Le rapport Vision Technologique pour le secteur de l’assurance d’Accenture révèle que les assureurs ne vérifient pas suffisamment les données qui alimentent leurs systèmes d’intelligence artificielle (IA)

Paris, 10 septembre 2018. Accenture publie son étude annuelle Vision Technologique pour le secteur de l’assurance. L’étude, menée auprès de plus de 600 assureurs et experts du secteur dans 25 pays dont la France, met en avant les 5 tendances technologiques du secteur pour les 3 prochaines années.

Alors que les données jouent un rôle crucial dans l’activité des assureurs, la plupart peuvent améliorer la validation des données et la lutte contre les manipulations externes.

Le rapport révèle notamment que seuls 26 % des assureurs valident et approuvent leurs données, tandis que 19 % les valident mais ne sont pas certains de de leur qualité. Cela est surprenant si l’on considère que 82% des répondants estiment que leur entreprise doit innover plus rapidement pour maintenir un avantage concurrentiel, et pour cela accéder à de nouvelles sources de données.

Tandis que les assureurs se reposent davantage sur les données pour prendre des décisions importantes, ils doivent identifier et empêcher les parties-prenantes de manipuler les données en leur faveur. Un tiers (34 %) des assureurs interrogés ont subi des pratiques telles que la fraude par les bots, ou la falsification de données de capteurs ou de localisation, tandis qu’un autre tiers (32 %) pense avoir subi une telle attaque, mais sans avoir pu le vérifier. Le rapport note qu’identifier les processus qui incitent à la manipulation est une étape clé pour améliorer la fiabilité des données.

« Alors que leur secteur est à la limite de la disruption, les assureurs ont le sentiment de devoir réinventer leur activité. De ce fait, l’afflux de données clients offre une grande opportunité d’y parvenir », explique Marc Monpeurt, Directeur exécutif chez Accenture. « Les assureurs doivent examiner attentivement leur manière de vérifier, protéger et utiliser les données. Ils doivent non seulement garantir la sécurité et l’éthique de celles-ci, mais également disposer de capacités d’évaluation pour s’assurer de l’exactitude des données qu’ils utilisent pour prendre leurs décisions. Les assureurs peuvent améliorer la confiance des consommateurs, les inciter à partager leurs données et montrer que celles-ci seront utilisées de manière responsable. »

La fiabilité des données est l’une des cinq tendances, qui, selon le rapport, pourrait entraîner la prochaine vague de disruption du secteur de l’assurance et réécrire ses règles au cours de la prochaine décennie. Une autre tendance est l’« IA citoyenne », qui souligne comment l’évolution et l’adoption rapide de l’IA va obliger les assureurs à « éduquer » l’IA pour s’assurer que les machines sont bien formées, qu’elles prennent des décisions éthiques.

Permettre à l’IA de prendre des décisions importantes de manière autonome exige que les données utilisées soient vérifiées. C’est d’autant plus important que, pour plus de trois quarts (77 %) des assureurs interrogés, l’IA évolue plus rapidement que ne progresse l’adoption de cette technologie par leur entreprise.

Le rapport suggère que les assureurs créent une activité de data intelligence permettant de s’assurer de l’authenticité des données. Ce groupe, à partir des capacités existantes en matière de science des données et de cybersécurité, évaluerait les données, déterminerait les risques associés aux différents flux de données et déciderait du niveau de risque acceptable en fonction des priorités de l’entreprise et des conséquences des décisions automatisées.

« Les données ont toujours été au cœur du secteur de l’assurance ; permettant aux assureurs d’optimiser les prix, les risques et les décisions opérationnelles », rappelle Marc Monpeurt. « Les avantages de données précises et en temps réel pour les consommateurs peuvent être considérables. Ils doivent être incités à réduire leur exposition aux risques et aux pertes de données. Quelles que soient les opportunités qu’offrent les données, les assureurs courent de réels risques s’ils ne les valident pas. Heureusement, il existe des mesures que les assureurs peuvent mettre en œuvre dès maintenant, comme la création d’un département dédié aux données dans le but de les vérifier et de réduire les risques liés à la manipulation de ces données. »

Méthodologie

Le rapport Vision Technologique d’Accenture est mis au point chaque année par les Accenture Labs et Accenture Research. Pour le rapport 2018, le processus de recherche a également impliqué un groupe d’une vingtaine d’experts des secteurs public et privé, des universités, des sociétés de capital-risque, des startups. L’équipe « Vision technologique » a également consulté des experts technologiques et sectoriels ainsi que près de 100 cadres d’Accenture. En parallèle, Accenture Research a réalisé une enquête en ligne auprès de 6 300 cadres métiers et informatiques dans 25 pays et 18 secteurs d’activité, afin de cerner l’adoption des technologies émergentes.

Le rapport relatif au secteur de l’assurance se fonde sur les réponses de près de 600 personnes appartenant à ce secteur provenant de 25 pays à travers l’Amérique du Nord, l’Europe, l’Asie-Pacifique, l’Afrique et l’Amérique du Sud. L’enquête a aidé à identifier les priorités en matière d’adoption et d’investissements technologiques. Les personnes interrogées étaient principalement des cadres dirigeants, dont certains responsables fonctionnels et sectoriels, dans des entreprises ayant un chiffre d’affaires annuel d’au moins 500 millions de dollars et le plus souvent de plus de 6 milliards de dollars.

A propos d’Accenture

Accenture, un des leaders mondiaux des services aux entreprises et administrations, propose une large gamme de services et solutions en stratégie, conseil, digital, technologie et gestion déléguée d’opérations. Combinant son expérience et son expertise dans plus de 40 secteurs d’activité et pour toutes les fonctions de l’entreprise - en s’appuyant sur le plus grand réseau international de centres de services - Accenture intervient à l’intersection de l’activité de ses clients et de la technologie pour les aider à renforcer leur performance et créer de la valeur sur le long terme pour leurs parties prenantes. Avec 449 000 employés intervenant dans plus de 120 pays, Accenture favorise l’innovation pour améliorer notre environnement de demain. Site internet : www.accenture.com/fr

Contacts:

Bonnie Olivier
+ 33 (0) 1 53 23 54 61
bonnie.olivier@accenture.com

François Luu
+ 33 (0) 1 53 23 68 55
francois.luu@accenture.com

Subscription Center
Restez informé avec nos dernières publications Restez informé avec nos dernières publications