RAPPORT

En bref

En bref

  • L’intelligence artificielle aura un impact majeur dans toute l’entreprise, et les équipes IT françaises seront en première ligne du changement.
  • Selon une nouvelle étude d’Accenture Strategy, les dirigeants d’entreprise et les responsables IT anticipent des changements majeurs pour les équipes IT, mais beaucoup en sous-estiment l’ampleur, la vitesse et la portée.
  • Le défi pour les responsables IT est de combler rapidement et efficacement les déficits de compétences, tant techniques qu’humaines, en intensifiant le développement des compétences et en recrutant autrement les talents.


L’intelligence artificielle (IA) et les autres avancées technologiques apporteront des changements sans précédent dans les entreprises et la société, bien plus disruptifs que les récents progrès. La plupart des dirigeants français (72 %) pensent que l’IA bouleversera leur secteur au cours des trois prochaines années et modifiera la nature de la concurrence. De plus, 75 % d’entre eux s’attendent à des changements radicaux pour les équipes IT, tandis que 82 % pensent que les compétences demandées et le recrutement des talents devront évoluer.

Pourtant, alors qu’ils prévoient des bouleversements majeurs, plus de trois dirigeants sur cinq (65 %) estiment que les compétences actuelles de leurs équipes IT sont suffisantes pour répondre aux besoins de leur entreprise dans les prochaines années. Alors que les grands acteurs technologiques redoublent d’efforts pour attirer les meilleurs talents de I’IA, cette confiance pourrait n’être qu’illusoire.

Quatre-vingts pour cent des cadres français considèrent leur équipe IT comme un avantage concurrentiel.

Un moment charnière pour la fonction IT

Les dirigeants ont l’intention d’utiliser différentes méthodes traditionnelles, telles que le recrutement, la formation et le recours à la sous-traitance, pour se doter des capacités technologiques émergentes. Mais la pression de la concurrence, conjuguée à l’accélération du rythme de la disruption, pousse les entreprises à chercher des moyens moins conventionnels afin de consolider les compétences IT. Ainsi, selon 42 % des dirigeants français, leur entreprise est prête à acquérir une entreprise pour obtenir des compétences spécialisées. L’acquisition de compétences par rachat d’entreprise (ou acqui-hiring) est une tendance forte dans de nombreux secteurs. Mais ces initiatives non conventionnelles seront-elles suffisantes pour combler les futurs déficits de compétences technologiques ?

The “acqui-hire” trend is taking hold across many industries. See the “acqui-hire” trends by each industry. Are these unconventional moves enough to fill impending technology skills gaps?
Soixante pour cent des dirigeants français reconnaissent que leur entreprise aura besoin d’expertise dans les nouvelles technologies, comme l’intelligence artificielle, dans les trois prochaines années.

La confiance est élevée, mais l’IA va entrer en scène

D’après notre étude, les dirigeants, quel que soit le secteur, le marché ou la taille de leur entreprise, sont persuadés que leurs équipes IT actuelles sont prêtes à répondre aux besoins des trois prochaines années. En France, les dirigeants sont également convaincus que la révolution de l’IA est à leur porte.

  • Environ un tiers (30 %) considèrent l’IA comme une priorité stratégique immédiate.
  • 32 % prévoient que ce sera le cas d’ici à un an.
  • 80 % pensent que les équipes IT intègreront hommes et robots d’ici trois ans.

Interrogés sur les compétences IA de leurs équipes IT actuelles, 45 % des dirigeants français les jugent adaptées. Pourtant, à mesure que les entreprises développent des projets d'IA, les compétences technologiques, qui semblent suffisantes aujourd’hui, pourraient rapidement ne plus l’être.

Les compétences en IA sont rares. Combler le déficit de compétences par des méthodes traditionnelles risque de ne plus être possible. En raison de l’impact sans précédent que les technologies d'IA auront sur les métiers, les processus et les business models, il sera de plus en plus important pour les équipes IT de bien comprendre les opérations de l’entreprise. Les entreprises auront probablement des difficultés à tirer pleinement parti de l’IA si elles dépendent de prestataires de services administrés et de sous-traitants.

Alors que l’intelligence artificielle va automatiser certaines tâches IT, en améliorer d’autres et en créer de nouvelles, il deviendra de plus en plus difficile de créer de la valeur. Les compétences humaines, comme la capacité à résoudre des problèmes, la faculté d’analyse, la communication et l’empathie, seront essentielles pour réussir à développer la collaboration homme-machine dans la fonction IT.



L’atout des écosystèmes

Les entreprises associent méthodes de recrutement traditionnelles et nouvelles pour attirer les talents technologiques. Comme par le passé, les entreprises ont l’intention d’embaucher des CDI, de recourir à des prestataires de services administrés, à des partenaires externes et à des sous-traitants pour répondre à leurs besoins en capacités IT au cours des cinq prochaines années.

En ce qui concerne les nouvelles méthodes, les entreprises s’intéressent aussi bien au crowdsourcing qu’aux communautés de talents (talent pools) et aux travailleurs indépendants (on-demand). Les partenariats de recrutement évoluent. Ils ne se limitent plus aux relations directes avec des agences de recrutement IT. Les frontières s’estompent, et de nombreux acteurs s’unissent pour créer des écosystèmes, où les talents peuvent être formés et recrutés via de nouvelles méthodes. Les entreprises intègrent de vastes écosystèmes de talents, leur permettant d’obtenir les compétences technologiques dont elles ont besoin, au bon moment et de la bonne façon.

Talent sourcing partnerships are changing. Industry interest in crowdsourcing and talent pools/on-demand labor varies by industry. Talent can be trained and sourced in new ways.

L’IT en action

Pour tirer parti d’un facteur de transformation aussi important que l’intelligence artificielle, les entreprises françaises doivent également se transformer. Voici par où commencer :

Repensez l’organisation IT et les méthodes de travail
Stimulez la performance et l’agilité en réorganisant les fonctions techniques et métiers en équipes produits. En s’appuyant sur le design thinking et le prototypage rapide, les divisions IT françaises peuvent tester la viabilité des idées et industrialiser rapidement les meilleures d’entre elles.

Intensifiez le développement des compétences IT
Lancez des projets pilotes axés sur les technologies émergentes, évaluez régulièrement, hiérarchisez et développez pleinement les compétences indispensables. Les responsables IT français doivent être prêts à combler en permanence les déficits de compétences.

Soyez créatif afin de créer des écosystèmes de talents
Tirez le meilleur parti des écosystèmes de talents sans vous fixer de limites. Les partenariats universitaires, les programmes d’apprentissage, et même les salons de jeux vidéo, peuvent être de riches sources de compétences techniques et humaines.

Auteurs

Diana Bersohn

Directrice Exécutive – Accenture Strategy


Tim Good

Directeur Exécutif – Accenture Strategy


John Shacklady

Directeur Exécutif – Accenture Strategy


McCree Lake

Senior Manager – Accenture Strategy

POUR ALLER PLUS LOIN


Inscription
Restez Informé Avec Nos Dernières Publications Restez Informé Avec Nos Dernières Publications