ETUDE

En bref

En bref

  • Si, au cours des dernières années, la transformation digitale a été une priorité pour les entreprises, elle est maintenant devenue vitale.
  • Selon notre étude, les entreprises qui maîtrisent le digital impactent positivement l'innovation, l’expérience employé, ainsi que la création de valeur pour leurs clients.
  • Publiée en 2020 par Accenture, l’étude « Global Digital Fluency » met en évidence quatre persona, qui font apparaître différents types d'employés digitaux.
  • Les dirigeants qui identifient bien ces profils sont en mesure de les reconnaître dans leurs équipes et de combler les écarts sur les compétences clé.


Le digital, un impératif de survie

Du jour au lendemain ou presque, les entreprises du monde entier ont dû faire migrer l’essentiel de leurs effectifs et de leurs opérations hors site en raison de la pandémie. Un tour de force impossible à réaliser sans le digital. Ces dernières années, la transformation digitale était devenue une priorité pour les entreprises : la gestion du changement, la formation des salariés aux compétences digitales clé et le passage au cloud étaient au cœur de tous les débats. Aujourd’hui, cette mutation n’a plus rien d’une aspiration. Le digital est devenu un impératif de survie.

La maîtrise du digital est un cadre d'analyse basé sur le quotient technologique (QT) de vos effectifs digitaux + les opérations digitales + les bases digitales + un leadership et une culture centrés sur le digital.

Libérez le potentiel de vos collaborateurs

Accenture Research s’est entretenu avec plus de 12 directeurs des systèmes d'information (DSI), qui ont partagé leurs réussites et leurs inquiétudes pour l’avenir. Lors de la pandémie, de nombreux leaders technologiques ont réussi le tour de force remarquable d’exécuter en un week-end des projets de transformation digitale dont la mise en œuvre aurait dû prendre 18 mois. Jamais de telles transitions digitales n’avaient été réalisées aussi rapidement. Cependant, toutes les entreprises n’ont pas pu saisir cette occasion pour dynamiser leur activité.

Ainsi, l’étude « Global Digital Fluency » (étude mondiale sur la maîtrise du digital) que nous avons publiée en 2020 montre que seules 14 % des entreprises ont atteint leur maturité digitale. Les entreprises qui maîtrisent le mieux le digital sont à même de doper leur retour sur innovation, l’expérience employé, ainsi que la création de valeur pour leurs clients. Leur secret ? Des collaborateurs qui ont appris à devenir agiles.

Mais ce nouveau monde du travail axé sur les technologies donne du fil à retordre aux chefs d’entreprises – et aux salariés. Pour réussir et exploiter pleinement leur potentiel et leur ingéniosité, les salariés doivent non seulement avoir accès à des outils digitaux et à des formations, mais aussi pouvoir compter sur un leadership et une culture centrés sur le digital.

Acquérir la maîtrise du digital

La maîtrise du digital ressemble beaucoup à la maîtrise d’une langue. Lorsqu’on connaît une langue, ses mécanismes de base, tels que l’écrit et l’oral, ne posent pas de problème de compréhension. Mais lorsqu’on la maîtrise parfaitement, il est alors possible d’utiliser ces outils pour créer quelque chose de nouveau, comme écrire des poèmes ou tenir une conversation élaborée. Une telle maîtrise permet d’exploiter de nouvelles connaissances et de libérer la créativité et l’innovation, ce à quoi la seule maitrise de l'alphabet seul ne pourra jamais prétendre.

Ce qui vaut pour les langues, vaut pour la maîtrise du digital. Cette dernière permet de prendre appui sur une assise digitale, plutôt que de travailler en parallèle de cette base. Mais surtout, elle permet de libérer une créativité et des méthodes de travail inédites. Sans surprise, notre étude constate que la maîtrise du digital est essentielle à l’agilité des effectifs. En effet, il s’avère que le cadre que nous avons défini pour la maîtrise du digital est capable de prévoir et d’expliquer 54 % de la capacité d’un talent à se montrer agile.

