Skip to main content Skip to Footer

L’externalisation renforce la performance des entreprises françaises

-- Les grandes entreprises françaises choisissent avant tout d'externaliser pour se concentrer sur leur cœur de métier --

Présentation

PARIS – 8 juillet 2008 – Selon une étude Accenture réalisée en juin 2008, la majorité des grandes entreprises françaises considèrent l'externalisation comme un moyen de répondre à leurs principaux défis des cinq prochaines années. Plus de 60% d'entre elles, pensent que l'externalisation va leur permettre de renforcer leur efficacité opérationnelle, d'accéder à de nouveaux viviers de talents et de lancer de nouveaux produits et services, tout en réduisant les coûts et en améliorant leur rentabilité.

Cette étude a été menée pour mieux comprendre les motivations et tendances actuelles en matière d'externalisation. Qu'il s'agisse d'externalisation de fonctions, d'applications informatiques ou d'infrastructures technologiques, l'impact réel de telles stratégies sur la performance des entreprises françaises, ainsi que leur retour sur investissement demeurent souvent mal analysés ou mal perçus.

Pour 90% des entreprises françaises, la décision d'externaliser est avant tout motivée par la volonté de se concentrer sur leurs fonctions stratégiques (54% considèrent d'ailleurs ce critère comme étant « très important »). Le choix d'externaliser est ensuite motivé, à 85%, par la volonté de réduire les coûts et celle de bénéficier des investissements d'un prestataire. Pour 83% des entreprises interrogées, l'externalisation est un moyen d'améliorer la qualité de service et 75% voient dans cette démarche la possibilité d'accéder à des technologies et un savoir faire qu'elles ne possèdent pas en interne.

Pour Fabrice Dersy, Directeur Général de l'activité Externalisation d'Accenture France et Benelux, « bien que plus récent en France que dans d'autres pays comme le Royaume-Uni ou les Pays-Bas, le phénomène de l'externalisation a véritablement pris son essor dans les grandes entreprises de l'hexagone. C'est une tendance de fond que les entreprises intègrent réellement depuis deux ou trois ans dans leur réflexion stratégique ».

Du point de vue des ressources humaines, l'externalisation apparaît également comme un moyen de faire face à la guerre des talents en France.

Si 52% des entreprises françaises pensent aujourd'hui que le marché français ne couvrira pas l'ensemble des besoins en matière de recrutements à un horizon de 5 ans, 72% d'entre elles voient en l'externalisation un moyen de répondre à ce défi.

Par ailleurs, 75% des répondants affirment que la croissance de leur activité les incitera à externaliser d'avantage.

L'externalisation touche aujourd'hui toutes les fonctions de l'entreprise, aussi bien les fonctions informatiques que les fonctions métiers, comme par exemple, la chaîne logistique, les achats ou encore la comptabilité. Plus de la moitié des entreprises interrogées ont mis en place (ou sont sur le point de le faire dans les 2 prochaines années) un projet d'externalisation de leur formation ou encore de la maintenance de leurs applications informatiques (respectivement 55% et 54% d'entre elles). Un tiers ont des projets d'externalisation qui concernent les infrastructures informatiques, le réseau, les centres d'appel ou encore certaines fonctions spécifiques à leur industrie, comme la logistique, la recherche et développement, l'ingénierie, etc. Pour les fonctions Finance, Ressources Humaines, Achats ou encore le back office, c'est près d'un quart des entreprises qui ont recours à l'externalisation.

Dans une très grande majorité des cas, le choix de localiser un projet d'externalisation en France ou dans un autre pays comme le Maroc ou l'Inde n'est pas prédéfini. Le choix du lieu géographique se fait au cas par cas, selon le type de projet. Et même s'il répond avant tout au critère de réduction des coûts (pour 79% des répondants), d'autres critères sont également pris en compte par les entreprises françaises, comme la faible différence culturelle (35%), la maîtrise de la langue française (31%) ou encore la non disponibilité de talents en France (31%).

Les entreprises choisissent leurs prestataires en matière d'externalisation en fonction de leur expertise technologique-métier, sur des critères de prix mais également sur leur capacité à s'engager sur des résultats et à partager les risques (critères cités par 90% des entreprises interrogées).

Méthodologie de l'enquête

L'enquête a été réalisée en juin 2008 par Accenture Research auprès d'un échantillon d'une cinquantaine d'entreprises françaises figurant parmi les 600 premières en termes de revenus, de secteurs d'activité et de taille. 31 des entreprises interrogées réalisent un chiffre d'affaires de plus d'un milliard d'euros et 17 d'entre elles un chiffre d'affaires compris entre 500 millions et 1 milliard d'euros. 28 sont issues de l'industrie et 20 des services. Tous les répondants sont des décisionnaires en matière d'optimisation de l'organisation et des processus dans leur entreprise.

A propos d'Accenture
Accenture est une entreprise internationale de conseil en management, technologies et externalisation. Combinant son expérience, son expertise et ses capacités de recherche et d’innovation développées et mises en œuvre auprès des plus grandes organisations du monde sur l’ensemble des métiers et secteurs d’activités, Accenture aide ses clients - entreprises et administrations - à renforcer leur performance. Avec plus de 181.000 employés intervenant dans plus de 120 pays, Accenture a généré un chiffre d'affaires de 21,58 milliards de dollars au cours de l'année fiscale clôturée le 31 août 2009. Site Internet : www.accenture.com/fr.

Contacts presse

Hélène Knopf

01 56 52 74 32

Franck Bizet

01 53 23 67 14