Bien-être, millennials et HR Tech

Les fonctions RH doivent faire face à une conjonction de transformations dans le monde du travail et de l’entreprise. L’accélération des cycles d’innovation, l’instabilité économique et sanitaire, ou les nouvelles attentes des millenials rebattent les cartes. Ces transformations appellent une réponse coordonnée sur deux niveaux : technologique et culturel. Le premier s’appuie sur un écosystème technologique RH foisonnant, capable de mettre les données et l’intelligence artificielle au service des processus de recrutement ou du suivi de parcours. Le second demande une focalisation des pratiques sur la question du bien-être. Aménagement des horaires, déconnexion, travail à distance, personnalisation des parcours, impact social : l’attractivité des entreprises est plus que jamais liée à leur approche humaniste du travail.

60 %

des jeunes diplômés veulent un emploi ayant un impact social.

96 %

des chercheurs d’emploi considèrent que le bien-être au travail est déterminant.

Accédez au graal de l’Expérience Employé

L’Expérience Employé, petite sœur de l’expérience client, existe depuis une dizaine d’années, mais son élévation au rang de priorité absolue pour les RH date de 2019. Elle propose une vision holistique de la vie du collaborateur au sein de l’entreprise, depuis le processus de recrutement jusqu’à un éventuel départ. Elle s’appuie avant tout sur un souci d’épanouissement des collaborateurs, de rétention, d’engagement et de productivité.

Une expérience employé efficace se concentre sur trois piliers :

  • La personnalisation de l’expérience, notamment autour d’une intégration sans couture des outils de communication d’entreprise.
  • L’attention aux Moments that Matter, théorisés par Jacob Morgan comme les moments particuliers (onboarding), les moments du quotidien (reconnaissance, valorisation), et les moments créés spécifiquement pour enrichir l'expérience (team building).
  • Le point de contact humain, qui reste une donnée fondamentale pour le bien-être au travail.

122 %

Les entreprises qui capitalisent sur l’Expérience Employé sont 122 % plus performantes.

Les trois voies de l’Open HR

Trois stratégies permettent de répondre aux enjeux d’une Expérience Employé hyper-personnalisée. Elles s’appuient sur une transition progressive vers le Cloud, le développement d’un écosystème RH, et l’utilisation d’APIs.

HR as a Service : "Best of Breed". Organisée autour de technologies spécialisées de pointe, cette option permet de disposer des meilleurs outils et innovations dans chaque domaine RH. Innovantes et flexibles, les solutions HR tech s’intègrent particulièrement bien à ce choix stratégique. Leur facilité de déploiement, de maintenance, et de prise en main permet de garantir une Expérience Employé innovante et personnalisée. Attention néanmoins aux écueils du silotage, qui ne permet pas de centraliser les données ou de proposer une expérience unifiée.

HR as a service : solution complète SaaS. A l’inverse des logiques "Best of Breed", l’utilisation d’une plateforme Cloud robuste et intégrée permet de tirer parti des bénéfices et des évolutions du Cloud, tels que le respect de la conformité et de la sécurité, la généralisation du self-service et une meilleure exploitation des données RH. Cette expérience unifiée et centralisée peut ensuite faire l’objet d’une hybridation en connectant des solutions issues du marché de la HR Tech, pour répondre à des besoins spécifiques.

HR as a platform. Les solutions PaaS permettent quant à elles d’offrir une grande flexibilité, caractéristique d’un modèle Open HR. Leur fonctionnement sur le mode de la boîte à outils permet de dépasser les limites technologiques imposées par le SaaS. Elles permettent d’intégrer des solutions tierces tout en bénéficiant de données consolidées. Elles autorisent enfin les développement spécifiques - notamment des portails - qui permettent d’unifier l’expérience proposée aux collaborateurs.

Mettez toutes les chances de votre côté

Quelle que soit l’option retenue, un certain nombre de facteurs clefs permettent d’envisager sereinement une transition vers l’Open HR.

Sans stratégie, point de salut. Les évolutions des SIRH permettent la transition d’une RH administrative à une activité servicielle, à plus forte valeur ajoutée. Cependant, pour être efficace, cette transition doit être pensée dans le cadre d’une transformation globale de l’entreprise. Elle ne peut faire l'économie d’une réflexion sur la gouvernance RH, ainsi que sur son intégration à la stratégie technologique de l’ensemble de l’organisation.

Capitaliser sur la puissance des écosystèmes. Choisir les partenaires SIRH, identifier les bénéfices métiers recherchés et les applications adaptées, évaluer l’impact des déploiements technologiques sur l’organisation : la valorisation de l’écosystème technologique RH est un casse-tête incontournable. Sa réussite nécessite l’implication des collaborateurs, qui garantissent le déploiement d’une innovation utile. Elle implique également l’identification précise des architectures techniques les plus pertinentes. Gestion des données, des géographies, des déploiements Cloud, des APIs : les paramètres sont nombreux et complexes.

Accompagner la transition. La dimension culturelle de la transition vers un modèle Open HR est incontournable. La mise en œuvre d’une solution Cloud RH doit être encadrée par un plan d’accompagnement au changement. Ce dernier permet d’augmenter le taux d’adoption et de satisfaction. Il donne du sens au projet et garantit une vision partagée. Investir dans l’adoption des solutions est aussi crucial que l'investissement technologique lui-même.

Rencontrez nos experts

Inscription
Restez informé avec nos dernières publications Restez informé avec nos dernières publications