Skip to main content Skip to Footer

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La France, 4ème pays le plus numérisé au monde, pourrait augmenter son PIB à hauteur de 80 milliards de dollars d'ici 2020, soit 3,1% de plus que les prévisions actuelles, selon une étude Accenture

Paris, le 28 janvier 2016 - Une meilleure utilisation des compétences et des technologies numériques pourrait générer 2 000 milliards de dollars supplémentaires dans le monde d'ici 2020, selon une nouvelle étude menée par Accenture Strategy. L'étude souligne également le rôle majeur que joue désormais le digital dans l'activité économique, qui représente plus d'un cinquième du produit intérieur brut (PIB) mondial, incluant les compétences, les capitaux, et les biens ou services numériques.

L’étude Accenture Strategy, intitulée « Disruption digitale : démultipliez l’impact de vos investissements digitaux », dresse un bilan inédit et exhaustif de l'économie numérique dans onze grands pays. Elle propose une estimation de la valeur ajoutée imputable aux secteurs hardware et software et autres technologies connexes, ainsi qu'aux emplois qui s'appuient sur ces ressources numériques. L’étude calcule également la valeur des biens et services intermédiaires numériques utilisés dans le cadre des activités de production.

La production de richesse mondiale est liée à 22% à cette économie des compétences et capitaux numériques. Les États-Unis sont l'économie la plus numérisée au monde, avec des investissements numériques représentant 33% de sa production. 43% de la population active des Etats-Unis et 26% de son capital accumulé sont en mesure de contribuer à l'activité liée au numérique. L'économie numérique varie selon les pays, allant de plus de 30% au Royaume-Uni à seulement 13% en Chine. La France se classe en 4ème position avec une économie numérisée à hauteur de 26%. 41% de la population active de la France et 13% de son capital accumulé sont en mesure de contribuer à l'activité liée au numérique.

image

« Les entreprises et les États se tournent vers le numérique pour accélérer la croissance sur fond d’économie mondiale aux perspectives incertaines, mais la taille de l'économie numérique n’est pas une garantie de croissance », explique Mark Knickrehm, directeur exécutif d’Accenture Strategy monde
« Les entreprises doivent prendre des mesures drastiques pour réorienter leur stratégie en matière de gestion des talents et des technologies du numérique, en se focalisant davantage sur la création de nouveaux modèles économiques que sur la recherche de gains d'efficacité. Cela implique non seulement un renforcement des investissements numériques, mais aussi une transformation plus profonde, sur les plans organisationnel et culturel, afin d’obtenir une meilleure rentabilité. ».

L’étude indique que, pour générer des taux de croissance plus élevés, les entreprises doivent améliorer leur indice de densité numérique. Cet indice permet de mesurer la pénétration du numérique dans les entreprises et l’économie d'un pays. Il intègre les compétences et technologies numériques, ainsi que des facteurs d’accélération plus larges, tels que l'accès aux financements et l'ouverture de l'environnement réglementaire d'un pays.

Selon les calculs d'Accenture Strategy, en combinant de façon optimale les améliorations apportées aux compétences, aux capitaux et aux autres accélérateurs numériques, la France pourraient augmenter son PIB à hauteur de 80 milliards de dollars d'ici 2020, soit 3,1% de plus que les prévisions actuelles. Les pays présentant les plus forts potentiels d'amélioration en termes de performance numérique globale sont le Brésil (6,6%), l'Italie (4,2%), la Chine (3,7%) et le Japon (3,3%).

image

L'étude indique par ailleurs comment chaque pays peut stimuler son économie en optimisant ses priorités stratégiques pour maximiser la création de valeur. En France, par exemple, 60 % des efforts supplémentaires consentis dans le numérique devraient être focalisés sur les investissements technologiques, tandis qu'un programme de renforcement sur les facteurs d’accélération serait économiquement moins rentable. Aux États-Unis, en revanche, seulement 10 % des efforts supplémentaires consentis dans le numérique doivent être consacrés au déploiement de nouvelles technologies, tandis qu'un travail sur le renforcement des compétences numériques et d'un certain nombre de facteurs d’accélération offrirait une meilleure rentabilité.

