En résumé

Pendant des années, la technologie a transformé notre relation au travail, que ce soient les horaires ou les espaces. Cette évolution s'est accélérée en 2020, obligeant les entreprises à repenser la règle du donnant-donnant avec leurs employés et l’expérience qu’elles leur font vivre. Alors même que nous entrons dans une ère d’expérimentation qui préfigurera la future organisation du travail, les possibilités d'innover fourmillent dans des domaines comme la culture d’entreprise et la gestion des talents.

En décembre 2020, des millions d'employés de bureau travaillaient encore à leur domicile, ce qui signifiait qu'ils vivaient dans leur bureau.
Stay home, stay safe: 2020

Que se passe-t-il ? 

Pour une part significative de salariés, travailler à la maison s’apparente à vivre dans son bureau. Cette situation a un impact énorme sur les obligations réciproques de l’employeur et du salarié. Auparavant, par exemple, nous pouvions considérer que nos employeurs finançaient une grande partie de ce dont nous avions besoin, comme notre bureau, notre fauteuil, notre ordinateur et notre accès à Internet. Mais depuis que nous travaillons à la maison, nous sommes nombreux à payer directement ces dépenses. Et même si les salariés sont toujours payés, la valeur périphérique de leur présence physique sur leur lieu de travail - capital social, transfert de connaissances, compétences relationnelles et expérience pratique - a été perdue.

Dans le même temps, sans surprise, le nombre d'utilisateurs des services de collaboration à distance a grimpé en flèche. Le bureau en tant qu’espace de travail n'est pas mort, mais certaines entreprises envisagent aujourd’hui d'autres options. Nous pouvons imaginer sans trop de risques de nous tromper que l'avenir ne sera pas uniforme. Il est probable que l'expérience employé sera différente dans chaque entreprise. Interrogés lors d’une enquête mondiale, les trois quarts des salariés ont déclaré souhaiter que l’association du travail présentiel et à distance devienne la norme, une répartition moitié-moitié étant considérée comme l'équilibre idéal.

Et demain ? 

Les employés de bureau ne sont pas les seuls concernés, ce travail qui peut être effectué à distance a d’autres impacts. En effet, le déplacement des employés de bureau affecte de nombreux autres salariés qui leur fournissent des services.

Aujourd’hui, les employeurs ont la possibilité d'innover dans quatre domaines principaux :

La technologie : de nombreuses entreprises qui étaient restées à l’écart de la transformation digitale l'ont maintenant embrassée. Bientôt, les matériels et les logiciels qui révolutionnent les expériences de travail à la maison et le travail collaboratif seront probablement des outils courants. Les entreprises qui investiront plus vite dans ces équipements auront un avantage concurrentiel.

La culture d’entreprise : les employeurs devront développer de nouvelles approches de la culture d'entreprise, spécifiquement adaptées aux équipes virtuelles. Cependant, les entreprises doivent reconnaître que de nombreux éléments qui constituent leur culture échappent à leur contrôle - les communications ad hoc entre collègues sont importantes pour éviter l'isolement.

La gestion des talents : il est possible d'innover dans le champ de la valorisation et de la gratification des talents. Les échelles de rémunération doivent être réévaluées en fonction du lieu de travail, tandis que dans le domaine du recrutement, le travail à distance offre aux employeurs un spectre élargi. L’appui au travail à la maison va faire partie des avantages en nature, avec des formules allant de la fourniture du haut débit à domicile et du mobilier de bureau à la garde d'enfants ou à l'aide aux personnes âgées. C’est aussi une formule gagnant-gagnant : si les talents peuvent travailler dans n’importe quel endroit, alors employés et employeurs peuvent étendre le champ de leurs collaborations.

Le contrôle : s’assurer de la bonne exécution des tâches confiées aux collaborateurs à domicile est un défi de plus en plus exigeant pour les employeurs, mais qui soulève tout un éventail de questions autour du contrôle. Par exemple, il devient essentiel de déployer des dispositifs de cybersécurité efficaces pour les travailleurs à distance, mais ceux-ci posent des questions relatives au respect de la vie privée. Les ventes de logiciels de surveillance pour contrôler les travailleurs à domicile ont explosé, mais à quel prix pour la relation employeur/employé ?

Le bureau en tant qu’espace de travail n'est pas mort, mais de nombreuses entreprises sont en train de le redéfinir. 

Mark Curtis

Cofondateur et Chief Client Officer, Fjord


Martha Cotton

Managing Director – Interactive, Fjord Co-Lead, Global​

Les recommandations de Fjord

Réfléchissez

Étudiez l'éthique du travail à distance. Lorsque vous examinez les modifications du contexte de travail et d’engagement de vos employés, l'objectif de réciprocité - ce que vous donnez et ce que vous recevez - doit être au centre de votre réflexion. Considérez le domicile de chaque employé comme son espace personnel et sa vie privée et sa liberté comme des valeurs importantes.

Explicitez

Définissez les usages du travail à domicile que vous désirez faire entrer dans l’univers du bureau, comme le code vestimentaire, la flexibilité de la journée de travail ou la mesure de la productivité basée sur le résultat plutôt que sur le temps passé à son bureau. Et inversement : quelle sont les pratiques usuelles au bureau qui doivent être  adoptées à la maison ?

Agissez

Concevez votre solution technologie + culture d’entreprise pour favoriser la flexibilité du travail et la résilience.

Voir toutes les offres

L'essentiel

SlideShare

Temps de lecture : env. 5 min

NEWSLETTER
Abonnez-vous à nos dernières publications Abonnez-vous à nos dernières publications