La Vision Technologique 2018 pour le secteur de l’assurance se penche sur la rapidité des progrès technologiques et leurs répercussions positives sur nos modes de vie et de travail. Nous y découvrons notamment comment les assureurs réinventent leur activité pour rester dans la course.

82 % des cadres dirigeants de compagnies d'assurance s'accordent à dire que leur entreprise doit innover à un rythme de plus en plus soutenu pour ne pas se laisser distancer par la concurrence. De la blockchain à la réalité virtuelle en passant par l'automatisation, les grandes compagnies d'assurance adoptent les technologies émergentes, qui deviennent intimement liées à la vie quotidienne des consommateurs. C'est aussi l'occasion d'élargir leur écosystème : clients, collaborateurs, start-up, voire gouvernements, deviennent autant de partenaires qu'ils aident à exploiter toute la puissance de ces technologies, tout en limitant les risques qui y sont liés, et en boostant ainsi leur propre croissance.

L'assureur intelligent franchit un nouveau cap

Notre Vision Technologique 2018 pour les assureurs nous présente cinq tendances qui influenceront fortement les compagnies d'assurance dans un futur proche :

L'IA citoyenne

De plus en plus autonome et élaborée, l'intelligence artificielle (IA) ne se cantonne plus à l'automatisation robotisée des processus du back office : elle passe sous les feux de la rampe, pour servir les clients en première ligne. En effet, notre enquête révèle que quatre dirigeants de compagnie d'assurance sur cinq pensent que d'ici deux ans, nous verrons l'IA collaborer avec les humains dans les entreprises, où elle remplira des fonctions de collègue, de collaborateur et de conseiller privilégié.

Pour nouer une relation de confiance avec leurs clients et leurs collaborateurs, mais aussi pour engranger les avantages de cette prodigieuse efficacité, les assureurs doivent prendre conscience de l'impact de l'IA sur la vie quotidienne. Ils doivent donc « dresser » les IA à agir comme des membres responsables et productifs de la société.

70%

des dirigeants de compagnies d'assurance affirment que leur entreprise communique de manière transparente lorsqu'elle entreprend des actions ou prend des décisions fondées sur l'IA, et ce, pour rassurer le client et gagner sa confiance.

77%

des dirigeants de compagnies d'assurance sont d'accord avec l'affirmation suivante : « L'IA progresse plus rapidement que son adoption par mon entreprise ».

La réalité amplifiée

Grâce aux expériences de réalité amplifiée (RA) que permettent la réalité virtuelle et la réalité augmentée, les assureurs peuvent s’affranchir du problème que constituait autrefois la distance physique. En effet, avec les technologies RA, l'accès aux personnes, aux informations et aux expériences n'a jamais été aussi simple. Via les environnements immersifs qu'elles fournissent, les entreprises peuvent désormais proposer des sessions de d’accompagnement et de formation à leurs salariés, constater des dommages matériels, ou encore interagir avec leurs clients.

À mesure que les obstacles qui la freinent encore seront progressivement surmontés (à savoir, le coût élevé de la création de contenu et une faible pénétration du marché), la XR prendra de l'ampleur – peut-être même au point que les expériences les plus intenses seront celles de la réalité virtuelle.

84%

des dirigeants de compagnies d'assurance, il est très important que leur entreprise se positionne en pionnière des solutions RA.

84%

d'entre eux pensent que la RA jettera de nouvelles bases, qui redéfiniront l'interaction, la communication et l'information.

La data infaillible

Voitures connectées, maisons intelligentes, lieux de travail digitaux, réseaux sociaux, bases de données gouvernementales… Autant de sources qui fournissent aux assureurs plus de données que jamais, mais qui leur permettent surtout de prendre de meilleures décisions en matière de risque, de prix et d'opérations. Sans oublier que cela rend aussi potentiellement possible la création de nouveaux modèles économiques innovants. Cependant, l'explosion des données expose aussi les assureurs à un nouveau type de vulnérabilité : les données inexactes, manipulées ou biaisées. Aussi, pour mettre en place leur pratique de data intelligence et garantir la qualité de leurs données, les assureurs doivent-ils implémenter de solides capacités de cybersécurité et de data science.

26%

des assureurs affirment valider leurs sources de données dans une certaine mesure, mais reconnaissent qu'il reste beaucoup à faire pour garantir la qualité des données.

80%

des dirigeants de compagnies d'assurance reconnaissent que les systèmes automatisés engendrent de nouveaux risques, tels que les données inexactes, manipulées ou encore biaisées.

L’IT antichoc

Grâce à des partenariats stratégiques et technologiques, les assureurs n'ont jamais été aussi présents dans autant d'écosystèmes différents. Quel meilleur exemple que celui des véhicules autonomes, où nous voyons collaborer constructeurs automobiles, services de voiturage, compagnies d'assurance, secteur public et secteurs technologiques ?

Mais bon nombre d'entreprises traditionnelles sont freinées par des systèmes d’informations historiques, qui n'ont pas été conçus pour s'adapter à cette expansion. Pourtant, les architectures de microservices et la blockchain constituent de véritables viviers d'opportunités pour les assureurs qui veulent jeter dès aujourd'hui les bases des partenariats de demain.

66%

des dirigeants de compagnies d'assurance reconnaissent que la blockchain et les contrats intelligents joueront un rôle stratégique, voire indispensable à leur entreprise, au cours des trois prochaines années.

70%

d'entre eux pensent qu'au cours des trois prochaines années, leur entreprise fera de plus en plus appel aux microservices.

L'Internet de la pensée

D'ici à 2020, les capteurs intelligents et autres appareils IoT pourraient générer plus de 500 zettaoctets de données. Or, le cloud et les infrastructures dont sont aujourd'hui équipées les entreprises ne pourront à eux seuls gérer efficacement de tels volumes. Les infrastructures étendues, allant du Cloud à l'edge computing, vont devenir l’élément structurant de l’Internet de la Pensée , via un hardware dédié et personnalisable.

84%

des dirigeants de compagnies d'assurance pensent que l'architecture edge contribuera à accélérer la maturité de bon nombre de technologies.

82%

d'entre eux sont d'accord pour dire que les solutions intelligentes nouvelle génération sont en train de faire leur entrée dans les environnements physiques.

L'avenir des compagnies d'assurance ? Il passera par des porteurs de risques qui feront partie intégrante de la société et qui contribueront à améliorer la qualité de vie des humains. Pour ce faire, ils joueront un rôle dans la transformation de différents secteurs, tels que les transports, la santé, et même l'agriculture. Nous vous invitons à vous inscrire pour télécharger la Vision Technologique 2018 pour le secteur de l’assurance, une synthèse du rapport et une vue d'ensemble de l'enquête. Un livre audio vous permet aussi de faire le point en 19 minutes et vous présente les principaux enseignements que révèle cette nouvelle étude.

Emmanuel Viale

Managing Director – Accenture Technology Labs

POUR ALLER PLUS LOIN


Subscription Center
Restez informé avec nos dernières publications Restez informé avec nos dernières publications