Les modèles économiques fondés sur les plateformes sont sources de croissance

Selon l’étude, les modèles économiques qui reposent sur des plateformes constituent l'un des plus grands potentiels de croissance induits par le numérique. Ces modèles permettent en effet aux entreprises de créer de nouveaux marchés et de libérer de la valeur en rassemblant leurs partenaires et clients au sein d'une plateforme numérique unifiée. Dans de nombreux cas, ces plateformes permettent aux entreprises de dégager une forte croissance sans avoir à posséder ou gérer les actifs mobilisés, contribuant ainsi à la maîtrise de leurs coûts marginaux.

Si les « entreprises numériques natives » dominent l'économie des plateformes aujourd'hui, l’étude Accenture Strategy montre toutefois que les entreprises plus classiques pourraient bien être les plus grandes bénéficiaires de ces nouvelles stratégies. Pour cela, elles devront être capables de combiner, d'une part la force de leur base clients et de leurs portefeuilles produits, et d'autre part la puissance de mise en réseau offerte par ces nouvelles plateformes.

« Les entreprises industrielles classiques peuvent aujourd'hui prétendre aux taux de croissance élevés atteints par bon nombre d'entreprises numériques, à condition qu'elles reprennent à leur compte les nouveaux modèles de plateformes pour créer un écosystème de partenaires et de clients au sein duquel elles pourront proposer de nouveaux services à forte valeur ajoutée », explique Bruno Berthon, directeur exécutif d’Accenture Strategy Europe, Afrique et Amérique Latine. « Elles doivent pour cela élaborer soigneusement leurs stratégies de plateforme et définir leur rôle en tant que leaders ou acteurs sur ces plateformes, avant de s'engager dans des partenariats visant à générer de nouvelles sources de valeur. »

L’étude recommande trois actions d’envergure pour optimiser le déploiement des modèles économiques numériques visant à renforcer la productivité et la croissance :

  • Prioriser les investissements dans le numérique en fonction des opportunités de création de valeur - Évaluer soigneusement le portefeuille des investissements numériques pour parvenir à un équilibre optimal entre les actions de renforcement des compétences et les améliorations technologiques, pour ainsi maximiser la rentabilité desdits investissements.

  • Mettre en place une stratégie numérique spécifique au secteur d'activité - Les entreprises doivent identifier clairement la plateforme, les rôles et les données indispensables, en fonction des spécificités de leur activité pour être les plus compétitives sur leur secteur.

  • Créer un environnement propice à la transformation numérique - Les entreprises doivent améliorer leur « QI numérique », en engageant des partenariats avec les pouvoirs publics pour faire émerger de nouvelles relations intersectorielles et modifier les règles de la concurrence.

A propos d’Accenture

Accenture, un des leaders mondiaux des services aux entreprises et administrations, propose une large gamme de services et solutions en stratégie, conseil, digital, technologie et gestion déléguée d’opérations. Combinant son expérience et son expertise dans plus de 40 secteurs d’activité et pour toutes les fonctions de l’entreprise - en s’appuyant sur le plus grand réseau international de centres de services - Accenture intervient à l’intersection de l’activité de ses clients et de la technologie pour les aider à renforcer leur performance et créer de la valeur sur le long terme pour leurs parties prenantes. Avec plus de 373 000 employés intervenant dans plus de 120 pays, Accenture favorise l’innovation pour améliorer notre environnement de demain. Site Internet : www.accenture.com/fr

A propos d’Accenture Strategy

Accenture Strategy concrétise la rencontre de l’entreprise avec la technologie en apportant son expertise en stratégie d’entreprise, technologique et fonctionnelle pour aider ses clients à prévoir et à mettre en œuvre des stratégies sectorielles spécifiques, afin de tirer profit de toutes les opportunités. Parce que la technologie transforme profondément les organisations, Accenture Strategy intervient sur les problématiques liées à la transformation digitale, à la compétitivité, aux modèles opérationnels globaux, aux compétences et au leadership pour permettre à ses clients de gagner en efficacité et générer de la croissance. Pour plus d’information, suivez @AccentureStrat ou rendez-vous sur www.accenture.com/fr/strategy