RAPPORT DE RECHERCHE

En bref

En bref

  • Accenture a sondé les entreprises pour examiner dans quelle mesure elles progressent sur le plan de la valeur commerciale suite à leurs initiatives en infonuagique.
  • Nous avons constaté que près des deux tiers n’ont pas atteint les résultats escomptés, même si la pandémie de COVID-19 a fait de l’adoption de l’infonuagique un incontournable.
  • La bonne nouvelle, c’est que ceux qui ont choisi le nuage récoltent des bénéfices distincts – bien que variables selon le taux d’adoption, la taille de l’entreprise et la géographie.
  • Par contre, les obstacles qu’ils rencontrent nombreux et similaires. Et certains peuvent être surmontés avec de nouvelles façons de travailler.


Introduction : nuage, COVID et nouvelles réalités

Besoin d’une solution pour aider à vous adapter à une économie qui se transforme à toute vitesse? Vous la trouverez dans le nuage.

Ces dernières années, les entreprises se sont de plus en plus tournées vers l’infonuagique pour améliorer leur élasticité, leur efficacité et pour favoriser l’innovation. Et avec l’avènement de la pandémie de COVID-19, l’adoption de l’infonuagique est devenue un incontournable : faire du nuage un choix préférentiel est maintenant un élément clé du kit de survie, à une époque où le travail se fait à distance, le commerce s’effectue en ligne et l’environnement commercial est généralement plus féroce.

Bien sûr, les entreprises récoltent des dividendes de leurs investissements dans le nuage... mais elles ne le font pas sans heurt. Dans le cadre de sa nouvelle étude sur les « retombées de l’infonuagique », Accenture a sondé les entreprises pour examiner dans quelle mesure elles progressent sur le plan de la valeur commerciale suite à leurs initiatives en infonuagique.

Nous avons constaté que la plupart d’entre elles n’ont pas atteint les résultats escomptés, et que le niveau de confiance des dirigeants par rapport à la migration est relativement faible. Ces résultats devraient « sonner les cloches » des chefs d’entreprise : dans votre ascension vers le nuage, soyez conscient qu’il faudra éviter les cellules orageuses risquant de plomber vos résultats.

Principaux constats de l’étude sur les retombées de l’infonuagique au Canada

34 %

Les entreprises ont pleinement atteint les résultats escomptés de leur adoption de l’infonuagique.

51 %

Les entreprises sont très satisfaites des résultats obtenus suite à leur adoption.

18 %

Les entreprises sont tout à fait convaincues que leurs initiatives de migration produiront la valeur attendue au moment prévu.

Établir quels sont les enjeux

D’abord, les aspects encourageants : Dans l’ensemble, les adoptants de l’infonuagique constatent des bénéfices réels, notamment des rentabilités accrues, des niveaux de service améliorés et une accélération de la mise en marché. La migration vers le nuage leur a permis de réinventer leurs modèles d’affaires et de renforcer leur degré de résilience.

Mais tous ne vivent pas leur adoption de la même façon. Dans nos données globales, nous avons remarqué une tendance notable quant aux entreprises qui font de plus grands progrès que les autres. Celles qui ont déclaré avoir eu le plus de succès tendent à avoir choisi résolument l’infonuagique. Alors que près de la moitié (46 %) de ces adoptants résolus indiquent avoir atteint entièrement leurs objectifs, comparativement à 36 % des adoptants modérés et à 28 % des adoptants timides, un peu plus de la moitié (54 %) signalent un bilan décevant.

Les adoptants résolus semblent à avoir une longueur d’avance en matière de collaboration avec leurs partenaires pour atteindre leurs objectifs face à l’infonuagique : 29 % d’entre eux exploitent « dans une grande mesure » les services gérés dans le nuage, soit près de trois fois plus que ceux les utilisant dans une « certaine mesure » et dix fois plus que ceux dans une « faible mesure ». De plus, ceux qui ne se privent pas d’utiliser les services infonuagiques sont plus susceptibles de concrétiser pleinement les dividendes escomptés (48 %) que ceux qui tardent à s’investir (35 %).

Deux autres caractéristiques communes aux adoptants les plus performants? Bon nombre d’entre eux sont des entreprises de taille respectable, avec des revenus de 10 milliards de dollars ou plus, et souvent basées en Amérique latine ou en Amérique du Nord. Les plus grandes sociétés voient les améliorations les plus notoires au niveau de la rapidité de mise en marché et du service.

Businesses reporting the greatest success in achieving expected cloud outcomes tend to be high adopters.

Pourcentage des répondants ayant déclaré avoir « pleinement atteint » les résultats escomptés.

Les entraves à l’adoption du nuage

La complexité de la démarche de migration vers le nuage engendre un certain nombre d’obstacles. Les écueils les plus fréquemment signalés dans le cadre de notre enquête étaient les « risques liés à la sécurité et à la conformité », les « restrictions d’implantation au sein d’infrastructures plus anciennes » et le « déphasage entre les TI et les opérations ». Il convient toutefois de noter chacun des soucis notés dans l’étude est commun à plus du tiers des répondants. Cette constatation indique que tous ces obstacles méritent d’être examinés attentivement dès le départ de la démarche d’adoption de l’infonuagique.

Tout comme le degré de succès de la migration vers l’infonuagique varie selon l’effort d’adoption des sociétés, il en va de même pour l’occurrence des différents types d’obstacle. Bien que toutes les catégories d’adoptants (résolus, modérés et timides) aient nommé la sécurité comme obstacle principal, elles diffèrent quant à l’énoncé de leurs trois principales préoccupations, qui incluent – pêle-mêle – la souveraineté des données, les restrictions d’implantation au sein d’infrastructures plus anciennes, le manque de compétences, la complexité opérationnelle et le manque d’harmonisation entre les TI et les activités.

Rang Adoptants timides Adoptants modérés Adoptants résolus
1 Manque de compétences (46 %) Sécurité (45 %) Sécurité (52 %)
2 Sécurité (45 %) Implantation avec les anciens systèmes (43 %) Complexité
(48 %)
3 Souveraineté des données (43 %) Déphasage (40 %) Déphasage
(43 %)

Pourcentage des répondants ayant déclaré l’écueil comme l’un des trois principaux

Concrétiser les attentes en matière d’infonuagique

La réalisation du plein potentiel de l’infonuagique requiert plus que de simples actions technologiques. Les organisations doivent intégrer de nouvelles façons de travailler et développer de nouveaux rôles et compétences. Voici quatre aspects critiques sur lesquels les entreprises doivent se pencher :

Accent sur la valeur commerciale

Élaborer une stratégie infonuagique fondée sur des analyses de rentabilité, afin de cerner les possibilités d’augmentation de revenus et de rendement en concordance avec les objectifs.

Gestion du changement au niveau du personnel et de la culture

Mettre en œuvre des programmes de préparation et de nouveaux modèles opérationnels pour transformer la culture, en changeant les façons de travailler et de réagir aux évolutions rapides.

Données et IA

Au moyen de modèles de données infonuagiques, accéder aux analyses archivées dans les anciens systèmes et propres à des industries et fonctions particulières.

Partenariats payants

Tirer parti des compétences et de l’expérience des bons partenaires. Les services gérés par l’infonuagique peuvent aider les entreprises à acquérir les compétences clés tout en maintenant les coûts au niveau souhaité.

Voir tous les articles
INSCRIPTION
Restez au courant avec notre infolettre Restez au courant avec notre infolettre