Skip to main content Skip to Footer

COMMUNIQUÉ DE PRESSE



Les opérateurs d’électricité anticipent une pression croissante sur la qualité de fourniture et sur les prix de l'électricité, d’après Accenture

La question du stockage de l’énergie sera au cœur des défis et des solutions de demain

Paris, le 24 mars 2016 - 64% des cadres dirigeants d’opérateurs d’électricité en Europe et près de la moitié (45%) dans le monde estiment que le modèle de distribution traditionnel d’électricité est dépassé. Si le secteur de l’énergie n'engage pas une profonde transformation digitale, réglementaire et opérationnelle, les opérateurs de réseau seront confrontés à une forte pression sur la qualité de fourniture de l’électricité et sur les tarifs, selon les conclusions de l'étude Digitally Enabled Grid, dont Accenture vient de publier la troisième édition.

La multiplication des structures de production décentralisée constitue depuis quelques années un défi majeur pour les distributeurs. Sur 85 cadres dirigeants interrogés dans 19 pays, plus de la moitié (56%) anticipent une augmentation du nombre de dysfonctionnements affectant les réseaux d'ici à 2020, sous l'effet des programmes de production d'énergie renouvelable et décentralisée, comme le marché résidentiel de l'énergie solaire photovoltaïque. Le stockage de l'électricité pourrait par ailleurs devenir un facteur de disruption majeur : 32% des dirigeants interrogés s'attendent à ce qu'il entraîne une augmentation du nombre de défaillances réseau (contre 14% en 2013).

En complément de son étude, Accenture a procédé à une modélisation économique afin d'évaluer l'impact d'une augmentation des capacités de stockage d'électricité sur les réseaux. Ces travaux montrent qu'une baisse des coûts de stockage pourrait renforcer l'attractivité économique du photovoltaïque résidentiel dans des pays tels que l'Espagne et l'Allemagne, où le prix de revente de l'électricité renouvelable aux grands réseaux est inférieur au prix de vente au détail, ou encore dans des régions telles que la Californie, où les opérateurs appliquent un prix plus élevé en période de pic de consommation.

« Lorsque suffisamment de consommateurs auront investi dans le stockage résidentiel et auront les moyens de consommer de l’électricité stockée, les distributeurs seront inévitablement confrontés à une baisse de la demande. Cela aura un impact sur l'utilisation des ressources réseau, risquant alors d’impacter les revenus », explique Jérémie Haddad, en charge des activités de conseil pour le secteur de l’énergie d’Accenture. « Nous constatons cependant que les distributeurs tirent les enseignements de leur expérience avec le photovoltaïque. Ils ont en effet dû faire face au déploiement rapide de structures résidentielles sans pour autant disposer des moyens adéquats pour intégrer efficacement ces nouvelles sources de production, et ont pris un certain retard dans le développement de services complémentaires tels que l'installation, la maintenance et l'optimisation des acheminements, laissant émerger de nouveaux concurrents. Les compagnies d'électricité semblent avoir réalisé que la conjonction du photovoltaïque et des technologies de stockage représente une menace forte sur leur modèle économique si elles ne se positionnent pas rapidement pour reprendre la main. »

Le stockage de l'énergie est appelé à devenir rapidement un nouveau champ de bataille concurrentiel (66% des cadres dirigeants interrogés anticipant une intensification de la concurrence dans ce domaine au cours des cinq prochaines années, contre 48% en 2013), et les opérateurs en sont bien conscients. Ainsi, 77% d'entre eux rapportent que leur entreprise a déjà commencé à investir dans le développement de solutions de stockage, ou envisage de le faire au cours des dix prochaines années.

