Skip to main content Skip to Footer

Enquête Accenture DSI 2013 : tendances en matière de mobilité

Saisir les tendances qui accélèrent l’arrivée à maturité du marché de la mobilité et en identifier les opportunités pour votre entreprise.

Présentation

Aujourd’hui omniprésente, la mobilité arrive rapidement à maturité en entreprise. L’étude Accenture Mobility CIO Survey 2013 explore les tendances qui favorisent cette arrivée à maturité et identifie les priorités d’investissement pour les entreprises qui ont pris du retard dans ce domaine.

Principaux résultats de l’enquête réalisée par Accenture auprès de plus de 400 responsables informatiques à travers le monde :

  • 79 % des participants voient dans la mobilité une source de revenus.

  • 84 % d’entre eux estiment que la mobilité est susceptible d’améliorer sensiblement les interactions avec la clientèle.

  • Plus d’un tiers des répondants classent la mobilité parmi leurs deux premières priorités, et 75 % dans les cinq premières.

  • 59 % indiquent avoir mis en place une stratégie de mobilité centralisée dans l’ensemble de leur entreprise.

  • 36 % citent la génération de revenus par l’interaction avec les clients sur les équipements mobiles comme facteur d’investissement dans la mobilité.

  • 34 % invoquent la génération des revenus par les transactions sur mobiles comme facteur d’investissement dans la mobilité.

Contexte

Chacun est conscient de l’impact de la mobilité sur le fonctionnement des entreprises. Nous nous faisons à l’idée que les collaborateurs, où qu’ils se trouvent, peuvent désormais échanger des données avec les serveurs de l’entreprise ou encore interagir avec les clients et prospects.

Le fait marquant est la vitesse à laquelle le marché de la mobilité arrive à maturité. Accenture a réalisé une enquête auprès de plus de 400 responsables informatiques à travers le monde afin de saisir les tendances qui accélèrent cette maturation et de déterminer comment les entreprises peuvent refaire leur retard éventuel en la matière.

Résultats Clés

  • 79 % des participants voient dans la mobilité une source de revenus, 84 % estiment que la mobilité est susceptible d’améliorer sensiblement les interactions avec la clientèle et 83 % d’avoir un impact significatif sur leur activité

  • Un tiers des répondants classent la mobilité parmi leurs deux premières priorités, 53 % en Chine et 50 % en Inde, et 75 % la citent dans les cinq premières.

  • 59 % indiquent avoir mis en place une stratégie de mobilité centralisée dans l’ensemble de leur entreprise, tandis que 58 % estiment que leur stratégie mobile se trouve à un stade « modéré » de développement.

  • La génération de revenus par l’interaction avec les clients (36 %) et la génération de revenus par les transactions sur mobiles (34 %) sont les deux principales raisons invoquées pour investir dans la mobilité. Parmi les autres facteurs mentionnés figurent l’amélioration du service client ou du SAV en clientèle (43 %) et l’accélération du cycle de vente (33 %).

Analyse

Alors qu’elles s’attachent à intégrer leur stratégie de mobilité dans leur activité, les entreprises prennent conscience que certains problèmes courants demeurent, ayant trait en particulier à la nouvelle technologie et, à certains égards, son manque de maturité :

  • sécurité des données, en particulier sur les équipements ne provenant pas des services informatiques de l’entreprise (45 %) ;

  • coût et budget (41 %) ;

  • manque d’interopérabilité avec les systèmes existants (31 %)

L’enquête montre également que les préoccupations concernant les équipements personnels apportés par les collaborateurs (le phénomène BYOD, Bring Your Own Device) ne sont pas aussi fortes qu’initialement supposé. 85 % des participants indiquent prendre en charge les smartphones, et 78 % les tablettes.

Cependant, les opportunités l’emportent sur les défis. Les responsables informatiques peuvent d’ores et déjà faire le lien entre réseaux sociaux et outils collaboratifs grâce à la mobilité, qui permet de trouver rapidement la bonne personne ou information, via des outils de communication sociale d’entreprise ou des référentiels de données partagés dans le cloud. Interrogés sur leurs trois applications mobiles favorites, 45 % des répondants citent le partage de connaissances et 40 % le travail collaboratif.

Plus que pour la majorité des nouvelles technologies, les responsables informatiques voient clairement la possibilité de générer des revenus grâce à la mobilité. Les services de paiement et de commerce viennent en tête des secteurs verticaux, pour 38 % des participants.

Infographie

Recommandations

Qu’en est-il des entreprises qui peuvent avoir pris du retard sur leurs concurrents : comment investir dans la mobilité ? Il est intéressant de noter que leur parcours n’a pas besoin d’être très différent de celui des entreprises qui investissent déjà dans ce domaine. L’enquête fait ressortir les principaux axes d’investissement suivants:

  • Affectation d’un budget à des initiatives mobiles, telles que le développement du matériel et des applications.

  • Mise à niveau du personnel pour la gestion des équipements et applications mobiles.

  • Recrutement de compétences mobiles supplémentaires.

Les compétences mobiles étant très demandées, il n’est guère surprenant que maintes entreprises prévoient de faire appel à des experts extérieurs pour élaborer ou mettre en œuvre ces stratégies.

Dans le même temps, les entreprises doivent identifier les domaines au sein de leur propre organisation ou secteur où elles peuvent le plus bénéficier du déploiement de la mobilité. Ensuite, il leur faut procéder à une analyse d’écarts afin de déterminer comment refaire leur retard sur leurs concurrents, voire – dans l’idéal – les devancer.

  • Exploration de la communication entre machines.

  • Offre d’une solution complète et viable allant de l’expérience utilisateur sur le mobile jusqu’aux systèmes de back-office.

  • Combinaison plus efficace de la simplicité apparente et de la complexité sous-jacente.

  • Exploitation du potentiel de l’analytique pour améliorer tant les processus métier que l’expérience client.

Industry & topics highlighted

Digital