Skip to main content Skip to Footer

DERNIÈRE PUBLICATION


À l’ère du digital, la dette technique met-elle en péril votre compétitivité ?

Résorbez la dette technique et libérez des ressources pour innover et investir


CONTEXTE

La dette technique ne se limite pas aux coûts informatiques irrécupérables (équipements, logiciels et code). Elle englobe l'inefficacité, les processus redondants et le supplément de travail occasionné par une architecture technologique obsolète ou non maîtrisée. En considérant tout l’éventail de la dette technique, les entreprises pourront la résorber et ainsi faire pencher la balance de la maintenance vers l'innovation.

Partagées entre les exigences d'innovation et de gestion des systèmes hérités, les entreprises tentent de résorber leur dette technique, guidées par une vision à court terme.

Non seulement cette approche ne permet pas de gérer la dette efficacement, mais elle risque de l'aggraver. Les entreprises doivent prendre du recul et planifier une stratégie qui couvre l'ensemble des plateformes technologiques, des processus et des personnes.


TÉLÉCHARGER LE RAPPORT (EN ANGLAIS)
Dette des Applications + Dette D'Architecture + Dette D'Infrastructure = Dette Technique

RÉSULTATS CLÉS

Les environnements hérités entraînent des coûts opérationnels et d'adaptation qui deviennent prohibitifs à mesure que la dette technique s'accumule. Non gérée, la dette augmente à terme les coûts organisationnels et réduit l'agilité.

Sur un marché en transformation, les nouveaux acteurs digitaux ont l'avantage de ne pas être freinés par les systèmes hérités et la dette technique.

  • 85 % des dirigeants jugent que les systèmes hérités entravent leur capacité à basculer vers un modèle plus digital

  • Jusqu'à 90 % d'un budget IT type peut être consacré au maintien de l’existant, contre seulement 10 % à l'innovation

Pour rester compétitive, une entreprise doit réduire sa dette technique, mais beaucoup n’ont pas la capacité de considérer ce problème au-delà de la fonction IT.

  • Dans 23 % seulement des entreprises les plus performantes, les directeurs financiers sont impliqués dans l'identification des technologies obsolètes.

  • Seuls 6 % des membres de l’équipe de direction des services financiers ont une expérience professionnelle liée à la technologie.


TÉLÉCHARGER L'INFOGRAPHIE (EN ANGLAIS)

85 % des dirigeants dans le monde jugent que les systèmes hérités entravent leur capacité à basculer vers un modèle plus digital.

RECOMMANDATIONS

Afin de définir une stratégie de résorption de la dette technique, les dirigeants doivent en avoir une connaissance complète, ainsi que de ses effets sur la capacité d'innovation et de croissance. Une stratégie IT efficace doit être conçue autour des axes suivants :

image

Passer d’une stratégie « buy and hold » à une stratégie « asset light » pour vos investissements technologiques.

image

Isoler la dette technique et s'efforcer de la rembourser par une approche de type
« bonne/mauvaise dette ».

image

Progresser sur le front du digital en investissant dans des activités numériques ou dans des programmes entièrement nouveaux pour réduire la dette.

image

Confier la responsabilité de la dette technique à l'ensemble du comité de direction et repenser le rôle du DSI afin d’impliquer chacun dans les décisions relatives à la dette et à l'innovation.

AUTEURS

VOUS POUVEZ AUSSI LIRE