Skip to main content Skip to Footer

DERNIÈRE PUBLICATION


Assurance : favoriser l'innovation pour monétiser la disruption digitale

Le business model traditionnel de l'assurance est menacé. Il est désormais essentiel d’envisager une transformation

CONTEXTE

Le business model traditionnel de l'assurance est remis en cause, même s'il reste une source de revenus significative. Ses produits de base sont désormais considérés comme des marchandises indifférenciées. De nouveaux prestataires de services, issus d'autres secteurs, s'immiscent aujourd'hui sur le marché. Quant aux innovations technologiques, elles risquent de rendre obsolètes certains aspects du métier de l'assurance.

Pour assurer leur prospérité sur le long terme, les assureurs doivent se transformer et intégrer de nouveaux relais de croissance, sur le segment des professionnels comme sur celui des particuliers. Les assureurs peuvent contribuer au déploiement sécurisé des innovations de rupture. Ils peuvent également devenir des conseillers de confiance tout au long de la vie de leurs clients.

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT COMPLET [PDF]

RÉSULTATS CLÉS

Pour faire face aux nouveaux concurrents ainsi qu'aux bouleversements technologiques et sectoriels auxquels elles sont confrontées, les compagnies d'assurance doivent explorer en priorité 2 options de croissance :

  1. Adopter une approche de type "Back to the future" pour redéfinir le rôle sociétal du secteur de l'assurance. Il s'agit de faciliter le déploiement concret des innovations de rupture dans un cadre sécurisé, en contribuant à la transformation des opportunités technologiques en solutions centrées sur l'humain.

    Les assureurs peuvent contribuer à la protection des sociétés au fur et à mesure de ces avancées technologiques. L'assurance a toujours eu un rôle de facilitateur dans la mise en œuvre des réglementations et elle peut continuer à assumer cette fonction.

  2. Devenir un conseiller de confiance pour aider les clients à répondre à leurs nouveaux besoins qui émergent des évolutions technologiques et sociétales. L'assureur devient un acteur privilégié, qui centralise un large ensemble d'offres issues d'une multiplicité de prestataires, lui permettant ainsi de couvrir une proportion croissante des besoins et projets des particuliers et des entreprises.

RECOMMANDATIONS

Les assureurs doivent prendre des mesures concrètes pour s'engager sur de nouvelles dynamiques de croissance.

  • Créer une « red team ». Pour ne pas rester entravées par leur culture d'entreprise naturellement réticente au risque, ainsi que par leurs autres contraintes internes, les compagnies d'assurance doivent mettre en place une « red team » ou une entité distincte dont le rôle sera d'identifier les nouveaux besoins de leur clientèle afin de concevoir de nouveaux services.

  • Adopter une culture d'entreprise centrée sur l'humain. Les assureurs doivent changer de perspective et se positionner aux côtés de leurs clients, en déployant des écosystèmes de services pour répondre à une proportion croissante de leurs besoins.

  • S’associer avec des entreprises technologiques ou d'autres innovateurs pour créer de nouveaux services. Dans les domaines technologiques critiques, les assureurs doivent redéfinir les contours de leur rôle en engageant des partenariats avec des entreprises de haute technologie.

EN SAVOIR PLUS SUR ACCENTURE STRATEGY


Auteur

Ravi Malhotra

Ravi Malhotra
Directeur exécutif, Accenture Strategy
Assurance

image Connect with Ravi Malhotra's profile on LinkedIn. This opens a new window.

VOIR SON PROFIL