Skip to main content Skip to Footer

En attendant la santé mobile

Découvrez quatre façons de tirer profit des nouvelles technologies

Présentation

Selon les recherches menées par Accenture, les solutions mobiles pourraient permettre aux États-Unis d'économiser plus de 23 milliards de dollars en traitant plus efficacement les patients atteints de maladies chroniques, et d'économiser entre 2 000 et 3 000 $ par an et par patient.1 C'est une évidence : l'ère de la santé mobile est arrivée. Les patients la réclament et les praticiens vont devoir répondre à cette attente.

L'explosion des smartphones, ordinateurs portables, tablettes et autres périphériques mobiles a créé de nouvelles possibilités pour le secteur la santé. La santé mobile permet de prodiguer les soins de façon plus économique et plus rapide (si elle est mise en place correctement). Mais, comme tous les outils à forte dimension technologique, elle évolue rapidement et change de visage tous les jours. Tous ceux qui souhaitent en profiter pleinement doivent mettre en place leurs programmes de santé mobile dès aujourd'hui, sous peine de voir les avantages de ce système leur échapper.

1 Résultats basés sur l'analyse et le regroupement par Accenture de données d'essais préliminaires de solutions de surveillance sur le marché.

Contexte

Nombreuses sont les organisations qui ne profitent pas encore des avantages de la santé mobile. Les chiffres et l'expérience prouvent que les programmes de santé mobile permettent de réaliser des économies substantielles ; mais leurs avantages ne s'arrêtent pas aux résultats financiers ; ils incluent également les points suivants :

  • Réduction de 15 à 20 % du nombre de jours d'hospitalisation

  • Réduction de 30 % du nombre de consultations en services d'urgences

  • Amélioration des soins apportés aux patients

  • Mise ne oeuvred’ actions rapides et efficaces

Plus d’hésitation face à de tels avantages quantitatifs et qualitatifs!, Les organisations peuvent agir dès aujourd'hui pour accélérer l'utilisation des outils et des technologies de santé mobile.

Analyse

Les avantages de la santé mobile ne cessent d'évoluer et de croître. Dès aujourd'hui, les parties prenantes doivent s'investir concrètement dans la santé mobile et l'intégrer dans leurs activités quotidiennes plutôt que de la considérer comme un projet idéaliste. Les innovations de la santé mobile touchent de plus en plus de consommateurs ; elles annoncent un véritable changement dans la façon dont les soins sont vécus et prescrits. Tout le monde peut profiter des avantages de ce système : les patients, les médecins, les payeurs, les fournisseurs, les entreprises pharmaceutiques, et même les gouvernements.

Recommandations

Accenture conseille de suivre un processus en quatre étapes pour optimiser la réussite de votre programme de santé mobile

  1. Stimuler l'adoption des outils de santé mobile en facilitant leur utilisation par les patients et les soignants.
    Traiter les patients tout en gérant des conditions de travail complexes est une tâche ardue ; les outils de santé mobile peuvent aider les médecins et les infirmiers à prodiguer des soins de qualité plus facilement. Quel que soit l'outil, il doit être simple d'utilisation et conçu en adoptant le point de vue de l'utilisateur, qu'il s'agisse du patient ou du praticien.

    La simplicité émane d'un alignement évident avec les processus actuels. Par exemple, l'entreprise Withings a mis au point une balance Wi-Fi qui mesure le poids et le taux de graisse des patients (ainsi que leur pression artérielle) et transmet ces informations à des smartphones, tablettes ou ordinateurs. Les utilisateurs peuvent ainsi suivre leur propre état de santé ou celui de leur famille et tenir leur médecin au courant des évolutions via Twitter. Tout cela en montant simplement sur une balance. Cet appareil utilise un geste du quotidien et le transforme en données à valeur ajoutée pour les soignants.

