Skip to main content Skip to Footer

Rapport CDP France 2014 – En partenariat avec Accenture

Rapport CDP France 2014 sur le changement climatique. Stimuler l’innovation autour de l’enjeu climat : quelles solutions pour demain ?

Présentation

Le CDP est une organisation indépendante à but non lucratif qui travaille, au niveau mondial, à la réduction des émissions de gaz à effets de serre, à l’usage durable de l’eau et des ressources forestières et à la gestion durable des chaînes d’approvisionnement, par les entreprises et les villes. Il y a plus de dix ans, le CDP a été pionnier en lançant le seul système de reporting pour les entreprises leur permettant de rapporter leur impact environnemental et partager, avec les investisseurs, leurs stratégies d’adaptation au changement climatique.

En 2014, le CDP a demandé à plus de 5.000 entreprises du monde entier de rapporter leurs données relatives au changement climatique.

Contexte

Les réponses des entreprises françaises au questionnaire annuel du CDP permettent, chaque année, de disposer de nombreuses données qualitatives et quantitatives sur leur perception et leur stratégie face au changement climatique. En 2014, les 94 sociétés prises en compte dans l’analyse, dont la totalité du CAC 40, représentent 91% de la capitalisation boursière du CAC All-Tradable. La qualité de leur reporting sur le changement climatique et leur performance carbone ne cesse de s’améliorer.

Résultats clés

Bien que le score moyen français de 81B se situe bien au–dessus de la moyenne internationale de 74C, et que 10 entreprises françaises ont réussi à obtenir la note maximale de performance, les marges de progression demeurent importantes. En effet, aucun des 20 plus gros émetteurs, responsables de 97% du total des émissions scopes 1 et 2 communiquées au CDP, n’est reconnu comme leader de performance. De plus, l’effort additionnel à fournir par les entreprises françaises pour s’aligner avec l’objectif facteur 4 de réduction des émissions de gaz à effet de serre à horizon 2050 devra au moins être quintuplé.

Se dégagent de l’analyse de nouvelles tendances, notamment le développement de modèles économiques alternatifs, autour de l’économie circulaire, de l’économie collaborative, de l’innovation partagée, de la digitalisation de l’entreprise et de la demande en produits innovants orientés services et solutions.