• Le gouvernement du Canada annonce une collaboration avec le Forum économique mondial et des partenaires pour lancer les premiers tests sur le système Known Traveller Digital Identity (système d'identité numérique du voyageur reconnu, ou système KTDI), un concept permettant aux gouvernements, aux entreprises et aux voyageurs de travailler de concert pour améliorer la sécurité et assurer le déplacement fluide des personnes aux frontières.
  • Le système KTDI utilise des technologies biométriques, cryptographiques et de registre distribué afin de permettre aux voyageurs de contrôler les renseignements qu'ils partagent avec les autorités en amont de leurs déplacements pour accélérer l'obtention du droit passage, tout en développant la confiance entre les autorités publiques pour améliorer la détection des risques et des menaces, et leur atténuation.
  • Un prototype technologique de ce concept, développé en collaboration avec Accenture, sera lancé dans le cadre de la 48e réunion annuelle du Forum économique mondial se tenant du 23 au 26 janvier à Davos-Klosters, en Suisse.
  • Un rapport du Forum, The Known Traveller: Unlocking the potential of digital identity for secure and seamless travel(Le voyageur reconnu : Dégager le potentiel de l'identité numérique pour des voyages sûrs et sans obstacles), propose un schéma aux multiples partenaires pour tester et adapter ce concept selon les besoins pour améliorer la fluidité et la sécurité des voyages internationaux.
  • Pour plus de renseignements, regardez cette vidéo et visitez le security in travel (en anglais).

GENÈVE, SUI, le 25 janv. 2018 /CNW/ - Le gouvernement du Canada va collaborer avec le Forum économique mondial et des partenaires pour tester les technologies numériques émergentes et leur utilisation dans le transport aérien. À la suite du lancement du prototype du système Known Traveller Digital Identity (système d'identité numérique du voyageur reconnu ou système KTDI), le gouvernement canadien développera un projet pilote de validation de principe entre deux pays pour démontrer le potentiel des technologies émergentes de biométrie et de registres distribués ayant pour effet d'assurer des voyages aériens sûrs et sans obstacles. Le gouvernement canadien est fier de travailler en collaboration avec le Royaume des Pays-Bas pour explorer les débouchés démontrant le potentiel des systèmes d'identité numérique afin de cultiver la confiance et la coopération entre les partenaires internationaux.

Le lancement du prototype de système KTDI constitue la première étape d'un cheminement ambitieux que les dirigeants des secteurs public et privé entreprendront à échelle réduite et feront croître rapidement pour transformer radicalement les mouvements transfrontaliers pour la majorité des voyageurs en règle. D'ici 2030, les vols en arrivée devraient atteindre 1,8 milliard de passagers, soit une hausse de 50 % par rapport au 1,2 milliard d'arrivées enregistrées en 2016. Selon un nouveau rapport du Forum économique mondial, en collaboration avec Accenture, afin d'accommoder cette croissance, les secteurs public et privé devront examiner les contraintes d'infrastructure, de ressources humaines et de procédures, tout en veillant au maintien des normes de sécurité nationales et internationales. Cela exige une approche intégrée et digne de confiance entre les administrations publiques et le secteur privé, s'appuyant sur les technologies émergentes et l'innovation.

« L'innovation est la clé pour faciliter la compétitivité, la mobilité et la productivité à l'échelle mondiale. L'utilisation de nouvelles percées technologiques peut favoriser des stratégies de sécurité et de sûreté publiques fondées sur le risque, permettant d'accroître l'efficacité des voyages aériens tout en en améliorant l'expérience » indique Marc Garneau, ministre du Transport du Canada.

Le concept du voyageur reconnu (en anglais Known Traveller) est fondé sur le principe qu'un voyageur individuel détiendrait le contrôle sur l'utilisation de sa propre identité et de ses composantes. Cette décentralisation du contrôle des composantes de son identité permet au voyageur d'émettre l'information de la preuve de son identité - protégée par la technologie de registre distribué et la cryptographie - aux entités gouvernementales et du secteur privé qui se trouvent le long de son parcours.

« Comme ils donnent accès, à leur discrétion, à des données biométriques, biographiques et historiques de voyage vérifiées, les voyageurs peuvent aider les autorités à mener des évaluations de risque et de précontrôle : principalement, faire la vérification d'identité et assurer la fluidité et la sécurité des déplacements tout au long de leur voyage grâce à la technologie de reconnaissance biométrique, indique John Moavenzadeh, responsable de l'initiative des systèmes de mobilité du Forum économique mondial. Non seulement cela permet-il de concevoir des services plus personnalisés et centrés sur le passager, mais le passager joue également un rôle charnière pour assurer la sécurité publique. »

« L'utilisation de la technologie de registre distribué peut favoriser auprès des gouvernements, des entreprises et des voyagistes, un degré de confiance sans précédent qui se développera au fil du temps et des interactions dans l'écosystème des voyages, indique Liselotte de Maar, directrice générale de la pratique Voyages d'Accenture. Le concept du système KTDI élimine les points de friction des déplacements, tout en assurant une meilleure sécurité à chaque point de contact, depuis l'enregistrement à l'hôtel, jusqu'au contrôle douanier. En permettant aux voyageurs de partager leur information d'identité validée par l'entremise du système KTDI, les organisations destinataires peuvent savoir d'avance à qui elles vont s'adresser. »

Le prototype et le projet pilote sont l'aboutissement de deux ans de travail coopératif entre les partenaires des secteurs public et privé s'inscrivant dans le cadre du projet du Forum économique mondial sur la sécurité en voyage. The Known Traveller: Unlocking the potential of digital identity for secure and seamless travel (Le voyageur reconnu : Dégager le potentiel de l'identité numérique pour des voyages sûrs et sans obstacles) a été publié en consultation avec Accenture, AccorHotels, Amadeus IT Group, AirAsia, le Conseil international des aéroports (ACI), le gouvernement du Canada, Google, Hilton Worldwide, l'Association du Transport Aérien International (IATA), l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), l'Organisation internationale de police criminelle (INTERPOL), le Royaume des Pays-Bas, Marriott International, NEC Corporation, SAP SE, Sedicii, UK National Crime Agency, US Department of Commerce, US Department of Homeland Security, Visa et le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC).

La 48e réunion annuelle du Forum économique mondial se déroule du 23 au 26 janvier 2018, à Davos-Klosters, en Suisse. Plus de 3,000 dirigeants du monde entier s'y donnent rendez-vous dans un effort collaboratif pour développer les programmes mondiaux, régionaux et sectoriels, avec l'engagement d'améliorer l'état du monde.

Le Forum économique mondial, engagé à améliorer l'état du monde, est une organisation internationale pour la coopération public-privé. Il collabore avec des politiciens et des chefs d'entreprise de premier plan ainsi qu'avec d'autres leaders de la société pour donner forme à des programmes mondiaux, régionaux et sectoriels (The World Economic Forum).

Renseignements:

Fon Mathuros, chef médias, Forum économique mondial
tél.: +41 (0)79 201 0211
courriel: fma@weforum.org

Subscription Center
Stay in the Know with Our Newsletter Stay in the Know with Our Newsletter