères.

Dans leur quête d’écosystèmes, les compagnies d’assurance doivent évaluer soigneusement leur état de préparation et combler leurs lacunes – culturelles, technologiques et autres – afin de se positionner comme des acteurs d’écosystème efficaces et être à la hauteur des attentes de leurs partenaires.



Ne choisissez pas vos partenaires au hasard

Les assureurs veulent s’asseoir à la table de l’écosystème, mais ils doivent choisir judicieusement ceux qui les rejoindront. Les bons partenaires, et le savoir-faire en matière de partenariat, permettent à un assureur de collaborer efficacement hors de son cœur de métier et de réaliser des économies de compétences, d’échelle et de gamme :

Compétences : les assureurs peuvent avoir accès à un plus large éventail de compétences, de capacités et de technologies, allant de la personnalisation à la reconnaissance faciale, en passant par l’apprentissage automatique et le marketing digital.

Échelle : les bons partenaires d’écosystème offrent des avantages en termes de taille, d’accès et de coûts. Par exemple, un partenaire ayant une activité étendue peut disposer d’un important volume de données qui pourra contribuer à améliorer la connaissance clients et leurs expériences.

Gamme : les compagnies d’assurance peuvent élargir leur proposition de valeur avec l’aide de partenaires dont les capacités permettent d’enrichir le portefeuille d'offres et d’introduire de nouveaux services.

Comment réussir au sein d’un écosystème ?

  1. Façonnez la dynamique du marché. Les assureurs les plus avancées établiront une stratégie d’écosystème claire : Quel rôle veulent-ils jouer dans la vie des clients ? A quel point leurs aspirations seront-elles audacieuses ? Comment le marché évoluera-t-il ? Nous avons identifié trois dynamiques principales sur le marché de l’assurance :

L’amélioration de la chaîne de valeur existante

Des insurtechs/fintechs sont associés au cœur de métier pour remodeler le modèle économique et les expériences.

La disruption de la chaîne de valeur de bout en bout

Les assureurs peuvent chercher à monétiser le potentiel des écosystèmes en exploitant des marchés adjacents.

La réinvention des maillons à plus fort potentiel de la chaîne de valeur

Sur certains segments de marché, des acteurs cherchent à créer de nouveaux business models agiles, qui génèrent des revenus importants en dehors de leur activité principale.

Voir toutes les offres
  1. Faites le bilan. Les compagnies d’assurance performantes feront un point minutieux sur leurs capacités, leur culture et leur technologie afin d’identifier les lacunes qu’elles doivent combler et les forces dont elles peuvent tirer parti pour devenir un acteur à part entière de l’écosystème. Ce faisant, leur vision et les priorités futures du marché éclaireront la voie à suivre.
  2. Choisissez vos partenaires. Les assureurs qui regardent vers l’avenir rechercheront des partenaires qui leur apporteront les actifs, l’expertise sectorielle ou les capacités techniques pour s’adapter à la dynamique du marché et créer une expérience client fluide. En outre, les partenaires potentiels doivent avoir l’éthique, le sens de la collaboration, l’orientation client et l’engagement appropriés pour accompagner le positionnement souhaité par les uns et les autres.

1 Indice de vulnérabilité à la disruption, Accenture, 2018.

2 L’assurance à l’ère du « living business », Accenture, 2017.

3 La clé de votre croissance future : les écosystèmes, Accenture Strategy, 2018.

Michael Lyman

Directeur Exécutif Senior – Accenture Strategy, Amérique du Nord et Assurance


Ravi Malhotra

Directeur Exécutif – Accenture Strategy, Assurance


Daniele Presutti

Directeur Exécutif Senior – Accenture Strategy, Assurance, Europe, Afrique et Amérique latine

POUR ALLER PLUS LOIN


Inscription
Restez informé avec nos dernières publications Restez informé avec nos dernières publications