Skip to main content Skip to Footer

Aéronautique et Défense : cibler les opportunités de Fusions et Acquisitions

Après la fin des grands programmes de Défense Nationale– de nouvelles approches de croissance dans l’industrie de la défense.

Présentation

Les difficultés rencontrées sur le crédit, la consommation et l’investissement pendant la récession de 2008-09 ont laissé peu d’industries indemnes. L’Industrie de l’Aéronautique et la Défense, qui généralement est impactée par les fluctuations mondiales, n’en a pas été exempt. Des demandes d’avions d’affaire qui s’effondrent, aux commandes d’avions commerciaux annulées ou reportées, l’industrie A&D a été touchée de plein fouet, conséquence directe de l’effondrement du crédit et des dépenses.

Pourtant avec les économies occidentales qui reprennent lentement, et les marchés émergents qui continuent leur boom économique, une croissance soutenue de l’industrie A&D, pourrait survenir dans un lieu inattendu : le secteur de la défense, où de nouvelles Fusions et Acquisitions [M&A] pourraient-être le théâtre d’opportunités à fort potentiel.

Contexte

L’aviation d’affaire et l’aviation commerciale, se redressent progressivement toutes les deux. Les prévisions des fabricants (mais aussi des observateurs indépendants), anticipent une croissance soutenue des marchés émergents, un renouvellement de la flotte mondiale et de nouvelles Fusions et Acquisitions. Tous ces facteurs contribuent à une prévision de doublement de la production d’avions commerciaux dans les deux prochaines décennies. Prévisions qui sont renforcées par les commandes record enregistrées au Bourget en 2011.

Que ce soit pour travailler sur de nouvelles plateformes technologiques, pour travailler au renouvellement de la flotte, les OEMs et leurs fournisseurs investissent massivement pour soutenir la croissance dans l’aviation commerciale. Bien qu’il reste encore beaucoup de travail, la confiance est de mise dans ce secteur.

Pour la défense, depuis 5 à 10 ans, le secteur a connu une croissance constante. Les opérations militaires en Iraq et en Afghanistan, couplées à des avancées majeures autour de l’électronique embarquée et du naval, ont permis au secteur d’avoir cette croissance soutenue en Amérique du nord et en Europe. Les gouvernements de marchés émergents du BRIC [Brésil, Russie, Inde, Chine], du Moyen Orient et de l’Asie du sud-est ont également investis, surtout dans le renouvellement de leurs flottes d’avions. Pourtant, tandis que les secteurs de l’aviation d’affaire et de l’aviation commerciale ont repris leur marche en avant, le secteur de la défense est plus incertain, en particulier dans les marchés des pays développés.

Analyse

La situation dans les marchés émergents est prometteuse, mais elle demeure pourtant incertaine. En effet, les produits militaires susceptibles de générer les plus importants profits auprès des pays émergents, restent des produits réservés aux économies occidentales pour des raisons de concurrence locale, et de préoccupation de sécurité nationale. Afin de bien naviguer dans ce contexte politico-économique complexe, les compagnies de défense occidentales devront bien réussir deux choses: premièrement, elles devront développer une stratégie claire vis-à-vis de futures fusions acquisitions et vis-à-vis de leur positionnement produit / service sur le marché ; deuxièmement, elles devront utiliser les marchés émergents au mieux pour la fourniture de services et la maintenance de leur produit afin de réduire leur coûts et de pénétrer ces marchés émergents efficacement.

Dans les pays émergents, comme pour beaucoup d’autres secteurs, les dépenses de défense augmentent fortement. Pour pénétrer ces nouveaux marchés, contrairement aux autres industries qui implémentent leur appareil de production sur place, les compagnies A&D devront trouver un équilibre pour limiter le transfert de savoir-faire, tout en restant attractif pour ces marchés.

Recommandations

Vers où les compagnies de défense devraient-elles se tourner pour maximiser leur croissance et leur profit ? Comme toutes entreprises, elles ont deux leviers principaux pour augmenter leur valeur. Elles peuvent améliorer leur rendement et le retour sur investissement, et elles peuvent aussi avoir une croissance organique ou par acquisition.

Dans un premier temps, la réponse des compagnies de défense à l’environnement macroéconomique a été de porter leur attention sur les marges d’exploitation et l’efficacité du capital. Pour y parvenir, la gestion de la production est devenue encore plus optimisée grâce à l’introduction des techniques du LEAN (le zéro gaspillage).

Dans un deuxième temps, les compagnies se sont tournées vers l’autre levier de création de valeur : les Fusions et Acquisitions. Les services dans l’industrie aéronautique et de défense, ont permis de dégager une croissance soutenue avec des marges confortables notamment sur le secteur de support opérationnel. Que ce soit des services liés à la maintenance produit ou au support des systèmes, ou des niches spécialisés à haute valeur ajoutée, le secteur des fournisseurs de services peut représenter des opportunités d’acquisition et de fusions important dans le prochain mois. Le marché du service A&D en général peut être très attractif pour les investisseurs d’aujourd’hui.

Industry & topics highlighted

Stratégie