Cette croissance repose sur la capacité à générer de la valeur grâce à la transformation digitale de processus clés et au développement de nouvelles activités

PARIS : 18 mars 2019 — Plus de neuf dirigeants d’opérateurs de réseaux de distribution d’électricité dans le monde sur dix (94 %), dont la totalité des pays européens interrogés, estiment que la croissance de leur activité restera soumise à de fortes pressions jusqu’aux environs de 2025. En revanche, ils sont beaucoup plus optimistes quant à leur potentiel de croissance au cours des années suivantes, grâce à un périmètre d’activités plus large qui répondra aux besoins de la transition énergétique et à la prolifération des sources de production d’énergie décentralisée. En outre, 93 % des dirigeants, dont la totalité des pays européens interrogés, considèrent qu'il leur est encore actuellement difficile de délivrer tout le bénéfice de la transformation digitale alors même que les technologies numériques vont jouer un rôle essentiel pour créer de la valeur dans le secteur et favoriser la croissance.

Accenture publie aujourd’hui, et pour la cinquième année consécutive, une nouvelle étude, qui s’inscrit dans son programme de recherche mondial Digitally Enabled Grid. Elle s’appuie sur une enquête menée auprès de 150 dirigeants du secteur de la distribution dans plus de 25 pays. Après plusieurs années de transformation – sous l’effet combiné des évolutions réglementaires, du développement des technologies, notamment en matière de production d’énergie renouvelable, de l’apparition de nouveaux comportements des consommateurs et d’une demande stagnante en électricité, le contexte de transition énergétique continuera de peser sur les résultats des gestionnaires de réseaux de distribution (GRD) à court terme. Les principales raisons invoquées sont, pour ce qui concerne l’Europe, une augmentation des coûts d’exploitation (cité par 18 % des répondants), un niveau d’investissement réseau autorisé par les régulateurs inférieur à l’amortissement (15 %), et des exigences régulatoires plus élevées en matière de fiabilité du service et de performance (15 %).

Cependant, l’optimisme reste de mise sur le long terme avec 97 % des opérateurs de distribution, dont 100 % pour les pays européens interrogés, anticipant une augmentation de leurs activités à partir de 2025. Cette croissance sera alimentée par la décarbonation des usages, et notamment l’électrification des transports (en 2040, la consommation en pic des véhicules électriques représentera en France 10,2 % du pic de consommation) et du chauffage collectif (100 % des répondants européens s’attendent à une réduction de la demande en gaz pour le chauffage collectif à partir de 2040). Les modèles d’Accenture de la demande d’électricité résidentielle et commerciale révèlent également le retour progressif à la croissance de la demande jusqu’en 2036 dans la plupart des régions du monde.

Par voie de conséquence, les dirigeants s’attendent à une croissance des revenus et une amélioration des marges des distributeurs qui reposera en grande partie sur une amélioration de l’efficacité issue de la transformation de leurs processus opérationnels (cité par 54 % des répondants), de l’amélioration des performances des réseaux avec les smart grids (50 %), des opportunités de revenus complémentaires en ingénierie et déploiement de réseaux, tels que les micro-réseaux par exemple (43 %), des nouveaux services de données liées à l’énergie (40 %) et du déploiement de nouveaux types d’actifs, tels que le stockage et les infrastructures pour les véhicules électriques (40 %).

« Le développement de la production d’énergie décentralisée, le contrôle plus strict des revenus régulés et l’efficacité énergétique ont un impact négatif sur les résultats des gestionnaires de réseaux de distribution à court terme », déclare Thierry Mileo, Directeur exécutif d’Accenture en charge du secteur des Utilities en France. « L’amélioration des performances opérationnelles, notamment grâce au comptage communiquant, sera la clé du succès de cette transition. Les GRD ont surtout l’opportunité de devenir des opérateurs digitaux, de développer et d’industrialiser des fonctionnalités d’exploitation de réseau avancées. Celle-ci leur permettra de gérer un écosystème en pleine évolution, composé d’équipements connectés déployés sur les réseaux ainsi que chez les différents utilisateurs : consommateurs, collectivités et producteurs. »

La digitalisation des activités principales des GRD permet de gagner en efficacité et de générer de nouvelles opportunités de revenus

Les nouvelles technologies numériques vont continuer de jouer un rôle essentiel en transformant le cœur des activités de distribution, afin d’accroître l’efficacité et les performances du réseau. Les décideurs interrogés identifient plusieurs technologies disruptives qui, selon eux, auront un impact significatif sur leurs opérations d’ici 2025 : les objets autonomes comme les drones (59 %), les jumeaux numériques (55 %), l’intelligence artificielle (IA) (54 %), la réalité virtuelle et augmentée (47 %), la blockchain (44 %) et les robots autonomes (41 %). D’ailleurs, la quasi-totalité des répondants (99 %) pensent que d’ici 2025, l’IA sera couramment utilisée en tant qu’aide à la prise de décision pour les activités d’exploitation et de planification du réseau.

