RAPPORT DE RECHERCHE

De nouveaux sommets de compétitivité

De nouveaux sommets de compétitivité

  • 83 % des cadres supérieurs canadiens estiment devoir tirer parti de l’intelligence artificielle (IA) pour atteindre leurs objectifs de croissance, or 89% indiquent avoir du mal à l’intégrer.
  • Quatre cadres supérieurs canadiens sur cinq pensent que si leur organisation n’intègre pas l’intelligence artificielle (IA) dans les cinq prochaines années, elle risque de disparaître complètement.
  • Les entreprises à travers le monde qui développent l'IA de manière stratégique déclarent un rendement presque trois fois plus élevé par rapport aux entreprises qui se limitent à une validation de principe cloisonnée.
  • Une analyse approfondie valide une corrélation positive entre l’intégration stratégique avec un gain de 32 % en moyenne, et trois mesures clés de l’évaluation financière.


Des résultats sans équivoque

Pas moins de 83 % des cadres supérieurs canadiens estiment devoir tirer parti de l’intelligence artificielle (IA) pour atteindre leurs objectifs de croissance. Presque tous les cadres supérieurs considèrent l’IA comme un catalyseur de leurs priorités stratégiques. De plus, une majorité écrasante pense que pour obtenir un rendement positif sur les investissements en IA, il faut étendre l’IA à toute l’organisation. Pourtant, 89 % reconnaissent qu’ils ont du mal à étendre l’IA à cette échelle. De plus, quatre cadres supérieurs canadiens sur cinq pensent que si leur organisation n’intègre pas l’IA dans les cinq prochaines années, elle risque de disparaître complètement.

Maintenant que les enjeux sont plus élevés que jamais, que pouvons-nous apprendre des entreprises qui réussissent à intégrer l’IA, obtenant un rendement de l’investissement presque trois fois plus élevé et une amélioration de 32 % des indicateurs d’évaluation financière clés?

À quel point l’intégration de l’IA est-elle cruciale pour votre entreprise?

Sélectionnez un pays dans chaque liste déroulante pour comparer les résultats.

Faites la comparaison avec les répondants globaux de votre industrie.

Intégrer la solution parfaite

Pour répondre à cette question, Accenture a mené une vaste étude internationale auprès de 1 500 cadres supérieurs d’organisations de 16 secteurs différents. L’étude visait à déterminer dans quelle mesure l’IA facilite la mise en œuvre de stratégies commerciales, les principales caractéristiques requises pour intégrer l’IA et les résultats financiers résultant d’une intégration réussie de l’IA. L’objectif : aider les entreprises à progresser en matière d’intégration de l’IA, d’une expérimentation ponctuelle à la mise en place d’une solide capacité à l’échelle de l’organisation qui offre une agilité et une croissance concurrentielles.

La recherche a permis de répartir les entreprises en trois groupes distincts en fonction de leurs capacités d’intégration de l’IA : Validation de principe, Intégration stratégique et Industrialisation pour la croissance.

  • L’analytique demeure obscure et n’est pas une priorité du PDG
  • Modèle opérationnel cloisonné, généralement dirigé par les TI
  • Impossible de tirer de la valeur des données
  • Difficile de procéder à l’intégration, étant donné les attentes irréalistes en ce qui a trait aux temps requis
  • Important sous-investissement menant à un faible rendement
  • Selon notre expérience, 80 à 85% des compagnies ont atteint ce niveau

  • Accent mis par le PDG, analytique avancée et équipe des données chargée de résoudre les problèmes d’envergure
  • Équipes multidisciplinaires de plus de 200 spécialistes, avec comme porte-parole le responsable de l’IA, des données ou de l’analytique
  • Capacité d’éliminer le bruit en matière de données et de se concentrer sur l’essentiel
  • Automatisation intelligente et production de rapports prédictive
  • Rattrapage du retard en matière de technologie numérique, d’IA ou de données
  • Ouverture à l’expérimentation permettant de réussir l’intégration et d’obtenir un rendement positif
  • Nous estimons que 15 à 20% des compagnies ont atteint ce niveau