Or, cette maîtrise est l’ingrédient qui manque à bon nombre d’initiatives de transformation digitale. Dans bien des cas, ce n’est pas la technologie qui freine les salariés, mais ce sont l’infrastructure, la culture, les compétences et le leadership dédiés au digital qui font défaut. Autant d’éléments qui viennent compléter les technologies et qui conditionnent la réussite.

Pourquoi est-il important de maîtriser le digital ? Les entreprises qui maîtrisent le digital battent des records de croissance.

2,7

fois plus susceptibles d’enregistrer une forte croissance du chiffre d’affaires (supérieure à 20 %) au cours des trois dernières années.

5,4

fois plus susceptibles de continuer de prévoir une forte croissance du chiffre d’affaires (supérieure à 20 %) pour les trois prochaines années.

69%

d’entre elles sont perçues comme d’excellents environnements de travail par leurs salariés.

68%

d’entre elles battent des records de satisfaction client par rapport à leurs pairs.

62%

d’entre elles battent des records d’innovation par rapport à leurs pairs.

61%

d’entre elles battent des records d’efficience opérationnelle par rapport à leurs pairs.

Quatre profils digitaux

Bien qu’il permette de booster votre avantage concurrentiel plus facilement, le cadre défini pour la maîtrise du digital n’est pas une solution passe-partout. Nous avons analysé les données de notre étude, afin d’y trouver des modèles distincts, qui feraient apparaître différents profils de talents digitaux. Notre ensemble de données a ainsi révélé quatre profils de collaborateurs statistiquement uniques. Ces profils sont les suivants :

  • Le collaborateur en télétravail
  • Le performant discipliné
  • Le coéquipier adaptatif
  • L’infatigable innovateur

Nous retrouvons ces quatre profils dans tous les secteurs, toutes les fonctions et toutes les zones géographiques. Leur expérience du digital diffère en fonction de leurs besoins, de leur ancienneté, de leur perception du télétravail et du soutien digital qu’ils reçoivent – autant de points qui sont propres à chacun.

Chaque profil montre des besoins et une disposition à maîtriser le digital qui lui sont propres. L’identification de ces collaborateurs dans vos équipes vous permet de combler plus rapidement l’écart de compétences digitales, afin de booster l’agilité.

Renforcez vos atouts

Les dirigeants d’entreprise sont passés au digital. Mais l’heure est venue de doper votre avantage digital. Et pour ce faire, il convient de favoriser l’adoption du digital par vos équipes, ainsi que les compétences qui lui sont associées. Du DG au DSI en passant par le DRH, l’ensemble des cadres dirigeants ont un rôle à jouer. Ils doivent armer leurs collaborateurs de l’infrastructure, de la culture, des formations et du leadership, qui leur permettront de réussir avec les technologies.

Le cadre défini pour la maîtrise du digital est un moyen judicieux de préparer l’avenir et d’aller de l’avant.

Posez les bases du digital

Avec la pandémie de COVID-19, le fossé qui s’est creusé entre les entreprises hautement performantes, rompues au digital, et celles qui sont à la traîne, n’a jamais été aussi évident. La transformation digitale permet aux entreprises de gagner en efficience et d’être mieux préparées au changement, tout en proposant à leurs salariés et à leurs clients des expériences innovantes. À l’instar du cloud, certaines technologies émergentes indissociables de la maîtrise du digital, peuvent permettre aux entreprises de s’adapter rapidement au changement. Elles peuvent ainsi accélérer la démocratisation de l’IA et de la robotique, tout en facilitant la montée en compétences autonome des collaborateurs. Cependant, pour doper cet avantage digital, quelqu’un doit se charger d’orienter le parcours de l’entreprise.

Le DSI a un rôle essentiel à jouer dans ce parcours – mais sa mission a changé : elle ne consiste plus à fournir des services à l’entreprise. Le digital fait désormais partie intégrante de l’entreprise et de son fonctionnement. Pour piloter le parcours, le DSI peut définir le calendrier de mise en place des bases digitales – depuis la migration des données et des applications vers des solutions cloud, jusqu’à la création d’une Digital Workplace qui fait la part belle à l’automatisation, ou à la montée en compétences autonome des salariés.