  2. Automatiser certains aspects de la gestion des soins pour établir une gestion par exception clinique.
    Les outils de surveillance à distance permettent de suivre le poids et le rythme cardiaque de patients souffrant d'insuffisance cardiaque congestive, ou le niveau de glucose des patients diabétiques. Lorsque les praticiens peuvent surveiller les patients atteints de maladies chroniques à distance, ils peuvent mettre en place une gestion plus efficace par exception clinique. Par exemple, en capturant des valeurs biométriques stockées en cloud, les médecins peuvent obtenir un jeu complet de données et lancer des analyses en temps réel au fur et à mesure que ces données sont disponibles. Grâce à ces informations, les médecins repèrent plus facilement les valeurs ou les signes anormaux et peuvent ainsi traiter plus rapidement le problème identifié.

    Pour les fournisseurs de soins, le bénéfice est double : ils peuvent gérer efficacement plus de patients sans risquer de compromettre la qualité des soins, et ils sont mieux équipés pour réagir ou intervenir auprès des patients qui ont besoin de soins en urgence.

  3. Anticiper sur la législation
    Actuellement, aux États-Unis, la FDA (Food and Drug Administration) travaille sur l'homologation de nombreux périphériques et services cloud de santé mobile qui peuvent être considérés comme des appareils médicaux. L'autorisation de mise sur le marché peut prendre des années pour un appareil médical. Ajoutons à cela la mise en conformité avec les protocoles de sécurité et de protection de la confidentialité des données : la mise sur le marché en est considérablement ralentie.

À cause de ce décalage temporel, la technologie peut être obsolète au moment où l'appareil arrive entre les mains des patients. Par exemple, le fabricant Mobisante avait créé une baguette échographique qu'il était possible de connecter à un smartphone ; les techniciens étaient alors en mesure de voir les images des échographies sur l'écran de ce dernier. Il a fallu plus de huit mois pour obtenir les autorisations nécessaires : au moment de la sortie de l'appareil, le smartphone pour lequel il avait été conçu était déjà obsolète.2

La tablette de station de base est un autre exemple d'échec. Utilisée pour surveiller l'état des malades chroniques et fournir des consultations virtuelles, cette tablette est passée dans le système légal avant l'arrivée en masse des iPads et des smartphones sur le marché. En conséquence, il n'a pas été possible de mettre en place un système de synchronisation avec ces périphériques omniprésents.

Lors du développement de nouvelles initiatives de santé mobile, les organisations doivent faire le nécessaire pour s'assurer au préalable que les appareils ou les services sont conformes à la législation en vigueur. Il est préférable de travailler avec des développeurs ou des consultants habitués au dispositif réglementaire.

  1. Accélérer le lancement du programme au moyen de partenariats stratégiques
    Lors du lancement d'un programme de santé mobile, il peut s'avérer intéressant d'aller chercher des partenaires non traditionnels. De la même façon que les patients s'adressent à un spécialiste pour traiter une maladie bien spécifique, il faut envisager de s’associer à un « spécialiste » capable d'offrir exactement ce qu'il faut pour assurer la bonne santé de votre organisation. En collaborant avec des acteurs non traditionnels (entreprises de réseaux câblés, fournisseurs de services sans fil, entreprises high-tech ou distributeurs de logiciels reconnus), les organisations de santé peuvent s'appuyer sur la taille, le savoir-faire technologique et la maturité des produits de leurs partenaires pour accélérer leurs programmes et leurs offres de santé mobile.

    Autres pistes possibles: s’adresser à un assureur lors du développement de programmes de soins destinés aux applications et aux outils mobiles. S’associer avec une entreprise établie de périphériques mobiles pour le développement d'outils de santé mobile, ou faire équipe avec un fournisseur de services cloud pour connaître les meilleurs moyens de stocker les données à distance. En adoptant les nouveaux modèles d'approvisionnement informatique et en collaborant avec des partenaires spécialistes de ce genre de problématiques, les organisations de santé peuvent atteindre leurs objectifs plus vite, plus efficacement et pour un coût moindre.

2 The Future of mHealth: Can the FDA Keep Up with Mobile?