  • Stratégie de plateforme numérique et culture d’entreprise quant à l’IA démocratisant les observations en temps réel pour orienter les décisions de l’entreprise
  • Vision claire de l’entreprise, responsabilité, mesures et gouvernance; fin du cloisonnement des efforts
  • Analyse par simulation permettant d’améliorer l’acquisition, le service et la satisfaction
  • Pratiques commerciales responsables renforçant la perception de la marque et la confiance
  • Différenciateur concurrentiel et créateur de valeur générant des ratios cours/bénéfice plus élevés
  • Moins de 5% des compagnies ont atteint ce niveau

Un écart majeur

Sachant que les entreprises incluses dans notre étude ont collectivement dépensé 306 milliards USD en applications d’IA au cours des trois dernières années, l’écart entre le rendement de l’investissement de ces différentes entreprises est énorme. En effet, nous parlons d’une différence de 110 millions USD entre les entreprises au stade de la validation de principe et celles au stade de l’intégration stratégique.

3 fois
Les entreprises au stade de l’intégration stratégique ont réalisé près du triple du rendement de l’investissement en IA de celles au stade de la validation de principe.

Dividendes

Les cadres supérieurs interrogés ont signalé que leur organisation avait obtenu un rendement de l’investissement positif en matière d’IA, mais nous voulions aller plus loin. Existe-t-il un lien entre une intégration réussie de l’IA à l’échelle de l’entreprise et les mesures d’évaluation du marché clés? Quelle est la « prime » dont jouissent les chefs de file?

En combinant des données de sondage et des données financières publiques, notre équipe d’experts en science des données a créé un modèle permettant de déterminer la prime pour les entreprises de notre échantillon qui intègrent l’IA avec succès, en tenant compte de diverses caractéristiques de ces entreprises.

Nous avons découvert une corrélation positive entre l’intégration réussie de l’IA et trois mesures clés de l’évaluation financière avec une hausse moyenne de 32 % sur le rapport valeur/revenu de l’entreprise, le rapport prix/bénéfice et le rapport prix/ventes.

Comment réussir l’intégration

La recherche a révélé trois facteurs de succès critiques qui séparent ceux qui sont parvenus à l’intégration stratégique et de ceux qui sont encore au stade de la validation de principe.
Les entreprises parvenues à l’intégration stratégique :

01. Mènent une stratégie « intentionnelle » pour l’IA
02. Font abstraction du bruit en matière de données
03. Traitent l’IA comme un sport d’équipe

01. Mènent une stratégie « intentionnelle » pour l’IA

Les entreprises étant parvenues à l’intégration stratégique mènent et déploient avec succès deux fois plus d’initiatives que celles qui restent au stade de la validation de principe, tout en fixant des délais plus longs. Elles sont 65 % plus susceptibles de s’être donné un délai de un à deux ans pour passer du projet pilote à l’intégration. Bien qu’elles obtiennent de meilleurs résultats, les entreprises parvenues à l’intégration stratégique dépensent moins. À première vue, cela peut sembler paradoxal. Cependant, les données indiquent que leurs dirigeants ont des objectifs plus clairs ainsi que des attentes plus réalistes en ce qui a trait aux délais pour l’intégration et à ce qu’il faut pour y parvenir de manière responsable.

Pour réussir l’intégration, les entreprises ont besoin d’une structure et d’une gouvernance. Les entreprises parvenues à l’intégration stratégique se sont dotées de ces deux éléments. Près des trois quarts d’entre elles (71 %) déclarent avoir une stratégie et un modèle opérationnel clairement définis pour l’intégration de l’IA, tandis que seulement la moitié des entreprises au stade de la validation de principe en disent autant.

