Skip to main content Skip to Footer

Une nouvelle ère pour le secteur de la santé : le cloud change la donne

Découvrez en cinq points comment le cloud change la donne dans le secteur de la santé.

Présentation générale

Au cours des prochaines années, les organisations qui ne saisiront pas l’opportunité du cloud perdront en compétitivité et donc, assez vite, en parts de marché.

L’évolution du secteur de la santé vers le cloud est inéluctable, sous l’effet conjugué et irrésistible des réalités de la concurrence et des demandes des patients. À l’instar de tout changement économique ou technologique majeur, les pionniers auront tendance à se tailler la part du lion. Il est donc temps pour les organismes de santé de s’élever vers le nuage et de faire en sorte que la nouvelle donne joue au maximum en leur faveur.

Découvrez nos services « Cloud Strategy ».

Contexte

Dans le secteur de la santé, les infrastructures et systèmes technologiques sont traditionnellement très fragmentés. La plupart d’entre eux sont gérés en interne, protégés par des pare-feu. Cette situation résulte d’un développement sur mesure, au cas par cas, et du souci de sécuriser des données.

Le secteur s’inspire aujourd’hui d’autres industries, notamment les services financiers, pour tirer profit des avantages du cloud en termes de coût et de souplesse, sans pour autant compromettre la sécurité des données. La propre expérience d’Accenture le souligne : nous menons actuellement un nombre significatif d’évaluations du cloud dans le secteur, alors que de nombreux acteurs s’apprêtent à transférer leurs applications médicales vers des plateformes cloud au cours des prochains mois.

Analyse

À travers le monde, une bonne partie des infrastructures essentielles de santé est inexistante ou du moins souffre d’un sous-investissement. En conséquence, il existe un besoin urgent et criant d’un renouvellement technologique, et le cloud peut permettre cela, sans nécessiter d’investissement massif.

Cette évolution est par ailleurs encouragée par la réglementation. Compte tenu de la diversité, de la fragmentation et de la grande dispersion du secteur de la santé et de sa chaîne de valeur, les effets du cloud seront amplifiés par sa convergence avec la mobilité et l’analytique.

C’est de la combinaison de ces trois éléments que naîtra bon nombre des effets de nature à changer la donne. Au-delà d’une évolution de l’informatique de santé, la principale question est de savoir si le cloud va révolutionner de manière durable et universelle tous les autres aspects du secteur, notamment ses modèles d’exploitation, ses offres de services, ses outils collaboratifs et, surtout, les prestations dispensées aux utilisateurs. De notre point de vue, la réponse est résolument oui.

Pourquoi ? Parce que les soins de santé, dans tous les marchés, dans chaque activité et intervention, deviennent toujours plus informatisés, collaboratifs, centrés sur le patient et déterminés par les données.

Recommandations

Accenture a identifié cinq manières dont le cloud – en conjonction avec la mobilité et l’analytique – est appelé à changer la donne dans le secteur de la santé, de par :

  • La souplesse d’adaptation des modèles économiques, la collaboration rapide à moindre coût, la conformité aux réglementations, l’amélioration des services aux patients.

  • La contribution à la transparence et à la personnalisation des soins de santé partout dans le monde, grâce à un partage universel et sécurisé des données.

  • Le traitement des maladies chroniques à domicile plutôt qu’à l’hôpital pour un meilleur confort du patient et un coût moindre.

  • La maîtrise et l’analyse des grands volumes de données, qu’ils concernent ou non la santé, y compris via les médias sociaux, améliorant ainsi les services de santé publique par un suivi préventif et l’encouragement de modes de vie plus sains.

  • La transformation de l’accès aux services de santé dans les marchés émergents sans investissement dans des établissements.

À terme, les formes aujourd’hui distinctes de cloud se fondront dans un modèle connu sous le nom de XaaS (Everything as a Service), dans lequel la totalité des infrastructures, services et processus proviendront du cloud.

Résultats

Plus les organismes de santé se sentiront à l’aise avec le cloud, plus ils en tireront des avantages. Accenture a élaboré une « matrice de maturité » pour aider ces entreprises à identifier les futures opportunités et à planifier de manière optimale les axes de progrès.

Notre matrice agit en quatre phases :

  • Expérimentation : se focaliser sur les gains rapides dans les domaines fonctionnels spécialisés qui se prêtent bien aux avantages du cloud, notamment en termes de coût et de rapidité de mise en service.

  • Pose des fondations : mettre en place une infrastructure numérique qui favorise le partage sécurisé des données entre intervenants du parcours de soins.

  • Optimisation : exploiter les données pour optimiser le flux de traitement clinique et personnaliser les programmes de soins.

  • Innovation : créer de nouveaux modèles de soins reposant sur la collaboration transparente entre les membres de l’équipe et les patients.

Ainsi, les organismes de santé de toutes tailles devront trouver de nouvelles solutions pour choisir, acquérir, activer, gérer, intégrer et orchestrer divers services traités via le cloud et leurs systèmes maison. Ces besoins seront remplis par la fonction DSI interne ou par un prestataire jouant le rôle de « courtier de services ».

Plus une entreprise simplifiera son architecture et ses services informatiques, mieux elle sera placée pour évoluer vers le cloud. Cela passe par une virtualisation de l’infrastructure, dans une première étape, et par l’abandon d’applications redondantes ou rarement utilisées.

L’expérience montre l’intérêt qu’il y a à investir aujourd’hui pour économiser demain. Cela concerne des investissements dans l’architecture, les outils et la gouvernance en vue de recueillir tous les bénéfices du cloud en anticipant le passage à un modèle de courtier de services.