Skip to main content Skip to Footer

L'intelligence au service de la vision

Libérez le potentiel numérique de votre entreprise grâce à la nouvelle génération d'infrastructures intelligentes

Presentation

Avec les nouvelles technologies et applications, les infrastructures informatiques actuelles atteignent aujourd'hui leurs limites, avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur le plan opérationnel : dysfonctionnements du service à la clientèle, retards de la chaîne d'approvisionnement, perte de dynamique dans le développement de produits, failles de sécurité, et bien d'autres encore.

Les entreprises ont cependant aujourd'hui la possibilité de créer une infrastructure intelligente, capable de prédire, d'apprendre, de déployer automatiquement des ressources, d'optimiser, de protéger et de corriger automatiquement tous les volets IT : data center, réseau, postes de travail, sécurité et opérations.

Les éléments constitutifs de l'intelligence IT sont aujourd'hui bien connus, mais la difficulté réside dans leur intégration et la capacité à les gérer de façon suffisamment efficace pour appuyer la réalisation des objectifs métier souhaités.

Contexte

Si les technologies de pointe d'aujourd'hui (cloud, mobilité, réseaux sociaux, analyse de données, etc.) ouvrent indiscutablement un large éventail de nouvelles opportunités opérationnelles, elles mettent toutefois aussi à rude épreuve les infrastructures informatiques actuelles des entreprises. La plupart des organisations constatent aujourd'hui que leur infrastructure informatique existante est inflexible, non standardisée et surchargée. Or cela entraîne des conséquences significatives sur le plan opérationnel, pouvant aboutir à la perte de clients et de revenus.

Pour relever ces défis, les entreprises les plus performantes et les plus clairvoyantes savent qu'il leur faut mettre en place une infrastructure informatique qui soit plus automatisée, plus orientée service, plus intelligente. Les fonctionnalités d'analyse de données et autres avancées informatiques peuvent être mobilisées pour construire une infrastructure autonome et prédictive.

Analyse

La mise en place de services d'infrastructure intelligents peut permettre à une entreprise de se doter d'un solide avantage concurrentiel dans le cadre de sa stratégie numérique globale. Les services intelligents peuvent aider une entreprise à réagir rapidement aux évolutions du marché et de l'offre technologique, voire à les anticiper. Les services intelligents peuvent également aider les entreprises à moderniser la façon dont elles servent leurs clients, à collaborer et innover, et à réduire leurs coûts.

Le principe de base des infrastructures intelligentes est déjà bien connu des DSI : standardisation, consolidation, automatisation, virtualisation et orientation service. Le défi réside dans l'intégration harmonieuse des différents éléments, et dans la capacité à les gérer de façon efficace pour servir la poursuite des objectifs opérationnels.

La valeur d'une infrastructure intelligente doit toutefois être mesurée non seulement en termes de capacités informatiques, mais aussi et surtout de retombées positives sur le plan opérationnel :

  • Flexibilité et réactivité de l'activité

  • Efficacité du service à la clientèle

  • Soutien à la collaboration

  • Réductions de coûts prévisibles

Les entreprises de tous types peuvent bénéficier de l'intelligence et de l'autonomie des infrastructures et des applications.

Recommandations

Une fois le programme de standardisation et de consolidation des infrastructures informatiques achevé, les entreprises doivent passer de l'automatisation à l'intelligence, en procédant en trois phases :

  • Phase 1 : automatisation et mise en marche
    Investir dans l'automatisation et mener un travail de prévision et d'évaluation concernant son impact sur les structures organisationnelles, les besoins en ressources et les autres aspects du modèle opérationnel.

  • Phase 2 : orientation service
    Mettre en place une orientation service, et mettre en relation les opérations avec des services métier virtualisés et partagés entre une multiplicité de prestataires (internes et externes).

  • Phase 3 : intelligence
    Intégrer les fonctionnalités d'analyse avancée avec l'automatisation et l'intégration des services, de façon à rendre l'infrastructure plus intelligente, plus autonome, et capable de prendre des mesures correctives ou de déployer des ressources, en réduisant drastiquement, voire en éliminant, les interventions humaines.