Le rapport « Vers la parité 2018 » cerne 40 facteurs qui contribuent à l'épanouissement de tous

TORONTO, le 6 mars 2018 /CNW/ - Une nouvelle étude menée par Accenture (NYSE: ACN) cerne 40 facteurs liés au milieu de travail qui favorisent une culture d'égalité, dont les 14 facteurs les plus importants. Publiée aujourd'hui dans le rapport « Vers la parité 2018 » de l'entreprise, cette étude présente les mesures les plus efficaces que peuvent prendre les dirigeants d'entreprise pour accélérer les progrès et combler l'écart salarial. 

L'étude s'appuie sur une enquête menée auprès de plus de 22 000 travailleurs et travailleuses dans 34 pays, dont plus de 712 répondants au Canada, afin de mesurer leurs perceptions quant aux facteurs qui contribuent à la culture dans leur milieu de travail. À ce sondage se sont ajoutés des entretiens de fond ainsi qu'une analyse détaillée des données publiées portant sur une variété d'enjeux associés au travail.

« Notre étude démontre que les entreprises dont la culture comporte des facteurs qui font la promotion de l'avancement des femmes permettent aussi aux hommes de s'épanouir. Nous progressons ensemble », a déclaré Claudia Thompson, directrice principale responsable de la pratique de santé et services publics de l'entreprise et chef de l'inclusion et diversité d'Accenture au Canada. « Cette étude nous rappelle que la création d'une culture d'égalité est indispensable pour parvenir à l'égalité entre les sexes. Ce sont les gens qui représentent l'inclusion et la diversité dans une entreprise, pas les programmes. »

L'étude d'Accenture révèle que dans les entreprises où l'on retrouve les 40 facteurs les plus courants, tous en sortent gagnants :

  • Tous les employés sont satisfaits de la progression de leur carrière
  • Le sondage indique que 96 % des employés espèrent obtenir une promotion
  • Quelque 95 % des répondants espèrent faire partie de l'équipe de la haute direction dans leur organization

En outre, tout le monde a de meilleures chances de gravir les échelons au sein de l'entreprise :

  • Les femmes sont 38 % plus susceptibles d'occuper un poste de gestionnaire ou de cadre de niveau supérieur et elles ont cinq fois plus de chance d'occuper un poste de gestionnaire principale ou de directrice, ou de niveau supérieur.
  • Les hommes sont 29 % plus susceptibles d'occuper un poste de gestionnaire ou de cadre de niveau supérieur et ils ont deux fois plus de chance d'occuper un poste de gestionnaire principale ou de directrice, ou de niveau supérieur.

La carrière des femmes et des hommes progresse dans les entreprises où les 40 facteurs sont communs, mais les femmes ont le plus à gagner. Si tous les environnements de travail au pays étaient les mêmes que ceux dans lesquels on retrouve ces facteurs les plus courants :

  • Pour 100 gestionnaires masculins, il pourrait y avoir jusqu'à 94 femmes à un poste de gestionnaire, comparativement au ratio actuel de 100 pour 53.
  • Le salaire des femmes pourrait augmenter de 39 %, ou jusqu'à 26 627 $ US de plus par année.
  • Les femmes pourraient toucher 95 $ US pour chaque 100 $ US gagné par un homme, ce qui contribue à réduire l'écart salarial et augmente le revenu total des femmes de 28 milliards de dollars américains au Canada.

Cette étude démontre que fixer des cibles en matière de diversité est une étape cruciale pour les leaders qui souhaitent consolider leurs cultures.