Les entreprises parvenues à l’intégration stratégique sont également beaucoup plus susceptibles d’avoir des processus et des responsables définis, d’avoir clairement établi les responsabilités et d’offrir un soutien de la direction avec des porte-parole attitrés pour l’IA. Les initiatives qui ne sont pas fermement ancrées dans la stratégie commerciale et qui manquent de gouvernance pour la supervision et la gestion sont plus lentes dans leur progression. Des disputes éclatent quant à savoir qui est responsable de l’IA. Peu importe les plateformes d’IA utilisées et le personnel recruté, les efforts mal dirigés ne donnent pas les effets escomptés.

Évaluer la situation

Les plus « petites » entreprises incluses dans notre étude ont généré des revenus de 1 à 5 milliards USD par an. Les plus grandes ont atteint des revenus de plus de 30 milliards USD. Existe-t-il des différences majeures entre ces deux groupes d’entreprises en ce qui concerne l’intégration de l’IA? Les plus grandes entreprises sont-elles aux prises avec des taux de réussite de l’intégration inférieurs en raison de leur complexité organisationnelle? Ou, au contraire, obtiennent-elles des rendements plus élevés en dégageant un potentiel de valeur supérieur?

En regroupant les entreprises sondées par taille, nous n’avons cerné aucune différence significative en matière de taux de réussite de l’intégration ou de rendement de l’investissement en matière d’IA. La taille n’est donc pas un facteur. Il s’agit d’introduire les capacités et d’inspirer la mentalité appropriées pour l’IA au sein de l’organisation.

02. Font abstraction du bruit en matière de données
Mon organisation reconnaît l’importance de nos données de base en tant que fondement de l’intégration de l’IA.

 54%     contre     37%
Intégration stratégique  Validation de principe

90 % des données dans le monde ont été créées au cours des 10 dernières années. 175 zettaoctets de données seront créés d’ici 2025. Pourtant, après des années de collecte, de stockage, d’analyse et de reconfiguration de tonnes de renseignements, la plupart des organisations ont du mal à gérer le volume considérable de données et à nettoyer, à gérer, à maintenir et à consommer leurs données.

Les entreprises étant parvenues à l’intégration stratégique éliminent le « bruit » entourant les données. Elles reconnaissent l’importance des données critiques pour l’entreprise et font donc des données financières, de marketing, de consommation et maîtres des domaines prioritaires. Les entreprises étant parvenues à l’intégration stratégique sont aussi plus aptes à structurer et à gérer les données. La recherche montre qu’elles sont beaucoup plus susceptibles de disposer d’un ensemble de données plus volumineux et plus précis (61 % contre 38 % des répondants au stade de la validation de principe). 67 % des entreprises étant parvenues à l’intégration stratégique intègrent des ensembles de données internes et externes comme pratique standard, contre 56 % de leurs homologues au stade de la validation de principe.

De plus, elles utilisent les bons outils d’IA – lacs de données dans le nuage, structures d’ingénierie et de science des données, et recherche de données et d’analytique – pour gérer les données de leurs applications (60 % par rapport à 47 %), autant pour la création que pour la conservation et la consommation. Les entreprises étant parvenues à l’intégration stratégique comprennent l’importance d’utiliser des ensembles de données plus diversifiés pour soutenir les initiatives.

De la création à la conservation et la consommation, les entreprises parvenues à l’intégration stratégique se concentrent sur les actifs de données qui sous-tendent leurs efforts en matière d’IA.
03. Traitent l’IA comme un sport d’équipe

L’intégration nécessite la mise en place d’équipes multidisciplinaires dans l’ensemble de l’organisation; les cadres supérieurs doivent clairement soutenir ces équipes pour assurer l’alignement des efforts par rapport à leur vision. Dans le cas des entreprises étant parvenues à l’intégration stratégique, ces équipes sont habituellement dirigées par le responsable de l’IA, des données ou de l’analytique. Elles sont composées d’experts en science des données, de modélisateurs de données, d’ingénieurs de l’apprentissage automatique, des données et de l’IA, d’experts en visualisation et de spécialistes de la qualité des données, de la formation, des communications et autres.

