Skip to main content Skip to Footer

L’excellence des achats dans le secteur des infrastructures et de la construction

L’optimisation de la fonction achat est devenue une priorité.

Présentation

Pour certains acteurs mondiaux, les coûts d'approvisionnement constituent jusqu'à 60% du budget qu’ils consacrent à leurs projets. L’émergence de grands projets de partenariats publics-privés a intensifié l’importance de la performance des achats, qui est étroitement liée à la marge réalisée sur un projet.

Contexte

Les entreprises visionnaires ont reconnu que les défis industriels d'aujourd'hui (liés à l'instabilité des prix de matières premières, à la mondialisation, au développement durable, à la sécurité, à l'innovation des produits ainsi qu’à des stratégies de ventes des fournisseurs changeantes) exigent une nouvelle approche. Elles savent que la centralisation de la fonction achat peut amener à réduire les coûts de 10 à 15 %. Les acheteurs ont modifié leur manière de travailler ainsi que leurs relations avec les fournisseurs.

La voie menant à la haute performance de la fonction achat est parsemée de défis. Prenons l’exemple de la mondialisation (avec la naissance d'une économie mondiale de plus en plus intégrée avec plusieurs pôles de pouvoir et d'influence économique). Les acteurs qui ont internationalisé leur activité pour répondre aux besoins de la mondialisation ont réalisé une croissance importante.

Cependant, le fait de travailler avec des fournisseurs et des clients étrangers sur des projets de commerce international complique les négociations concernant les achats.

La chaîne logistique doit s’organiser autour de plusieurs partenaires commerciaux, ’adapter à des coûts croissants, à des différences linguistiques et culturelles, et doit tenir compte de différences légales, de normes mondiales variées, de conditions internationales de vente, de taxes ainsi que des achats importants supplémentaires tels que l'hébergement pour les expatriés et des coûts de voyage plus élevés.

L'innovation des produits peut être tout aussi problématique car cela nécessite de nouvelles compétences techniques et décisionnelles. Les fournisseurs proposant non seulement de nouveaux produits, mais aussi des services supplémentaires tels que la maintenance des produits, les entreprises doivent intégrer une logique de coût global à travers toutes leurs catégories de produits afin de faire le bon choix. Elles doivent construire une matrice de comparaison plus complexe qui prend en compte les services et les solutions en plus du produit.

Analyse

L'expérience d'Accenture montre la nécessité pour les entreprises qui cherchent à développer la maîtrise de leurs achats d'adopter également des mesures supplémentaires pour devenir des acteurs majeurs sur les marchés de demain.

Relever le défi du développement durable et l’exploiter comme élément différentiant, par exemple, nécessitera une réponse collaborative aux normes de règlementation et de conformité évolutives. La consolidation industrielle en réponse aux marchés occidentaux saturés offre des opportunités de partage d’informations des achats et peut permettre d’augmenter les volumes d’achats. L'intégration verticale peut aider à surmonter les monopoles de fournisseurs (comme notamment un acteur majeur qui a récemment acheté une fabrique de ciment).

A mesure que les entreprises s'efforceront de sécuriser au maximum les opportunités de partenariats publics-privés avec des solutions clés en main concernant les divisions et les services différents, la collaboration interne jouera un rôle de plus en plus important. Et la gestion des risques soutenue par des processus normalisés basés sur les systèmes adéquats avec une approche plus professionnelle, sera primordiale pour assurer un avantage compétitif sur les concurrents.