« C'est au sommet que la culture est définie; pour que les femmes accèdent à l'avancement professionnel, l'égalité des sexes doit être considérée comme une priorité stratégique par les cadres dirigeants », a expliqué Ellyn Shook, dirigeante principale des ressources humaines et chef en développement du leadership à Accenture. « Il faut absolument que les entreprises mettent en place un environnement réellement humain où chaque individu peut s'épanouir sur le plan professionnel et personnel, un espace où il peut affirmer son individualité tout en ayant un sentiment d'appartenance et ce, à tous les jours. »

Fondé sur l'étude menée par Accenture en 2017 sur l'influence positive des technologies et de la maîtrise du numérique sur la parité dans le milieu du travail, ce rapport regroupe 14 facteurs clés pour susciter le progrès sous trois catégories : leadership audacieux, action globale et un environnement propice à l'émancipation. Voici les principales conclusions dans chaque catégorie pour le Canada :

  • Leadership audacieux : Les femmes ont plus de chance d'accéder à des postes-cadres dans les organisations où les équipes de direction sont tenues, à l'interne et à l'externe, d'accroître la diversité des sexes (58 % comparé à 39 %).
  • Action globale : S'engager dans un réseau de femmes est un bon pas vers l'avancement des femmes en milieu professionnel, mais près de deux répondantes sur trois (65 %) travaillent pour des organisations qui n'offrent pas un tel réseau. Dans les entreprises qui ont instauré un réseau de femmes, 86 % des femmes y participent et trois sur quatre de celles-ci (76 %) sont dans un réseau de femmes qui comprend également des hommes.
  • Un environnement propice à l'émancipation : Parmi les facteurs associés à l'avancement, on voit qu'il faut supprimer le code vestimentaire ou d'apparence et accorder la responsabilité et la liberté aux employés d'être innovants et créatifs.

Lire tout le rapport ici : Vers la parité 2018.

Méthodologie

Dans le cadre de son étude « Vers la parité 2018 », Accenture a mené une enquête dans 34 pays auprès de 22 000 travailleurs et travailleuses ayant fait des études universitaires, dont 712 répondants au Canada, afin de déterminer ce qu'il faut pour créer une culture et un environnement de travail qui donneront aux femmes et aux hommes des chances égales à l'égard des promotions et des salaires. L'enquête fut étoffée par des entretiens de fond avec des « femmes au parcours accéléré », celles qui ont accédé à des carrières prestigieuses plus rapidement que leurs collègues de même sexe, pour affiner la compréhension des enjeux. Accenture a également analysé les données publiées portant sur une variété d'enjeux associés au travail, incluant la main-d'œuvre, l'avancement, les niveaux de compétences, la culture à son travail, le harcèlement sexuel, le ratio des sexes à travers les niveaux hiérarchiques et les meilleures pratiques en entreprise. En combinant les données de l'enquête et celles de la recherche documentaire, Accenture a conçu un modèle économétrique permettant d'établir quels facteurs ont le plus d'impact sur les possibilités d'avancement des femmes. Ce modèle a été employé pour lancer une série de questions hypothétiques pour envisager les résultats en matière d'avancement et de réduction de l'écart salarial si les changements recommandés étaient apportés. 

À propos d'Accenture

Accenture est l'une des plus importantes entreprises de services professionnels au monde, offrant une vaste gamme de services et de solutions en stratégie, en conseil, en numérique, en technologie et en opérations. Forte d'une expérience inégalée et de compétences spécialisées dans plus de 40 industries et fonctions administratives -- soutenues par le plus vaste réseau de livraison de solution au monde --, Accenture conjugue les affaires et la technologie pour aider les clients à améliorer leur performance et créer une valeur durable pour leurs parties prenantes. Avec un effectif comptant près de 435 000 personnes au service des clients dans plus de 120 pays, Accenture suscite l'innovation et améliore le travail et la vie des gens partout dans le monde. Accenture figure parmi les 100 meilleurs employeurs au Canada et parmi les meilleurs employeurs pour la diversité au Canada, et compte engager 1 100 employés au Canada durant l'exercice en cours. Consultez notre site Web au www.accenture.com.

Personnes-ressources :

Theresa Ebden
Accenture
+1 416 358-6741
theresa.ebden@accenture.com

Subscription Center
Stay in the Know with Our Newsletter Stay in the Know with Our Newsletter