Skip to main content Skip to Footer

DERNIÈRE PUBLICATION


Succès ou stagnation dans le secteur des communications ?

Libérer tout le potentiel du capital humain : la clé du succès à l'ère du numérique

CONTEXTE

Pour réussir dans un marché devenu encore plus concurrentiel à l'ère du numérique, les fournisseurs de services de communication doivent libérer tout le potentiel de leur capital humain. Ces entreprises doivent rééquilibrer leurs effectifs entre fonctions traditionnelles et digitales, ainsi que leurs structures organisationnelles afin d'optimiser leur performance. Les leaders du marché iront chercher les talents au-delà de leur masse salariale et réinventeront leurs métiers. De façon tout aussi importante, ils mettront en œuvre une approche de la culture et du leadership capable de diffuser les talents, outils et méthodes de travail numériques à travers toute l'entreprise.

Dans un secteur en pleine mutation, une approche fondamentalement disruptive de l'approvisionnement et du développement des talents de demain peut faire la différence entre réussite et stagnation.

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT COMPLET (EN ANGLAIS) [PDF]

RÉSULTATS CLÉS

La réussite des entreprises de communication à l'ère du numérique implique de redéfinir le capital humain. Ce changement comporte quatre points :

  • Composition et organisation des effectifs : une incapacité à renouveler la composition et l’organisation des effectifs expose de nombreux fournisseurs de services de communication (FSC) au risque d'être devancés par des concurrents plus agiles et disposant de meilleures compétences digitales.

  • Approvisionnement en talents : plutôt que d'essayer d’avoir tous les talents en interne, les entreprises doivent envisager de puiser chez les universitaires, les prestataires, les consommateurs et les talents à la demande, dans un esprit de collaboration stratégique.

  • Redéfinition des métiers : de nombreux emplois traditionnels continueront d'exister chez les FSC de demain. Cependant, la nature du travail, les compétences requises et les outils utilisés devront s’adapter au monde numérique.

  • Leadership et culture : à l'ère du digital, l’efficacité du leadership dépendra de la capacité à gérer la complexité et à faire preuve de discernement face à des données toujours plus nombreuses et à l'effondrement des structures traditionnelles.

Pour se connecter à la réalité d'aujourd'hui, il est essentiel de libérer le potentiel du capital humain.

TÉLÉCHARGER L'INFOGRAPHIE (EN ANGLAIS) [PDF]

RECOMMANDATIONS

Pour inventer les talents de demain, les FSC doivent :

  • Maîtriser l'équilibre : rééquilibrer les effectifs entre les différents types de postes (traditionnels et numériques), en réaffectant les ressources pour se concentrer sur le développement du digital au sein de l'entreprise et auprès des consommateurs.

  • Jouer sur les deux tableaux : développer un modèle d'exploitation qui intègre la contribution de talents extérieurs tout en favorisant les opportunités de développement en interne pour les collaborateurs.

  • Réinventer les métiers : utiliser les technologies numériques pour redynamiser les métiers existants. Mettre à jour les descriptions de poste afin d’y inclure les compétences indispensables à l'ère du numérique.

  • Redéfinir le leadership : associer le recrutement de dirigeants experts en digital avec des formations et des activités de développement en interne.

EN SAVOIR PLUS SUR ACCENTURE STRATEGY


Auteurs