La transformation numérique de leur activité permettra également aux GRD d’explorer de nouvelles opportunités de croissance : la majorité des répondants - sous réserve que leur réglementation locale le permette - citent la détention d’actifs tels que la production décentralisée (71 %), le stockage raccordé au réseau (68 %) et les infrastructures de recharge de véhicules électriques (65 %).

Les dirigeants des distributeurs envisagent également de devenir des opérateurs de plateformes de données au centre du nouveau marché de l’énergie et de l’écosystème, permettant ainsi une meilleure information sur la dynamique des tarifs (cité par 77 % des répondants), ainsi que l’émergence de nouveaux services orientés vers le consommateur. En fonction des incitations que les régulateurs mettront en place, les distributeurs pourront jouer un rôle plus important dans l’adaptation de la consommation aux signaux de demande-réponse (pour 71 % des répondants). L’usage des données des smart grids et du comptage communiquant permet quant à lui d’optimiser les usages de l’énergie - y compris le véhicule électrique - au niveau des collectivités et proposer de la flexibilité aux opérateurs locaux d’énergie distribuée (pour 65 % des répondants).

« Les GRD ont la possibilité de mener le débat sur l’évolution du modèle de régulation afin qu’il soit plus efficace pour soutenir le développement et la numérisation du réseau électrique », précise Pierre Lanau, Directeur exécutif en charge de l'énergie pour Accenture Digital. « Ce modèle devra favoriser l’innovation et le déploiement des nouvelles technologies, notamment digitales, offrir plus de choix aux collectivités, entreprises et consommateurs, et augmenter l’efficacité des réseaux, tout en permettant aux entreprises d’améliorer leur performance. Les GRD sont idéalement placés pour aider à accélérer ce processus de transformation, afin de créer un réseau électrique plus distribué, respectueux de l’environnement et orienté autour des besoins du client. »

Méthodologie de recherche

L’étude annuelle Digitally Enabled Grid d’Accenture évalue les implications et les opportunités d’un réseau électrique toujours plus digitalisé. Dans le cadre de l’étude de cette année, Accenture a interrogé 150 dirigeants du secteur de la distribution de 25 pays : Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine (y compris Macao et Hong Kong), Danemark, France, Allemagne, Indonésie, Irlande, Italie, Japon, Malaisie, Pays-Bas, Norvège, Philippines, Pologne, Portugal, Singapour, Espagne, Suède, Suisse, Thaïlande, Royaume-Uni et États-Unis ; cette enquête qualitative en ligne a été menée en février et mars 2018. De plus, Accenture a développé un modèle prévisionnel permettant de quantifier au niveau géographique les conséquences horaires combinées des facteurs individuels de demande d’électricité, et ce dans un échantillon de pays et d’États américains.

À propos d’Accenture

Accenture, un des leaders mondiaux des services aux entreprises et administrations, propose une large gamme de services et solutions en stratégie, conseil, digital, technologie et gestion déléguée d’opérations. Combinant son expérience et son expertise dans plus de 40 secteurs d’activité et pour toutes les fonctions de l’entreprise - en s’appuyant sur le plus grand réseau international de centres de services - Accenture intervient à l’intersection de l’activité de ses clients et de la technologie pour les aider à renforcer leur performance et créer de la valeur sur le long terme pour leurs parties prenantes. Avec 469 000 employés intervenant dans plus de 120 pays, Accenture favorise l’innovation pour améliorer notre environnement de demain. Site Internet : www.accenture.com/fr.

Contact :

Bonnie Olivier
Accenture
01 53 23 54 61
bonnie.olivier@accenture.com

Francois Luu
Accenture
+33 1 53 23 68 55
francois.luu@accenture.com

Inscription
Restez informé avec nos dernières publications Restez informé avec nos dernières publications