Skip to main content Skip to Footer

Au-delà de la perte de brevet : Signes de reprise pour le secteur bio-pharma

L'industrie fait face à une "nouvelle normalité" où la croissance est possible.

Présentation

Malgré la mouvance des marchés mondiaux, des prix et des remboursements, et les problèmes de productivité de la R&D, l’étude sur l’industrie biopharmaceutique d’Accenture indique qu’à partir de 2013, l’effet négatif des ventes perdues à cause de l’expiration des brevets va diminuer et que les ventes de la gamme de nouveaux médicaments et du portefeuille actuel vont s’améliorer.

En outre, notre étude révèle que quelques compagnies sélectionnées ont clairement formulé une nouvelle stratégie pour dominer dans leur domaine de spécialisation et ont rapidement mobilisé de nouvelles capacités nécessaires pour mener à bien leur stratégie de croissance.

Contexte

L’étude d’Accenture sur l’industrie biopharmaceutique en est à sa septième année et a analysé les performances à long-terme des compagnies pharmaceutiques « purement bio-pharma » (celles dont 75 % des revenus proviennent de produits biopharmaceutiques brevetés ou génériques).

Notre mise à jour de 2012 est basée sur les données financières de la fin de l’année 2011 et analyse les seize principales compagnies biopharmaceutiques du monde sur une période de sept ans. Collectivement, ces entreprises représentent un chiffre d’affaire mondial de 487 milliards de dollars en 2011 et ont représenté une part de 54 % du marché pharmaceutique mondial. Les résultats ont été comparés avec ceux de notre étude de 2010 (sur la base des données financières de 2009) pour identifier les mouvements relatifs dans le classement des performances.

L’analyse détaillée de la performance financière traditionnelle est combinée avec les prévisions des analystes afin d’obtenir un aperçu prospectif de la croissance des recettes du portefeuille existant et des nouveaux lancements de produits, et comprendre l’impact de la perte de brevet et des produits matures sur les parts et revenus des marchés.

Principaux résultats

  • La vie continue après la perte des brevets : l’impact négatif de la perte des brevets atteint son sommet en 2012, alors que le ratio de nouvelles ventes des lancements de produits et du portefeuille actuel par rapport aux ventes perdues à cause de l’expiration de brevets reprend d’ici 2016.

  • La perte du brevet pharmaceutique est intégrée aux estimations actuelles : la valeur des entreprises a stagné durant les huit dernières années avec des valeurs futures de plus en plus négatives dans la plupart des cas, indiquant ainsi que la perte de brevet est largement intégrée aux estimations des seize compagnies « purement bio-pharma » que nous avons étudiées.

  • Changement de direction dans le classement de performance : nous avons enregistré des mouvements positifs significatifs dans les classements de cinq des seize entreprises depuis que nous avons mené cette même étude il y a deux ans. Ces changement montrent avec quelle rapidité et profondeur certaines des compagnies performantes se sont mobilisées pour réussir dans la « nouvelle normalité », alors que d’autres n’ont pas encore trouvé un chemin de retour à la croissance face à la perte de leurs brevets.

  • Les entreprisess à haute performance ont repris une croissance rentable : cependant elles varient beaucoup en termes de modèles d’affaire, structures d’exploitation et portefeuilles de produits. Certaines mettent l’accent sur les nouveaux médicaments innovants ayant des marges élevées, alors que d’autres se concentrent sur un portefeuille plus diversifié de produits bio pharma. Cependant, elles avaient toutes énoncé une stratégie sur quand et comment elles allaient dominer le marché et ont rapidement mobilisé leur organisations pour construire de nouvelles capacités.

Analyse

Le succès dans la nouvelle normalité exige une stratégie de croissance robuste, de l’engagement et de la discipline pour :

  • Articuler une stratégie claire et axée sur des domaines ciblés que la compagnie pharmaceutique peut dominer et posséder.

  • Prendre des mesures décisives dans la construction de nouvelles capacités pour livrer rapidement la stratégie formulée et réussir dans la nouvelle normalité, y compris :

    • Maitriser le marketing multicanal.
    • Permettre une entrée suffisance dans les marchés émergents.
    • Gérer avec succès les lancements de produits.
    • Développer des modèles R&D de collaboration. Comprendre comment les produits contribuent à améliorer les états de santé.