Skip to main content Skip to Footer

DERNIÈRE PUBLICATION


Le digital ou le règne de la transparence

Le digital expose les entreprises à plus de surveillance et impose d’inclure la gestion de la transparence dans leur stratégie

CONTEXTE

C’est une évidence : la transformation digitale est source d’innovation et de croissance (création de marchés, de business models innovants, de nouveaux produits et services, valorisation des jeunes talents). Mais cette transformation est aussi porteuse de nouvelles difficultés, comme le prouvent les répercussions mondiales des jugements des clients ou la problématique liées aux législations sur les données et leur gestion.

Pour les dirigeants d’entreprise, les enjeux sont d’autant plus grands que leur comportement individuel et institutionnel est soumis à un niveau de transparence sans précédent. Alors que 83 % d’entre eux estiment que la confiance est la pierre angulaire de l’économie numérique, les cadres dirigeants doivent suivre une ligne de conduite réactive et éthique vis-à-vis de leurs employés, de leurs clients et de la société dans son ensemble.

En donnant un nouvel élan à la culture éthique de leur entreprise (par exemple en réinventant la gouvernance, la participation des employés et la responsabilisation), les dirigeants peuvent mettre en place une approche plus progressive des questions d’éthique et de confiance. De cette façon, ils peuvent se développer en saisissant les possibilités offertes par le digital, renforcer durablement leur compétitivité, tout en étant mieux préparé à la surveillance exercée par le monde numérique.

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT COMPLET (EN ANGLAIS) [PDF]

Alors que 83 % d’entre eux estiment que la confiance est la pierre angulaire de l’économie digitale, les cadres dirigeants doivent suivre une ligne de conduite réactive et éthique vis-à-vis de leurs employés, de leurs clients et de la société dans son ensemble.

TÉLÉCHARGER L’INFOGRAPHIE (EN ANGLAIS) [PDF]

RÉSULTATS CLÉS

Sans la confiance, les capacités d’innovation liées aux technologies digitales s’effritent. À travers leur stratégie, les dirigeants doivent relever trois défis fondamentaux :

  • Les dirigeants sont insuffisamment préparés pour faire face à une transparence radicale : nombre d’entre eux doivent encore développer les qualités nécessaires pour encourager l’adhésion du collectif et renforcer les principes éthiques de leur organisation.

  • Les dirigeants doivent voir plus loin que le cadre réglementaire existant : étant donné le rythme du changement, ils ne peuvent attendre que le législateur établisse des directives éthiques claires.

  • Les dirigeants doivent adopter une éthique rigoureuse pour soutenir l’innovation digitale : les technologies digitales repoussent les limites éthiques, que ce soit les modalités d’utilisation des données ou l’emploi d’algorithmes pour la prise de décisions éthiques.

Le digital bouleverse l’approche sur les questions de confiance et d’éthique. Il exige des dirigeants un comportement éthique plus rigoureux. Les solutions technologiques peuvent y contribuer, mais ce sont avant tout les qualités des dirigeants et leurs approches qui joueront un rôle déterminant dans la gestion d’une transparence totale et d’activités durables.

TÉLÉCHARGER L’INFOGRAPHIE (EN ANGLAIS) [PDF]

RECOMMANDATIONS

Pour gérer une transparence totale et conforter des avantages concurrentiels durables, les dirigeants peuvent prendre trois mesures :


Se servir du digital pour éliminer les obstacles : les responsables à tous les échelons doivent s’appuyer sur des moyens et outils numériques pour partager rapidement l’information, faciliter le travail collaboratif et briser les cloisonnements organisationnels.

Créer une transparence totale : les dirigeants peuvent utiliser des approches, comme les hackathons éthiques, le crowdsourcing de micro-tâches ou les challenges mensuels, pour imaginer collectivement de nouvelles règles de conduite dynamiques. Après avoir été testées, celles-ci peuvent être partagées avec les régulateurs ou législateurs et soumises aux jugements externes de façon à gagner la confiance des clients et partenaires.

Muscler les principes éthiques : de nombreux dirigeants font appel à un large éventail de compétences afin de consolider leur résilience au sein de l’écosystème digital. Les comportements éthiques peuvent être renforcés en utilisant des outils collaboratifs et d’autres technologies numériques. Les dirigeants peuvent, par exemple, encourager des décisions éthiques en favorisant le coaching en ligne, les simulations basées sur le jeu ou la collaboration avec des réseaux de pairs, extérieurs à l’entreprise.

Le digital ou le règne de la transparence




Auteurs

VOUS POUVEZ AUSSI LIRE