« Le stockage risque certes de contribuer au déploiement disruptif de nouvelles structures de production d'énergies renouvelables à petite échelle, mais il pourrait également contribuer à l'amélioration technique des réseaux. Si ces technologies sont déployées à grande échelle, cela pourrait permettre de réduire le nombre de dysfonctionnements causés par les exportations massives de surplus d'électricité renouvelable vers le réseau durant les périodes caractérisées par une demande faible et une production élevée », ajoute Emilie de Possesse, responsable du secteur des Utilities d’Accenture en France. « Notre travail de modélisation montre par ailleurs que la mise en place d'un stockage à échelle relativement restreinte serait suffisante pour réduire de moitié les exportations d'un système PV résidentiel moyen vers le réseau. »

L'investissement dans les solutions de stockage pourrait en outre faire émerger de nouvelles opportunités de revenus pour les opérateurs. Près de la moitié (47%) des cadres exécutifs interrogés estiment en effet que de tels investissements devraient permettre une croissance des revenus modérée ou significative à l'horizon 2030. Au cours des cinq prochaines années, près de la moitié des répondants (49%) envisagent de proposer des services de stockage réseau, et 30% proposeront probablement des services de stockage résidentiel à leurs clients (maintenance, par exemple).

Pour tirer profit du déploiement de ces services de stockage, les opérateurs doivent d'abord réinventer leur métier de distributeur. Or la plupart d'entre eux n'en sont encore qu'à un stade précoce de cette transformation : à l'échelle mondiale, seulement 15% des dirigeants du secteur (29% en Europe) rapportent qu'une telle transformation est déjà en cours dans leur organisation.

Le principal obstacle est aujourd'hui de nature réglementaire, la réussite de ces transformations passera nécessairement par une collaboration plus étroite avec les régulateurs. Pour les dirigeants du secteur, les trois principales évolutions réglementaires requises sont les suivantes : mise en place de nouveaux tarifs et modèles de tarification (84%) ; évolution et renforcement du rôle des entreprises de distribution, en tant qu'intermédiaires pour la production énergétiques décentralisée (66%) ; incitation au déploiement de technologies innovantes visant à mettre en place un réseau électrique intelligent (64%).

« Nous anticipons des mutations structurelles fondamentales sur le marché, avec notamment un renforcement des mécanismes concurrentiels, mais les énergéticiens n’ont pas d’autre choix que d’opérer une transformation radicale. Ils doivent collaborer avec le régulateur pour innover, et investir stratégiquement dans des solutions qui permettront de proposer un réseau plus intelligent et une meilleure distribution. Le tout afin d’offrir un éventail de choix plus large et une valeur accrue aux consommateurs », conclut Jérémie Haddad.

Méthodologie

Publiée annuellement par Accenture, l'étude Digitally Enabled Grid propose un bilan des défis et des opportunités engendrées par la numérisation croissante des réseaux. Pour l'édition 2016, 85 cadres dirigeants de compagnies d'électricité, représentant 19 pays, ont été interrogés entre septembre 2015 et janvier 2016. Tous ces responsables interviennent dans le processus de prise de décision sur les enjeux de numérisation des réseaux, 65% représentant de grandes organisations intégrées et 35% des distributeurs autonomes. Les pays couverts par l'étude sont les suivants : Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Belgique, Canada, Chine (dont Hong Kong), Danemark, Emirats arabes unis Espagne, Etats-Unis, France, Irlande, Italie, Japon, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni et Thaïlande. Accenture a également mené un travail de modélisation visant à déterminer comment les technologies de stockage et de gestion de la demande pourraient être mises à profit pour optimiser la gestion des réseaux de distribution.

A propos d’Accenture

Accenture, un des leaders mondiaux des services aux entreprises et administrations, propose une large gamme de services et solutions en stratégie, conseil, digital, technologie et gestion déléguée d’opérations. Combinant son expérience et son expertise dans plus de 40 secteurs d’activité et pour toutes les fonctions de l’entreprise - en s’appuyant sur le plus grand réseau international de centres de services - Accenture intervient à l’intersection de l’activité de ses clients et de la technologie pour les aider à renforcer leur performance et créer de la valeur sur le long terme pour leurs parties prenantes. Avec près de 373 000 employés intervenant dans plus de 120 pays, Accenture favorise l’innovation pour améliorer notre environnement de demain. Site Internet : www.accenture.com/fr