Skip to main content Skip to Footer

DERNIÈRES PUBLICATIONS


Augmenter le remboursement pharmaceutique

Un modèle de gestion de la valeur aide les entreprises pharmaceutiques à fournir de meilleurs résultats et améliorer les approbations et les remboursements.

Présentation

Beaucoup d’entreprises pharmaceutiques et biopharmaceutiques se fondent sur des modèles d’exploitation obsolètes qui ont principalement fait preuve d’efficacité et de sécurité pour les organismes régulateurs et payeurs qui contrôlent les taux de remboursement. Cependant, ces modèles sont insuffisants pour respecter les exigences actuelles.

Les entreprises pharmaceutiques, doivent adopter un modèle d’exploitation qui place la gestion de la valeur au cœur des décisions commerciales et de recherche et développement.

Cet article présente cinq principes qui contribuent à la gestion de la valeur tout en assurant l’obtention des autorités régulatrices et de remboursement.

Contexte

Partout dans le monde, des règlements stricts mettent de la pression sur les compagnies des sciences de la vie afin qu’elles démontrent à la fois la valeur initiale et à long terme de leurs produits. La Food and Drug Administration (FDA) et l’Agence européenne des médicaments (AEM) contestent régulièrement les dossiers d’approbation soumis.

Les organismes régulateurs et payeurs utilisent plus fréquemment des critères de remboursement sur la base de valeur lorsqu’ils évaluent de nouvelles thérapies, chose que la plupart des compagnies n’ont pas encore intégrée dans leurs propres modèles d’exploitation. D’après notre expérience, beaucoup de compagnies continuent à utiliser des plans d’essais cliniques restreints et des stratégies de commercialisation des produits à court terme.

Analyse

Gérer la valeur requiert de nouvelles méthodes de travail, de nouvelles définitions et responsabilités pour le personnel. Le changement culturel est important. Il nécessitera la réingénierie des processus, un programme de formation spécifique, des investissements et un effort global qui inclut toutes les fonctions de l’entreprise, commerciales ou non.

Le secteur de la santé a subi des chocs « sismiques » ces dernières années – depuis la récession économique jusqu’à la perte des brevets, ou les réformes des soins de santé sur les marchés matures et émergents. Le passage à une gestion de la valeur doit contribuer à relever les défis de ce nouveau marché.

Bien accomplie, la gestion de la valeur améliore les résultats pour les patients et par la suite augmente les remboursements, avec de meilleurs retours sur investissement.

Recommandations

Cinq façons d’évoluer vers un modèle d’exploitation fondé sur la valeur :

  1. Former une équipe responsable de la valeur, collaborative et interconnectée. Le nouveau modèle de valeur doit être adopté à tous les niveaux de direction, R&D et commercial, ainsi que dans les marchés administrés et les équipes responsable des relations avec le payeur. Par exemple, les entreprises ont intérêt à développer et actualiser les analyses de rentabilité pour toutes les futures thérapies.

  2. Faire évoluer les rôles commerciaux traditionnels pour qu’ils se concentrent sur la valeur. Il s’agit de souligner la valeur non seulement lors des négociations avec des collègues internes, mais aussi dans les collaborations avec les intervenants externes.

  3. Investir dans les technologies de l’information pour aider à stimuler la valeur. Le rôle traditionnel de l’informatique doit s’élargir pour être concurrentiel dans ce nouvel environnement, notamment en matière de gestion des données et des capacités analytiques.

  1. La gestion de la valeur intégrée comme un processus continu. Comment obtenir un remboursement maximal, aider à définir des mesures cliniques et des résultats d’essai en plaçant la valeur au centre des négociations ? Il est pertinent d’intégrer les commentaires critiques d’un grand nombre d’intervenants externes.

  2. Développer et redéfinir les relations avec les parties concernées. Des relations plus collaboratives avec un plus grand nombre de parties concernées accélèrent et fluidifient les relations avec les régulateurs ; des négociations constructives et transparentes avec les payeurs ; avec une meilleure acceptation dans les communautés des professionnels des soins de santé et des patients.