Skip to main content Skip to Footer

Les médecins français constatent que l’EIS offre des bénéfices importants

Neuf médecins français sur dix utilisent un dossier médical électronique; pour 75% d’entre eux, l’informatique de santé améliore les décisions et réduit le risque d’erreurs.

D’après la deuxième édition d’une étude annuelle menée par Accenture auprès de 3 700 praticiens dans huit pays, l’adoption des solutions informatiques de santé et de l’échange d’informations de santé (EIS) par les médecins français enregistre un léger repli. Néanmoins, les médecins français constatent que l’EIS offre des bénéfices importants, dont l’amélioration des processus de décision et la réduction du risque d’erreurs médicales. De façon générale, cette nouvelle étude met en évidence une réelle progression de l’utilisation des solutions informatiques de santé dans les huit pays sondés (Allemagne, Angleterre, Australie, Canada, Espagne, États-Unis, France et Singapour).

De nombreux répondants indiquent que l’EIS ne leur a pas spécifiquement permis de réduire les coûts organisationnels comme ils l’anticipaient. En revanche, les médecins français déclarent avoir de plus en plus recours à l’EIS pour orienter leurs patients vers d’autres praticiens ou établissements de soins. L’utilisation d’Internet progresse elle aussi, bien que de façon plus modérée en France que dans les autres pays sondés, les médecins français étant moins enclins à participer à des forums en ligne, qu’il s’agisse de les lire ou d’y contribuer.