Skip to main content Skip to Footer

DERNIÈRE PUBLICATION


LES CFO AU CHEVET DES DONNÉES

Comment mieux protéger la santé des entreprises

CONTEXTE

Le volume des données est sans cesse plus important. S’il existe de nombreuses manières d’en extraire de la valeur pour les entreprises, leurs dirigeants découvrent cependant que quantité ne signifie pas qualité. En témoigne, la prolifération des dysfonctionnements dus aux données.

Le Directeur financier peut devenir le spécialiste des données dans l'entreprise. En effet, la fonction finance a une vision et une connaissance globales des performances de l'entreprise, à travers toutes ses fonctions.

Disposer des bonnes données pour fournir des analyses prospectives aux dirigeants impose des changements. Citons notamment : des tâches et modèles de collaboration nouveaux, des structures organisationnelles différentes, des technologies émergentes et une responsabilité accrue. Toutes ces transformations redéfinissent le rôle du Directeur financier et de la fonction finance dans l'entreprise

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT (EN ANGLAIS)
60% des directions financières françaises ne sont pas en mesure de répondre à des questions de base sur les performances de leur entreprise.

RÉSULTATS CLÉS

Toutes les entreprises veulent disposer d’un bilan de santé précis, rédigé à partir de données de qualité, mais nombreuses sont celles qui sont aujourd’hui confrontées à des difficultés :

Les données de mauvaise qualité ne délivrent pas de valeur.

Beaucoup de directions financières manquent d’une vision analytics pour améliorer la valeur délivrée par les données. Plutôt que de prévoir l'avenir, la fonction finance se limite souvent à décrire le passé.

Les traitements actuels ne fonctionnent pas

Les comités de gouvernance et d’éthique ne disposent pas des données pour prendre des décisions réfléchies. En outre, la compartimentation complique l'évaluation globale des données. Les conseils d'administration ont souvent des difficultés à mesurer les améliorations.

La technologie est le meilleur remède

En matière de données, les entreprises qui tentent de traiter toutes leurs pathologies avec un investissement majeur dans l'IT obtiennent rarement les résultats escomptés. En travaillant ensemble et en liaison étroite avec le directeur financier, les fonctions métier et IT peuvent identifier les priorités.



93 %

du temps de travail de la fonction finance est consacré à la collecte de données et à la création de fichiers tableur.



73 %

des dirigeants en France ne comprennent pas tout à fait le fonctionnement de la chaîne de traitement des données.



80 %

des entreprises françaises ont des difficultés en matière d'accès aux données et d'automatisation de la chaîne de traitement des données.

RECOMMANDATIONS

Les entreprises françaises peuvent agréger toutes leurs données dans une chaine de traitement digitale pour faciliter l’accès, l’analyse et l’extraction de connaissances, grâce aux nouvelles technologies. Elles peuvent agir en commençant par :

Arrêter l'hémorragie

Arrêter l'hémorragie
Clarifiez la question de la propriété des données et assurez-vous que les différentes entités opérationnelles et fonctions parlent la même langue.

Soigner l'écosystème

Soigner l'écosystème
Organisezvos services de données dans un réseau en étoile afin de relier les fonctions IT, métier et autres Le Directeur financier est le mieux placé pour conduire ce projet.

Hiérarchiser les urgences

Hiérarchiser les urgences
Améliorez la qualité de vos données en quelques semaines ou mois, sans attendre des années. Le Directeur financier peut encourager des approches du changement agiles, englobant prototypes, projets pilotes et étude de faisabilité.

AUTEURS

Athena P. Reilly

Athena P. Reilly

Directrice Exécutive, Accenture Strategy
Stratégie CFO & Enterprise Value


VOIR SON PROFIL


Tiffany DeVaughn

Tiffany DeVaughn

Directrice Exécutive, Accenture Strategy
Stratégie CFO & Enterprise Value





CONTRIBUTRICE

Jane Murphy




VOUS POUVEZ AUSSI LIRE