Skip to main content Skip to Footer

DERNIÈRE PUBLICATION


Les enjeux du digital pour une croissance décarbonée

Grâce à des modèles économiques digitaux durables, les entreprises augmentent leur compétitivité

Présentation


Et si les entreprises pouvaient réduire leur empreinte carbone tout en développant l’innovation et leurs profits ? C’est possible dans de nombreuses industries grâce aux nouvelles opportunités offertes par le digital. L’intérêt ? 11,4 trillions de dollars qui seront générés d’ici à 2030 par la transition vers une économie à faible émission de carbone. L’équivalent du PIB de la Chine en 2015.

D’après une étude Accenture menée par le GeSi (Global e-Sustainability Initiative), un consortium mondial d’entreprises dans les technologies de l’information et de la communication, le digital est capable de compenser toutes les nouvelles émissions de CO2 prévues lors des 15 prochaines années.

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT COMPLET (EN ANGLAIS) [PDF]

Résultats clés

Les entreprises qui espèrent s’appuyer sur la disruption digitale pour réduire leurs émissions de carbone devront impérativement repenser leur modèle. Pour commencer, il faut qu’elles saisissent le besoin toujours plus grand de dépasser les frontières entre les industries. Car la plupart des disruptions à fort impact ont eu lieu entre des disciplines autrefois déconnectées. Comme par exemple lorsque des entreprises de télécommunications s’associent à des compagnies énergétiques. Ou le secteur des transports à celui des paiements mobiles.

C’est là qu’émergent les solutions les plus brillantes, rendues possibles par le digital. Comme celle développée par Deutsche Telekom : sa suite de solutions pour voiture connectées améliore la circulation, la mobilité et les transports privés. Et tandis que l’expérience utilisateur monte en flèche, les émissions de CO2 chutent chaque année de 15,9 % par voiture.

Les entreprises doivent comprendre qu’au-delà de la création de solutions durables, le digital augmente également leur capacité à toucher de nouveaux clients, permettant aux start-ups de diffuser des idées pour réduire les émissions de carbone à une plus grande échelle.

RECOMMANDATIONS

Accenture a identifié trois types d’entreprises qui réduisent les émissions de carbone :

Les optimisateurs qui améliorent l’efficacité des opérations existantes afin d’en réduire les coûts. Des 11,4 trillions de dollars qui seront générés d’ici à 2030 pour faire baisser les émissions de carbone, 4,9 seront le résultat d’optimisations.

Les facilitateurs qui développent l’infrastructure sur laquelle s’appuient les approches innovantes. Accenture, en collaboration avec le GeSi, a identifié une opportunité de 2 trillions de dollars pour le secteur des technologies de l’information et de la communication.

Les transformateurs qui créent de nouvelles offres et de nouveaux marchés tout en supprimant la dépendance aux ressources. Ils transforment les entreprises en sociétés à faible émissions de carbone en digitalisant les offres et les canaux. Pour les transformateurs, l’opportunité potentielle est immense : 4,5 trillions de dollars.

EN SAVOIR PLUS SUR ACCENTURE STRATEGY

La disruption digitale d’une ampleur sans précédent crée des opportunités, pour les entreprises, qui n’existaient pas il y a encore 5 ou 10 ans.
Directeur exécutif – Accenture Strategy, Développement Durable

Auteurs

VOUS POUVEZ AUSSI LIRE