Skip to main content Skip to Footer

DERNIÈRE PUBLICATION


Contexte

Connectés en permanence, les consommateurs exigent de tous leurs prestataires des expériences digitales fluides. Si leur banque ne répond pas à leurs attentes, ils n’hésiteront pas à en changer.

Pour offrir à leurs clients les expériences digitales qu’ils attendent, les banques ne peuvent plus raisonner comme autrefois. Elles doivent penser et agir comme des entrepreneurs numériques. Une meilleure appréciation du potentiel du digital, associée à des modèles économiques solides, doit ouvrir la voie à une redéfinition des stratégies digitales et à la réussite de la transformation numérique.

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT COMPLET (EN ANGLAIS) [PDF]

Résultats clés

Les banques qui déploieront des stratégies digitales internes et externes peuvent, au cours des cinq prochaines années, espérer :

  • Une hausse de leurs revenus, jusqu’à 55 %.

  • Une réduction des coûts, jusqu'à 30 %.

  • Un rendement des capitaux propres (RoE) d'environ 15 % sur les marchés matures.1

Pour atteindre ces résultats, les banques renforcent naturellement leurs investissements digitaux.2 Mais les rendements sont faibles. Depuis 2010 nombre de banques ont commencé à digitaliser leurs opérations, mais les revenus bancaires ont diminué et le RoE moyen est resté à un niveau stable, d’environ 6 %.3

Pourquoi les banques peinent-elles à tirer parti du digital ? Dans de nombreux cas, elles n’ont tout simplement pas une compréhension suffisante de l'impact du numérique sur leurs procédures internes, les expériences clients ou leur rentabilité. Sans ce discernement, il est difficile de lancer les initiatives qui offriront les performances attendues.


[1] Analyse Accenture (fondée sur le modèle Accenture de rendement des capitaux propres pour les banques)

[2] Kieran Hines, « Global retail banking technology spend to reach US$131bn by end 2015 », communiqué de presse Ovum, 27 avril 2015. Consulté le 2 Septembre 2015 http://www.ovum.com/press_releases/global-retail-banking-technology-spend-to-reach-us131bn-by-end-2015.

[3] Analyse Accenture réalisée à partir de données Bloomberg, octobre 2014.

Améliorer les performances


La transformation digitale des opérations bancaires : optimiser la rentabilité des investissements par Accenture

Recommandations

Les banques peuvent prendre trois mesures clés pour optimiser les performances de leurs projets digitaux.

  • S’inspirer des expériences réussies dans d’autres secteurs. Identifier (et mesurer) les facteurs de succès, devenir un fournisseur de prestations agile, considérer le digital comme une activité à part entière, et non comme un simple canal supplémentaire.

  • Sortir de la « zone de confort » bancaire. Développer des écosystèmes « banque de tous les jours », devenir des centres d'innovation, explorer de nouvelles voies dans des domaines inexploités.

  • Tirer pleinement parti du potentiel de réduction des coûts. Se focaliser sur l'automatisation des processus, le straight-through-processing, l'optimisation des réseaux de distribution physiques, des architectures non conventionnelles et des centres de traitement « juste-à-temps » des transactions.

EN SAVOIR PLUS À PROPOS D'ACCENTURE BANQUE

EN SAVOIR PLUS À PROPOS D'ACCENTURE STRATEGY

Les banques peuvent prendre trois mesures clés pour optimiser les performances de leurs projets digitaux.​

Auteur

Frédéric Brunier

Frédéric Brunier

Directeur Exécutif, Accenture Strategy
Stratégie Bancaire

LinkedIn

VOIR SON PROFIL


VOUS POUVEZ AUSSI LIRE