RAPPORT

En bref

En bref

  • Ce rapport reprend les 5 piliers majeurs d’un écosystème d’Intelligence Artificielle (universités, start-ups, grandes entreprises, politique et réglementations, partenariats multi-acteurs) au niveau national.
  • Il évalue les atouts de l’Hexagone et les replace dans le contexte concurrentiel des autres géants de l’IA (Etats-Unis, Chine, Canada…)
  • Il avance 3 recommandations pour renforcer l’écosystème d’IA en France.


La nouvelle donne de l’IA

Les applications concrètes de l’Intelligence Artificielle sont déjà là : elles disruptent les usages, drainent des investissements importants et suscitent une réflexion du législateur.
Une révolution est en marche, et celle-ci constitue un défi économique majeur pour les principales puissances économiques mondiales, au premier rang desquelles la France. C’est dans ce cadre que s’inscrit notamment le rapport remis par le député et mathématicien Cédric Villani en mars 2018.

« L’intelligence artificielle est devenue l’affaire de tous parce qu’elle touche tous les domaines »

— Cédric Villani, Agir pour que l’intelligence artificielle soit utile à tous, Libération, Octobre 2017

Afin de nourrir le débat engagé au niveau national, Accenture apporte des recommandations concrètes, présentées dans le rapport “Maîtrisez l’Intelligence Artificielle : comment renforcer l’écosystème d’IA en France”. Ce rapport mesure tout d’abord le potentiel considérable de la France qui peut lui permettre de s’affirmer en tant qu’acteur majeur de l’intelligence artificielle si des mesures sont prises pour développer un écosystème d’IA de rang international, amplifier l’accès aux données et mieux former les talents de demain. La concurrence internationale s’accroissant de façon rapide, il est important que les actions adéquates soient entreprises rapidement.

500

Milliards d’euros cumulés : l’impact net d’une IA maîtrisée sur l’économie française, d’ici à 2035

X2

L’intelligence artificielle pourrait doubler les taux de croissance nationaux à horizon 2035.

Les 5 piliers d’un écosystème d’IA

La pleine maîtrise de l’intelligence artificielle, et des opportunités qu’elle ouvre, repose nécessairement sur des interactions complexes entre des acteurs complémentaires provenant d’univers très différents. Outre la question du financement, l’écosystème d’IA d’un pays repose ainsi sur 5 piliers majeurs : les universités, les grandes entreprises, les startups, les politiques gouvernementales er les partenariats multi-acteurs. Chaque pays compte des points forts spécifiques. La Chine par exemple affiche une politique publique volontariste en faveur de l’IA, soutenue par des investissements massifs. Aux Etats-Unis, le développement de l’IA est en revanche principalement soutenu par les synergies entre les grands groupes du GAFAM, le tissu très actif de startups et les universités.

Position de la France comparée à celle des autres leaders de l’IACe graphique nous montre la position de la france par comparaison aux leaders en Intelligence Artificielle.

Atouts et faiblesses
de l’écosystème d’IA français

La France dispose de façon certaine du potentiel pour devenir un acteur majeur de l’IA au niveau mondial. Les forces de son écosystème d’IA tiennent à :

  • ses laboratoires universitaires de recherche
  • quelques grandes entreprises pionnières de l’IA
  • un tissu très actif et innovant de start-ups, reconnu dans le monde entier

Mais dans le contexte concurrentiel international, plusieurs axes d’optimisation apparaissent également, notamment :

  • l’absence actuelle de stratégie nationale de développement de l’IA, qui est un point fort de l’écosystème chinois d’IA
  • le déficit de coopération entre start-ups et grandes entreprises, telle qu’elle existe aux Etats-Unis
  • L’insuffisance des partenariats public-privé, sur lesquels l’Allemagne dispose d’un coup d’avance

50K

Professionnels de l’IA en France : c’est autant qu’en Chine

82%

Des cadres français prévoient des investissements massifs en faveur de l’IA dans leur entreprise pour les 3 années à venir

Axes d’optimisation

Tenant compte de ces éléments, le rapport présente 3 recommandations principales pour renforcer l’écosystème d’intelligence artificielle en France :

  • Miser sur la R&D et les partenariats mixtes, ce qui passe notamment par une politique étatique volontariste soutenue par des investissements publics et l’encouragement des initiatives de partenariats transversaux entre institutions publiques, start-ups et grandes entreprises
  • Ouvrir l’accès aux données et adopter des législations garantissant une IA responsable, dans l’objectif de créer les conditions de la confiance des citoyens envers les nouvelles technologies autonomes (automobile, etc.) mais aussi d’assurer un accès optimal aux données à tous les acteurs économiques, des grandes entreprises aux start-ups.
  • Former les talents de demain à l’IA, pour construire un secteur de l’IA inclusif.

Laurent Stefani

MANAGING DIRECTOR – DIRECTEUR EN CHARGE DE L’IA ACCENTURE FRANCE


Francis Hintermann

MANAGING DIRECTOR – DIRECTEUR ETUDE & RECHERCHE ACCENTURE MONDE

POUR ALLER PLUS LOIN


Subscription Center
Restez informé avec nos dernières publications Restez informé avec nos dernières publications