Skip to main content Skip to Footer

DERNIÈRE PUBLICATION


Responsables de la Supply Chain : saurez-vous identifier votre maillon faible ?

Les cybercriminels attaquent vos plus petits partenaires pour mieux vous atteindre

Contexte

Alors que 83 % des entreprises françaises affirment avoir déjà intégré des systèmes digitaux dans leurs Supply Chain ou prévoient de le faire dès l'année prochaine, les risques liés à la cyber-sécurité n’ont jamais été aussi élevés.

À partir d’une unique intrusion, les cybercriminels ont la possibilité d’accéder aux données de plusieurs entreprises, et pas seulement aux informations sensibles d'une seule. Dans les cas les plus graves de cyber-sabotage, ils peuvent perturber les services des entreprises, entraînant des surcoûts exponentiels et entachant leur réputation.

Les liens numériques entre les entreprises créent désormais une chaîne de risques à travers tout l'écosystème. Pourtant, en France, seulement 4 % des responsables logistiques sont véritablement impliqués dans la lutte contre cette menace.

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT COMPLET (EN ANGLAIS) [PDF]

Résultats Clés

Selon les entreprises françaises, plus de 40 % des cyberattaques ciblent la Supply Chain. Et
71 % des entreprises ont déjà été visées par des attaques.

Sans surprise, dans la moitié des entreprises interrogées, aucune coordination entre la Supply Chain et la politique de cyber-sécurité n’existe. Les progrès technologiques fragiliseront encore plus la sécurité de la Supply Chain, même s’ils se traduisent aussi par une amélioration des performances opérationnelles.

L’intégration de l'Internet des objets (IoT) et de l'impression 3D aux activités de fabrication et de Supply Chain renforce l’intérêt pour les questions de cyber-sécurité. L'impression 3D de modèles brevetés exige le partage de codes et de fichiers, entraînant la diffusion d’informations protégées par la propriété intellectuelle à travers l’ensemble de la Supply Chain. La sécurité doit donc s’étendre à tous les maillons de la Supply Chain.

Renforcer l’enceinte virtuelle de votre entreprise, même efficacement, n'est pas suffisant. Le maillon faible peut en effet être hors de vos murs.

Recommandations

La première étape est d'identifier tous les maillons faibles en réalisant un audit approfondi de la sécurité de vos partenaires.

La deuxième étape est de concevoir un modèle de sécurité de votre Supply Chain, piloté par les opérationnels. Sa gouvernance stratégique doit logiquement relever de la compétence des responsables de la Supply Chain, qui sont garants de ses performances.

La troisième étape est de coordonner les politiques de gestion des risques de la Supply Chain et de cyber-sécurité, en interne comme en externe.

Enfin, la quatrième et dernière étape est de renforcer la résilience de la Supply Chain face aux cyber-attaques, en mettant en œuvre des méthodes de détection immédiate des intrusions, de réaction prompte et de réparation des dommages aussi vite que possible pour empêcher les perturbations du service.

EN SAVOIR PLUS SUR ACCENTURE STRATEGY


Auteurs
Manish Chandra
Manish Chandra
Directeur Exécutif, Accenture Strategy
Stratégie Opérationnelle


Email   Email
Kevin Richards
Kevin Richards
Directeur Exécutif, Accenture Strategy
Stratégie de Sécurité


Email   Email
Kris Timmermans
Kris Timmermans
Directeur Exécutif Senior, Accenture Strategy
Stratégie Opérationnelle


Email   Email   Email

VOIR SON PROFIL

VOUS POUVEZ AUSSI LIRE