Boostez le QT de vos collaborateurs

Le quotient technologique (QT) des effectifs – à savoir l’enthousiasme, l’expertise et la valeur des talents, tels que constatés sur l’ensemble des technologies – est un élément important de la résilience digitale. Voilà des années que les psychologues d’entreprise ont observé que pour faire progresser l’adoption du digital, trois facteurs doivent entrer en jeu :

  • La bonne attitude. L’enthousiasme des collaborateurs à ce sujet.
  • Les bonnes compétences. Pour réussir, les talents doivent disposer de véritables aptitudes et compétences.
  • La pertinence sociale. Les collaborateurs doivent comprendre que cela est utile pour leur travail et pour l’entreprise.

Rares sont les initiatives de qualification digitale qui tiennent compte de ces trois aspects à la fois. Notre étude révèle que si bon nombre de salariés jugent les technologies et les outils digitaux utiles, ils sont en revanche à la traîne lorsqu’il s’agit de compétences digitales.

Capitalisez sur l’analyse des données. Cela vous permettra d’évaluer le niveau de préparation de vos équipes à travailler avec les technologies. Où se situe l’écart à combler ? Du côté de l’enthousiasme ? Des compétences ? Ou du côté de la valeur et de sa pertinence ? De quoi a besoin chaque profil pour booster son QT ? Définissez des niveaux de performances, des récompenses et des compétences à acquérir pour chaque type de travailleur digital.



Laissez place aux opérations digitales

Pour doper leurs performances, les entreprises doivent intégrer des technologies digitales telles que le cloud dans leurs opérations quotidiennes. Ces technologies permettent aux équipes de gagner en efficience, de prendre des décisions éclairées en un temps record et de se montrer plus réactives aux besoins changeants de l’entreprise. Mais cela ne se résume pas à une simple digitalisation des processus. Il convient de voir la transformation digitale de manière plus holistique et de réfléchir à son impact sur les processus, sur les stratégies et sur les méthodes de travail des salariés, ainsi que sur leur façon d’interagir avec les clients.

Lorsque les technologies sont en place et que les salariés sont armés des compétences adaptées pour les exploiter, cela peut révolutionner les méthodes de travail et bénéficier à toute l’entreprise. Un meilleur accès à l’information, par exemple, peut se traduire par une meilleure efficacité des équipes. Toutefois, il est important que vos collaborateurs comprennent bien la valeur que ces innovations permettent de générer. Sans quoi, les technologies restent inexploitées et ne contribuent pas à améliorer les tâches quotidiennes.

Mettez en place une culture du leadership centré sur le digital

La transformation digitale affecte tous les aspects de l’activité. Pour qu’elle soit efficace, les bases digitales, les opérations digitales et les effectifs formés au digital ont tous besoin du soutien de la direction, mais aussi d’une culture axée sur le digital. À quoi ressemblera la nouvelle structure du travail ? Comment évolueront les rôles et les responsabilités ? Comment le digital peut-il améliorer le partage des connaissances et la collaboration ? Comment former les responsables pour qu’ils améliorent leur communication, se montrent plus empathiques et gagnent la confiance de leurs collaborateurs en télétravail ?

Si, pour les salariés, le digital est synonyme de nouveaux défis, il est aussi ce qui permet de les relever. Avec le maintien du télétravail, par exemple, les salariés auront peut-être besoin de modalités de travail plus flexibles. Ils peuvent demander à co-innover, ou encore vouloir accéder à des formations qui leur permettent de développer les compétences adaptées à des postes mieux rémunérés, afin de découvrir de nouvelles fonctions et d’autres secteurs. Avec le digital, tout cela devient possible.

La survie des entreprises et leur croissance vont dépendre de leur maîtrise du digital. Notre étude montre que pour bon nombre d’entreprises, la route à parcourir est encore longue. Cependant, les effectifs sont impatients et prêts à apprendre.

Eva Sage-Gavin

Directrice Exécutive Senior – Lead Talents & Organisation


Emma McGuigan

Directrice Exécutive – Intelligent Platform


David Shaw

Directeur Exécutif – Talents & Organisation

POUR ALLER PLUS LOIN

Conseils d’administration 2.0
Le choc de culture post-digital
A la recherche d'un leadership responsables

NEWSLETTER
Abonnez-vous à nos dernières publications Abonnez-vous à nos dernières publications