C’est une leçon que les entreprises étant parvenues à l’intégration stratégique ont bien apprise. En fait, 92 % d’entre elles ont recours à des équipes multidisciplinaires. Non seulement leur mise en place à l’échelle de l’organisation est-elle un fort signal quant à l’intention stratégique de l’effort d’intégration, mais elle permet également des changements de culture et de comportement plus rapides. En revanche, les entreprises au stade de la validation de principe sont plus susceptibles de compter sur une seule personne au sein de l’équipe technologique pour diriger les efforts en matière d’IA.

92%
des entreprises étant parvenues à l’intégration stratégique utilisent des équipes multidisciplinaires

L’industrialisation pour la croissance est un parcours dynamique.

D’après notre expérience, trois variables supplémentaires accélèrent le parcours des entreprises vers leur destination finale : une culture axée sur les données où l’IA génère un rendement exponentiel.

  Mettre l’accent sur les investissements
  Adopter une mentalité de plateforme numérique pour l’intégration
  Bâtir la confiance au moyen d’une utilisation responsable de l’IA

De nouveaux sommets de compétitivité

Il existe une foule de renseignements sur le « quoi » en matière d’IA. Cependant, pour atteindre de nouveaux sommets de compétitivité grâce à l’IA, il faut comprendre le « comment ». Pour ce faire, il faut parfois éviter les idées reçues qui continuent à émerger à mesure que l’IA évolue.

Ce n’est pas seulement une question de VITESSE

Il s’agit d’avancer délibérément, dans la bonne direction.

Ce n’est pas seulement une question d’ARGENT

Il s’agit d’aligner vos investissements de la bonne façon dans l’intention de susciter un changement à grande échelle.

Ce n’est pas seulement une question de QUANTITÉ DE DONNÉES

Il s’agit d’investir dans vos données délibérément, mais de manière pragmatique, pour obtenir les renseignements pertinents.

Ce n’est pas seulement une question de CHEF DE FILE UNIQUE

Il s’agit de constituer des équipes multidisciplinaires qui offrent les bonnes capacités.

L’intégration de la puissance exponentielle de l’IA à l’échelle de l’entreprise est une grande aventure. Ceux qui tirent les leçons pertinentes à chaque étape parviendront à un stade où les activités commerciales intègrent de manière transparente l’intelligence qui améliore la productivité et l’efficacité.

Résultat : une croissance industrialisée grâce à une compétitivité indiscutable dans tous les domaines – de l’efficacité organisationnelle à la perception de la marque et à la confiance.


À propos de la recherche

Notre recherche a été menée auprès de 1 500 cadres supérieurs d’entreprises dont le chiffre d’affaires s’élève à au moins 1 milliard USD dans 12 pays et 16 secteurs, et visait à cerner les facteurs de succès en matière d’intégration de l’IA.

Ketan Awalegaonkar

Directeur général, Accenture Intelligence appliquée


Robert Berkey

Directeur général, Accenture Intelligence appliquée


Greg Douglass

Directeur général, principal Accenture Stratégie


Athena Reilly

Directrice générale, Accenture Stratégie

SUR LE MÊME THÈME


Obtenez l’information essentielle

Lecture de 20 minutes

Rapport complet

Une recherche importante sur les cadres supérieurs d’entreprise dans le monde entier met en évidence les trois facteurs de succès en matière d’intégration de l’IA.

VOIR LE RAPPORT COMPLET

Lecture de 7 minutes

Infographie

Explorez comment passer de l’expérimental à l’exponentiel.

VOIR L’INFOGRAPHIE

Slideshare

Subscription Center
Restez au courant avec notre infolettre. Restez au courant avec notre infolettre.